En images: vingt époustouflantes merveilles naturelles de Russie

Legion Media
De la beauté mondialement louée du lac Baïkal à des lieux totalement inconnus et difficiles d'accès, la Russie renferme une diversité incroyable de paysages, qui sauront combler les plus exigeants des voyageurs.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Baïkal

Ce lac détient plusieurs records : celui du plus profond au monde et celui du plus grand volume d’eau. En plus de sa taille incroyable, il est célèbre pour sa flore et sa faune – un millier d'espèces d'organismes vivants, dont 27 de poissons, y sont endémiques. Le tourisme se développe activement ici, mais si vous vous éloignez des endroits les plus populaires, vous pouvez encore admirer une nature parfaitement intacte.

Vallée des geysers

Il est difficile de transmettre ne serait-ce qu’une fraction de la beauté et de l'irréalité de ce lieu. Des colonnes de vapeur chaude jaillissent du sol, tandis que des ours se prélassent parfois dans les mares naturelles de boue. Tout cela se passe sur une petite surface d'environ 6 km² dans le canyon de la rivière Gueïzernaïa, au Kamtchatka. D'ailleurs, la vallée a été découverte assez récemment – en 1941, lorsque la géologue Tatiana Oustinova y est arrivée avec un guide en chiens de traîneau. En 2007, la vallée a disparu de la surface à cause d'un glissement de terrain, mais en 2013, les geysers ont surgi de nouveau, un nouveau glissement de terrain ayant déblayé les environs.

Carélie

La carte de cette république du Nord-Ouest de la Russie est parsemée de lacs et de chutes d'eau, et il semble qu'il y ait ici plus d'eau que de terre. En réalité, la région compte quelque 60 000 lacs et 27 000 rivières, rien que ça ! Les forêts de conifères infinies (qui couvrent 85% du territoire) vous envouteront immanquablement, mais pour vous faire une idée précise du charme carélien, visitez le parc de Rouskeala, arborant de spectaculaires falaises de marbres, et qui peut être visité en une journée depuis Saint-Pétersbourg, et ce, en finalisant le trajet à bord d’un train à vapeur rétro.

Altaï

Les montagnes des massifs de l'Altaï sont sillonnées par d’innombrables sentiers, et si un voyage ici n'est certainement pas adapté aux adeptes du tout-confort, il sera assurément inoubliable. En compensation des conditions spartiates et des nombreux kilomètres de marche, les touristes se voient offrir des vues incroyables sur les sommets des montagnes, les cours d’eau rapides et les prairies fleuries. L'une des plus belles routes de Russie, et même du monde, est celle de la Tchouïa, qui serpente l’Altaï.

Lire aussi : Vingt trésors naturels et architecturaux aux quatre coins de la Russie

Isthme de Courlande

À l'extrême ouest de la Russie se trouve une réserve naturelle unique, où, sur une étroite langue de sable de près de 100 km de long, ont poussé des arbres « dansants » aux formes des plus étranges. Ici, vous pouvez vous promener avec un guide audio à travers d'incroyables sentiers écologiques parmi les dunes et les plages de sable fin, ainsi que respirer l'air pur aux odeurs de pins.

Manpoupounior

Ces géants de pierre dans l'Oural étaient autrefois des montagnes, mais sous l'influence des vents et du temps, elles ont laissé place à de tels piliers. Il est vrai que le peuple local des Mansis a ses propres légendes sur leur apparition, puisqu’ils seraient en réalité des géants transformés en pierre par un puissant chaman (la montagne est d’ailleurs sacrée et son nom signifie en mansi « Montagne des idoles »). Ce site est accessible en hélicoptère, mais il est possible d’effectuer une randonnée à pied, longue de plusieurs jours, et en même temps d'observer le mystérieux et notoire col Diatlov, ainsi que d’autres merveilles de cette chaîne de montagnes séparant Europe et Asie.

Colonnes de la Léna

Ces falaises aux formes incroyables s'étendent sur 42 km le long du fleuve Léna, se reflétant de façon pittoresque sur ses eaux. Ces piliers, hauts pour certains de plus de 300 mètres, dépeignent plusieurs tournants de l’histoire planétaire et renferment les restes de créatures du Paléozoïque. Des mammouths et d'autres mammifères éteints ont été trouvés ici. Vous pouvez vous y rendre en été par bateau et en hiver en motoneige depuis Iakoutsk, capitale de la République de Sakha (Iakoutie).

Elbrouz

Le massif montagneux caucasien est un véritable trésor de merveilles naturelles. S’y trouvent des chutes d'eau et des lacs de montagne, et toute cette richesse est couronnée par son pic principal, l'Elbrouz, plus haute montagne d'Europe. De là, vous pouvez voir tout le Caucase, mais aussi tenter une expérience inhabituelle – séjourner dans un hôtel capsule sur le flanc de la montagne.

Grotte de glace de Koungour

Des hauts sommets, nous voici désormais sous terre. Non loin de la ville ouralienne de Perm, s’étend sous le sol tout un palais de glace, où règne l'hiver éternel. Il n'y a pas de reine des neiges ici, mais à chaque pas d'innombrables grottes, des lacs souterrains, des cristaux de neige, des stalactites et des stalagmites.

Plateau de Poutorana

Ce plateau unique de la Sibérie septentrionale, difficile d'accès et à la nature inviolée, est couvert d'anciens trapps – des gorges profondes le long desquelles la lave volcanique a coulé il y a des centaines de milliers d'années. C'est une région de rochers, de chutes d'eau et de lacs incroyables. La superficie de ce plateau montagneux est de près de 250 000 km² (soit plus que le Royaume-Uni). À titre de comparaison, la superficie du Grand Canyon américain est d'environ 5 000 km².

Lire aussi : La nature russe transfigurée en quinze toiles d'Isaac Lévitan

Volcans du Kamtchatka

Les paysages du Kamtchatka étonnent par leur diversité. Le plus frappant est ses volcans, qui, comme le disent les touristes, captivent littéralement le regard. 30 volcans actifs et 300 volcans éteints de cette région sont inscrits sur la liste du patrimoine naturel de l'UNESCO. De certains s’élèvent des colonnes de fumée, tandis que d'autres surviennent de véritables éruptions. De nombreux volcans, en particulier près de Petropavlovsk-Kamtchatski, la capitale régionale, sont accessibles dans le cadre d'une visite organisée.

Sassyk-Sivach

La péninsule de Crimée est riche en beautés naturelles. Les montagnes ici sont basses, mais pittoresques, et l’on y trouve des grottes, des plages sauvages ou encore des steppes. Toutefois, un endroit proche de la ville d'Eupatoria est particulièrement unique et attire des foules d’Instagrameurs. Il s’agit du Sassyk-Sivach, un lac salé dont la couleur varie selon les saisons, du rose au corail vif. Et tout cela grâce à des microorganismes, qui produisent du bêta-Carotène.

Baie Tikhaïa

C'est l'un des endroits les plus pittoresques de l'île de Sakhaline, située en Extrême-Orient russe. Même par mauvais temps, les rivages rocailleux semblent enlacer la baie des deux côtés, ne permettant pas aux vents d'y pénétrer. Vous pouvez escalader les collines environnantes et admirer la baie d'en haut pour un panorama encore plus envoutant.

Chute de Kinzeliouk

Des paysages absolument époustouflants s'offriront au touriste qui atteindra cet endroit difficile d'accès dans les monts Saïan, dans la région de Krasnoïarsk. Une ravissante cascade d'eau tombe d'un lac de montagne à un autre, puis s’écoule dans une rivière. La plus grande hauteur de chute libre de l'eau est ici de 90 mètres, tandis que la hauteur totale de la cascade est de 328 mètres.

Désert de Tchara

Ce désert situé à 700 km à l'est du lac Baïkal est l'un des plus étranges au monde. 30 kilomètres carrés de sable sont entourés de taïga, de marécages et de lacs, et la transition entre le désert et les autres types de paysages est très nette. De plus, où peut-on encore voir un désert surplombé par des cimes enneigées de montagnes ?

Terre François-Joseph

Cet archipel de plus de 190 îles situé dans l'océan Arctique surprendra les voyageurs par ses incroyables paysages recouverts de neige. Le point le plus septentrional de Russie se trouve également dans cette zone de permafrost. L'une des merveilles inhabituelles que l'on peut admirer ici sont les rochers idéalement ronds de l'île Champ. Les scientifiques ne s’accordent toujours pas quant à la façon dont ils ont été formés.

Lire aussi : Les parcs nationaux de Russie comme vous ne les avez jamais vus

Marais de Vassiougan

Il est difficile d'imaginer qu’un marais puisse être quelque chose de spécial, et encore moins une merveille naturelle. Cependant, ces tourbières de la région de Tomsk sont absolument uniques, du moins en raison de leur taille incroyable. Leur superficie est en effet de 53 000 km², soit bien plus que la Suisse (4 000 km²). Qui plus est, il ne cesse de s’étendre. Le marais est protégé par l'État car il s'agit d'un immense réservoir d'eau douce et il participe à ralentir le réchauffement climatique !

Lac Elton

Autrefois, le sel de ce lac était servi à la table des tsars russes et des nobles célèbres. Aujourd'hui, il est principalement extrait du lac Baskountchak voisin, et l’Elton apparait plus comme une attraction touristique naturelle. Avec la chaleur, l'eau s'assèche presque complètement, tandis que le sel, comme de la glace, recouvre les plantes et tous les objets se retrouvant dans le lac. Il est d’ailleurs conseillé aux touristes d’enfiler des chaussures plus épaisses pour éviter les brûlures par le sel.

Bolchoïé Bogdo

Juste à côté du lac salé Baskountchak, dans la région d'Astrakhan, se trouve une montagne inhabituelle, véritable prouesse de la nature. Un dôme de sel est ici recouvert de grès et d'argile, et par l’érosion, de drôles de « rochers chantants » s’y sont formés. De nombreuses grottes et niches parsèment cette montagne, où l'on peut voir les traces d'anciennes créatures. Par ailleurs, la couleur rouge du sol surprend les visiteurs, d’ores et déjà étonnés par cette hauteur unique au milieu de la steppe infinie et plate.

Lac Jack London

Dans la région de Magadan, près du fleuve Kolyma, il y a un endroit pittoresque – un lac étroit et allongé, dont le paysage sinueux rappelle celui des fjords scandinaves. Le climat qui l'entoure est rude et explique pourquoi, à l'époque soviétique, les conditions de travail des détenus du Goulag étaient ici connues comme les plus terribles du pays. Néanmoins, la beauté naturelle est restée inchangée, malgré les pages sombres de l'histoire.

On pense que ce nom inhabituel a été donné au lac par des géologues qui aimaient l'écrivain américain. Cependant, il existe également une légende mystique selon laquelle les membres de la première expédition auraient trouvé sur la rive du lac le livre de Jack London Martin Eden.

Dans cet autre article, nous vous présentons les sept plus belles routes de Russie, à parcourir pour un spectacle continu au volant.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies