Ce lac rose de Crimée faisant tourner la tête des Instagrameurs (en images)

Vous aurez non seulement envie de vous y prendre en photo, mais aussi de plonger dans son eau salée.

Cet été, Instagram a été inondé de photographies de lieux en Russie  tous plus incroyables les uns que les autres. Il s'est en effet avéré qu’en Sibérie se trouvent un lac rose, une plage de glace, un champ de fleurs mauves digne de la Provence, ainsi qu’un équivalent des Maldives.

Cette fois, les photos d'un autre lac rose, celui-ci sur la péninsule criméenne, sont activement diffusées sur cette application.

Sassyk-Sivach est le plus grand lac de Crimée. Il est situé tout à l'ouest de son territoire et n’est séparé de la mer Noire que par un isthme étroit, le long duquel passe l'autoroute Simferopol – Eupatoria.

Ce plan d’eau est salé, et le secret de sa couleur réside dans le bêta-carotène, un élément contenu dans la solution de sels. Les nuances peuvent alors varier du rose pâle au rouge feu.

Le sel rose de Sassyk-Sivach est riche en minéraux et bénéfique pour la santé. Les Grecs antiques l’exploitaient déjà, et au XIXe siècle son extraction industrielle a débuté. Il a même été présenté à la table impériale de Russie !

Par ailleurs, sous les cristaux de sel, se trouve une couche de limon noir, connu pour être une excellente boue curative. À noter que le nom du lac est associé à cette caractéristique : dans la langue des Tatars de Crimée, « sassyk » signifie en effet « puant », et « sivach » désigne la « boue ».

En outre, en été, le niveau de l'eau baisse considérablement et le lac s'assèche presque entièrement. Il est toutefois possible d’y dénicher des endroits pour nager et profiter de ses eaux particulièrement chaudes.

Dans cet autre article, nous vous présentions 20 lieux extraordinaires de Russie à voir au moins une fois dans sa vie, de falaises de marbre à l’Allée des baleines.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies