Russie: les dix destinations touristiques préférées des Russes

Getty Images
Lorsqu'un étranger envisage de se rendre en Russie, quelle est la première chose qui vient à l’esprit? Moscou, Transsibérien… Mais qu'en est-il des Russes eux-mêmes? Où aiment-ils voyager dans leur immense pays?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le tourisme intérieur en Russie est en plein boom, même si l’infrastructure, les services et des billets parfois extrêmement chers posent toujours problème, en particulier en ce qui concerne les destinations éloignées. Certains Russes ne sont en effet jamais allés à l'étranger, mais ils disposent du plus grand pays du monde et passent généralement leurs vacances sur la côte de la mer Noire, dans les montagnes du Caucase ou économisent pour visiter les deux capitales, Moscou et Saint-Pétersbourg.

1. Moscou

Nous avons l'habitude de dire que « Moscou, ce n'est pas la Russie ». Malgré cela, Moscou reste le centre du pays et la destination la plus populaire aux yeux des touristes russes. La visite de la capitale constitue une expérience incontournable pour les Russes des autres régions. Et bien qu'un billet d’avion pour Moscou coûte plus cher à un résident d'Extrême-Orient qu'un billet pour un pays asiatique voisin, se rendre à Moscou est presque un pèlerinage.

Au-delà du selfie classique sur la place Rouge, les touristes russes adorent le grand magasin GOuM, le nouveau parc Zariadié, la galerie Tretiakov, et parmi les incontournables de Moscou figurent une visite au théâtre, au cirque et au zoo.

>>> Les 100 plus beaux lieux de Russie en images

Selon l'Union russe de l'industrie du tourisme, plus de 22 millions de touristes de tout le pays ont visité Moscou en 2019, y compris pour des événements sportifs et des voyages d'affaires.

2. Territoire de Krasnodar

« S'il y a un paradis sur Terre, c'est le territoire de Krasnodar » (Если есть на свете рай - это Краснодарский край). C'est un proverbe populaire en Russie, qui a été confirmé par environ 16 millions de touristes russes en 2019. En effet, cette région du sud du pays est un endroit idéal pour les vacances d'été - elle est située sur les côtes de deux mers –  la mer Noire et la mer d'Azov –  et possède de nombreuses villes de villégiature (comme Anapa, Gelendjik, Novorossiysk, Eïsk, etc.). Et la destination la plus populaire est bien sûr Sotchi et sa banlieue.

De nombreux enfants russes y vont en colonies de vacances et y reviennent à l'âge adulte – on y trouve des hébergements pour toutes les bourses et des divertissements pour tous les goûts. Le climat y étant doux, une visite en hiver est donc une excellente idée –  un court trajet en train le long des montagnes vous mènera aux vastes stations de ski de Sotchi.

« Quand j’étais étudiante, j'adorais aller à notre camp de l'université d'État de Moscou à deux heures de train de Sotchi, explique Ioulia de Moscou. Il y a tout : belle plage, vue magnifique sur les montagnes du Caucase, nourriture locale bon marché et excellente. Nous avons rencontré beaucoup de gens de Krasnodar – cette ville n'ayant pas d’accès à la mer, les citoyens passent chaque week-end à Sotchi ».

>>> Loin de tout: des étrangers racontent leurs inoubliables périples en Sibérie

3. Saint-Pétersbourg

Cette ville est souvent comparée à Venise, Amsterdam et d'autres villes historiques européennes. Et en effet, elle a été spécifiquement construite comme une « fenêtre sur l'Europe », l'empereur Pierre le Grand voulant que la Russie ressemble davantage à un pays européen.

Environ 9 millions de touristes de toute la Russie ont visité la ville en 2019. « Quand vous venez à Saint-Pétersbourg, il semble qu'il y ait plus de palais royaux que d’immeubles ordinaires, et vous ne pouvez pas vous lasser de la beauté qui vous entoure », explique Sacha de Moscou, qui essaie de passer un week-end par an dans la « capitale du Nord ».

Il existe de nombreuses façons de se rendre à Saint-Pétersbourg depuis Moscou, et il n'y a presque jamais de problèmes avec les billets (sauf lors des grands événements internationaux tels que le Forum économique annuel). En règle générale, Saint-Pétersbourg est une destination pour les voyages scolaires de deux ou trois jours. C’est un endroit parfait pour l’enrichissement historique et culturel. Voici cinq lieux incontournables pour votre première visite.

4. Crimée

La Crimée a toujours été la station balnéaire de prédilection des Russes - Tchekhov et Tolstoï aimaient y séjourner, et son climat agréable est parfait pour se remettre des maladies. Les tsars russes y avaient des résidences qui ont été transformées en sanatoriums à l’époque soviétique. On y trouve aussi le légendaire camp de pionniers Artek, toujours en activité. En 2019, environ 7 millions de Russes ont visité la Crimée.

>>> Voyager seul(e) sur le Baïkal en hiver: dix conseils d’une voyageuse de l’extrême suédoise

La péninsule compte un grand nombre de stations balnéaires, mais l’une des villes les plus populaires est Yalta, la « Riviera russe » et principale ville de la côte sud. À Sébastopol, vous pouvez non seulement vous détendre, mais aussi découvrir l'histoire ancienne avec le musée situé sur les ruines de la colonie grecque de Chersonèse. Dans le même temps, Sébastopol possède une glorieuse histoire navale et militaire : maintes fois assiégée, elle a défendu avec succès la péninsule.

Outre ses stations balnéaires, la Crimée possède également des montagnes et son sommet, Ai-Petri, est un endroit idéal pour l'escalade.

5. Vladivostok

Pour un habitant de Moscou, un billet pour Vladivostok peut coûter autant qu'un séjour all inclusive en Turquie (et de nombreux Russes choisiraient en fait la Turquie), cependant, l'idée de se retrouver à l'autre bout du monde – tout en restant en Russie - est fascinante. Sur place, tout tourne autour de la nature et de l'océan. En 2019, plus de 4 millions de touristes russes ont visité Vladivostok, et le nombre de touristes étrangers augmente rapidement d’année en année.

« En comparant avec Moscou, ville bruyante et bondée, le simple fait d'observer les ponts géants de Vladivostok et les phares au loin procure une sorte de méditation et un sentiment absolument différent lié à votre environnement », explique le photographe Gleb, qui a eu la chance de visiter Vladivostok pour un voyage d'affaires.

Autre carte de visite de l'Extrême-Orient russe, les fruits de mer - les citoyens du centre de la Russie n'ont pas toujours la possibilité de goûter le crabe du Kamtchatka à la maison, mais ici, ce mets est absolument abordable. Et en plus, on trouve ici beaucoup de musées, de galeries d'art et de nombreux sites intéressants à découvrir.

>>> La liste très exhaustive des régions de l’immense Russie

6. Eaux minérales du Caucase

Les eaux minérales du Caucase sont un groupe de villes de villégiature du territoire de Stavropol, parmi lesquelles figurent Piatigorsk, Jeleznovodsk, Kislovodsk, Essentouki et Mineralnié Vody (la plupart de ces toponymes ont un lien avec l'eau).

« J'adore aller à Kislovodsk, boire de l'eau minérale et admirer les montagnes du Caucase », explique. Il a de la chance - son travail lui offre des voyages à Kislovodsk à  prix réduit.

Il faut dire que les prix ne sont pas si bon marché, ces stations offrant une gamme de traitements médicaux et de programmes spéciaux liés à la consommation d'eau minérale. Ces endroits sont des destinations populaires depuis le XIXe siècle, que l'écrivain russe Mikhaïl Lermontov a décrit dans son roman Un Héros de notre temps – d’ailleurs, Lermontov a été tué dans un duel à Piatigorsk… En 2019, environ 2 millions de touristes ont visité les stations.

7. Montagnes de l'Altaï

C'est l'un des plus beaux endroits de Russie, mais il n’est pas si facile d'accès et possède toujours des infrastructures médiocres. Pour y aller, il faut emporter suffisamment d’argent et il est préférable de louer une voiture ou d’organiser une randonnée (voici quelques conseils). Les agences de tourisme proposent également des promenades à cheval à couper le souffle en montagne. Et le manque de confort et les inconvénients seront vite oubliés après avoir suivi le Chouïski Trakt de l'Altaï, l'une des routes les plus pittoresques de Russie.

« C’est probablement le plus bel endroit où je sois allée et l’expérience la plus inoubliable et extrême », explique Kira, qui a fait un voyage en voiture en solitaire.

>>> Dix conseils pour ceux qui voyagent dans la région de l'Altaï

Soit dit en passant, l'Altaï est également une terre de bouddhisme et de chamans, et pendant la visite, vous pouvez voir des nomades dans des yourtes, écouter les kaitchis, des  conteurs musicaux locaux. Deux millions de Russes ont eu la chance de s’y rendre en 2019.

8. Anneau d’or

Il s'agit d'un itinéraire touristique regroupant des villes anciennes situées à environ 200-300 km de Moscou. Chaque année, de 300 000 à 500 000 Russes visitent chacune des neuf villes. Lorsqu'un habitant d'une grande ville veut s'évader et plonger dans la Russie authentique, il vient ici. Forteresses et monastères construits aux XIe-XIIe siècles, églises aux coupoles dorées, imposante Volga et énormes lacs, champs sans fin et bois denses sont disséminés tout au long de l'Anneau d'or. On y trouve des expériences pour tous les goûts. Pour en savoir plus, lisez notre petit guide des villes de l’Anneau d’or.

Les prix y sont plutôt bon marché et s'y rendre est assez simple. Pour attirer encore plus de touristes, les offices de tourisme locaux ont récemment mis en place un certain nombre d'hôtels de « glamping », un type de logement qui vous permettra de vous sentir plus proche de la nature sans renoncer  au confort !

« Le premier endroit où j'ai emmené mon mari italien en Russie après Moscou a été Souzdal, je voulais le surprendre avec la vraie Russie, lui montrer les maisons en bois avec des fenêtres sculptées et il était absolument stupéfait, explique Alina, originaire de Moscou, qui vit maintenant à Munich. Malheureusement, réserver un hôtel à Souzdal peut parfois être problématique, surtout pendant les vacances en Russie - il y a trop de touristes qui veulent séjourner dans ce paradis de conte de fées en pain d'épice ! »

Le choix de la rédaction :

Ces deux destinations ne figurent pas parmi les plus populaires, car elles sont considérées comme chères, parfois peu confortables et difficiles d'accès. Cependant, ces endroits méritent une mention spéciale, car secrètement, tous les Russes rêvent d'y aller.

>>> Les sept plus belles routes de Russie

9. Baïkal

Cet endroit ne figure jamais sur les listes des meilleures destinations touristiques. Mais quand vous demandez à un Russe où il aimerait aller avant de mourir, il est très probable qu’il vous dise : « Le Baïkal ». Ce lac unique et détenteur de nombreux records concernant sa quantité d'eau, sa profondeur et la quantité d'animaux et de poissons que l'on peut y rencontrer est une terre de chamans et possède une nature d'une beauté incroyable.

En été, les billets y sont assez chers, mais en hiver, ils sont beaucoup plus abordables. C’est ce que Vsevolod Pulya, notre rédacteur en chef, a fait cette année. Vsevolod explique avoir laissé une partie de son âme dans les glaces du lac Baïkal, qui se fige dans des formes inhabituelles et très différentes.

10. Kamtchatka

Cette péninsule isolée de l’Extrême-Orient russe est le rêve de tous les amateurs d’extrême et des amoureux de la nature. C’est une terre de geysers et de volcans qui offre de nombreuses activités. En été, on peut y faire du kayak, de la randonnée, de la pêche, du surf, voir des ours et des baleines. En hiver, ski alpin et snowboard sont au programme. Malgré un manque d'infrastructures et la nécessité de réserver un vol en hélicoptère coûteux pour atteindre les sommets, rien ne peut exprimer les émotions que l'on peut ressentir en glissant vers l'océan.

>>> Royaume des ténèbres: où ont lieu les nuits polaires les plus longues de Russie?

Vladimir et ses amis ont beaucoup voyagé à travers le monde, mais pendant plusieurs années de suite, il a visité le Kamtchatka une à deux fois par an. «Le snowboard au Kamchatka était si excitant et différent de ce que j'avais vécu auparavant que je ne veux tout simplement pas aller dans les Alpes ou ailleurs ; j'économise de l'argent toute l'année pour faire un autre voyage dans ce lieu au bout du monde », explique Vladimir.

Cependant, visiter le Kamtchatka coûte très cher ! Les billets d'avion pour s’y rendre, plus la location d'hélicoptères, de véhicules tout-terrain, de bateaux, ainsi que tout l'équipement coûteront une petite fortune. En outre, les prix des aliments ordinaires y sont, naturellement, beaucoup plus élevés en raison de la distance. Il est temps de commencer à économiser !

Dans cet autre article découvrez dix endroits de Russie qui n’ont pas l’air russe du tout.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies