Les Chara Sands, ce mini-désert russe qui défie l’imagination

Sergey Dolya
Également connus sous le nom de désert Tcharski, les Chara Sands sont entourés de lacs, de rivières et de montagnes enneigées ce qui en fait un endroit absolument étonnant.

Situés au nord de Transbaïkalie, les Chara Sands peuvent être qualifiés de désert le plus étrange du monde.

Ne faisant que 10 km de long sur 5 km de large, les Chara Sands ne diffèrent en rien de tout autre désert : vous y trouverez aussi bien de hautes dunes et que des tempêtes de sable.

Ce qui le distingue en revanche, c’est le fait qu’il est entouré de taïga, de rivières, de marécages et de sources. Vous ne mourrez donc pas de déshydratation ici !

De plus, le massif de Kodar enneigé se dresse à quelques kilomètres seulement de cette étrange parcelle de sable.

Les Chara Sands ont été formés il y a plus de 40 000 ans sur l’emplacement d’un ancien lac.

En hiver, le mercure pouvant tomber dans ces endroits à -50°C, le désert se recouvre d’une couche de neige. Incroyable, n’est-ce pas ?

Ce désert se termine brusquement : à son bout on trouve deux lacs, Alionka et Taïojnoié, après lesquels commencent les forêts.

En raison des vents, le désert se déplace lentement vers le nord-est et la taïga.

Bien que l’agglomération la plus proche se situe à quelques kilomètres seulement, ce désert est difficilement accessible : pour rejoindre ce site inhabituel, il faut d'abord traverser les rivières Srednii Sakoukan et Chara, connues pour leurs eaux agitées.

Dans cette autre publication, retrouvez une sublime galerie photo présentant l’Altaï, perle eurasienne et sanctuaire naturel.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies