Pourquoi les tsars russes adoraient-ils le lac Elton?

Les eaux salées du lac situé dans le sud du pays restent très prisées pour leurs vertus médicinales. Vous pouvez même y voir les restes du «bain» de Catherine II, vieux de 250 ans.

Elton, le plus grand lac salé d'Europe et l'un des plus vastes du monde, est situé dans le sud de la Russie, près de la frontière avec le Kazakhstan.

Le nom du lac provient de la langue kazakhe : « Altyn-Nor » (Fond d’or). Il y a longtemps, les nomades locaux utilisaient la boue riche en minéraux du lac pour des traitements cutanés et respiratoires.

Lire aussi : Petite histoire du Baïkal au travers de photographies d'archives, comme si vous y étiez

Pendant des siècles, le lac Elton a été un lieu de prédilection pour les souverains et les nobles russes. On peut encore y voir des vestiges du « bain » de l’impératrice Catherine II.

Aujourd'hui, des milliers de Russes et de touristes visitent chaque année le lac pour ses vertus thérapeutiques.

On croit que la boue salée curative du lac Elton, ainsi que l’air salé, traitent les maladies respiratoires et digestives, les problèmes de peau et du système nerveux.

Auparavant, le lac Elton était l’une des plus grandes sources de sel de Russie. On a commencé à l'extraire à partir du XVIe siècle.

Cependant, au XIXe siècle, l’extraction a cessé: le sel d’Elton était considéré comme trop amer et contient trop d’impuretés. Les gens se sont tournés vers son voisin du sud, le lac Baskountchak, d’où le sel est toujours extrait.

Malheureusement, le lac n’a que quelques centimètres de profondeur et n’est donc pas idéal pour la baignade.

Tout ce qui tombe dans ses eaux se transforme rapidement en une sculpture de sel blanc, comme si elle était gelée.

Au milieu de l’été, les eaux du lac deviennent rouges en raison des microalgues Dunaliella salina.

Le lac Elton est idéal pour se promener, mais veillez à porter des chaussures car les aiguilles de sel pointues peuvent vous blesser.

Dans cette autre publication, retrouvez une sublime galerie photo présentant l’Altaï, perle eurasienne et sanctuaire naturel.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies