En images: les cinq endroits les plus pittoresques de l'île de Sakhaline

Legion Media
L'île de Sakhaline fascine par la beauté de sa nature et surprend par la richesse de ses itinéraires touristiques. Où aller en premier?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Butte « Grenouille »

Non loin du centre de l'île, dans les profondeurs de la forêt, se cache l'un des endroits naturels les plus populaires de Sakhaline, où tout le monde peut se rendre dans un bus depuis la ville - une montagne dont les contours ressemblent à une grenouille assise. Les habitants et les ufologues considèrent ce territoire comme un lieu de force ou une zone d’événements anormaux.

« Vous ne pouvez pas venir dans ces lieux sans préparation. Depuis les années 1990, la grenouille a été visitée par diverses expéditions de médiums et d’ufologues, et tout le monde confirme à quel point l'énergie est puissante ici, explique Natalia, résidente d'un village voisin. Tout ce que vous prenez de la nature, que ce soit l'eau ou les plantes, doit être pris correctement. Sinon, les mauvais esprits se mettront en colère et vous enlèveront des biens naturels. Par exemple, je plonge toujours dans la rivière avant de grimper, mais une fois je ne l'ai pas fait, et l'année a été mauvaise ».

Baie Tikhaïa

Cet endroit est l'une des cinq plages légendaires de la Russie, selon le portail de voyage Russia.Travel. Vous pouvez vous y rendre depuis la capitale locale de Ioujno-Sakhalinsk en voiture par la route qui mène au nord de l'île. Par temps ensoleillé, le calme et la tranquillité règnent dans la baie, ce qui justifie pleinement le nom donné (« Tikhaïa » signifie « tranquille », ndlr) par le grand navigateur Ivan Krusenstern. Mais même par mauvais temps, des falaises massives protègent la côte des rafales de vent.

>>> Les pièges à éviter lors de la demande d’un visa électronique pour la Russie

Les amateurs d’extrême peuvent gravir le sommet Smely (brave) de plus de 200 mètres et admirer le magnifique panorama qui s’offre sur la baie et la chaîne de montagnes. Le sommet se trouve sur le mont Douet, que les habitants surnomment « Pouchkine » - si vous le regardez depuis la plage sous un certain angle, vous pourrez apercevoir le profil du grand poète.

Cascade Klokovski

En faisant route vers la baie Tikhaïa en longeant le littoral oriental de l'île, vous pouvez visiter l'une des plus hautes cascades de Sakhaline. Pour ce faire, vous devez quitter la route et marcher profondément dans les bois à pied. Pour les touristes, une petite plateforme d'observation est équipée d'une vue imprenable sur une cascade à trois niveaux d'une hauteur d'environ 50 m.

L’habitant de Sakhaline Alexandre a rappelé à Russia Beyond que les touristes ne sont pas les seuls à venir admirer la beauté de la cascade. « Mes amis et moi avons décidé un jour de nous arrêter sur le site près de la cascade. La conversation était animée et l'eau bruissait tout près de sorte que nous n'avons pas remarqué qu’un ourson nous avait rejoints. Nous avons eu tellement peur que nos cris l’ont forcé à repartir dans la forêt. Nous avons dû nous fuir en vitesse pour ne pas rencontrer sa mère », a-t-il expliqué.

Rochers « Trois frères »

Ces rochers sont situés dans l'ancienne principale ville portuaire de l'île, Alexandrovsk-Sakhalinski. De nombreuses légendes sont associées à leur formation, mais la plus populaire, une légende issue du peuple Nivkh, évoque trois frères dont les femmes auraient brisé l'interdiction d’aller les regarder attraper du poisson, après quoi les frères se sont transformés en pierre. Les « Trois frères » sont situés au pied du mont Jonquière. Vous pouvez élever au-dessus du cap du même nom en passant par un tunnel peu profond dans la roche.

>>> Qui sont les Aïnous, peuple mystérieux à cheval entre Russie et Japon, dont l'existence est niée?

Ces lieux sont devenus largement connus grâce à l'écrivain Anton Tchekhov, qui s’est retrouvé sur l'île en 1890, puis a écrit un livre sur la vie quotidienne des condamnés [Sakhaline était alors le plus grand lieu de travaux forcés en Russie] et des résidents locaux. Le grand écrivain admirait ici les couchers de soleil, et, quittant l'île, a consacré des lignes aux célèbres « trois frères » : « Je me tenais à la poupe et j'ai dit au revoir à ce petit monde lugubre, protégé de la mer par les Trois frères, qui étaient maintenant à peine visibles dans l'air et rappelaient dans l'obscurité trois moines noirs ».

Phare d’Aniva

Ce magnifique phare a été conçu par l'ingénieur japonais Shinobu Miura et construit en 1939. Pour visiter le phare, vous devrez utiliser les services d'organisations touristiques, si, bien sûr, vous n'avez pas de bateau pneumatique avec vous. Quand son utilisation a pris fin, le phare a été pillé et abandonné, il n'est donc pas sûr pour les touristes non préparés. Mais si vous êtes toujours prêt à prendre des risques, montez tout en haut du phare, qui offre une vue incroyable sur le cap d’Aniva et la mer d’Okhotsk.

Quel est le visage de la Russie provinciale ? Trouvez la réponse dans notre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies