Les sept plus belles routes de Russie

Vous êtes fan des voyages en voiture et vous n'avez pas peur de passer plusieurs jours sur la route ? Alors vous devez absolument parcourir ces itinéraires.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

1. Voie Tchouïski

Peut-être la route la plus célèbre et la plus belle de Russie, elle longe l'ancienne route de la soie menant vers la Chine. Elle commence à Novossibirsk et s'étend sur 1 000 kilomètres à travers l'Altaï jusqu'à la frontière avec la Mongolie. On pense que la plus partie le plus belle et « historique » débute dans la ville de Biisk.

Des paysages époustouflants attendent le voyageur en cours de route : montagnes, rivières et lacs d'une beauté incroyable. Nous vous recommandons de faire un détour par le lac Teletskoïe - l'un des lacs les plus beaux et les plus profonds de Russie.

Cliquer ici pour en savoir plus sur la façon de voyager le long de la Voie Tchouïski.

2. Petropavlovsk-Kamtchatski - Oust-Kamtchatsk

Si vous êtes au Kamchatka, vous avez déjà de la chance, et si vous l'explorez en voiture, la région se dévoilera à vous dans toute sa splendeur.

Cette route de 740 km traverse un tiers de la péninsule du Kamtchatka. Il est préférable de la parcourir en été et au début de l'automne pour profiter d'un festival de couleurs : forêt dense de conifères, volcans enneigés, lacs d'une couleur incroyable. Soit dit en passant, en chemin, vous pouvez rencontrer des compagnons de voyage inattendus - par exemple, des ours – et découvrir principale attraction de la région - le volcan le plus actif du monde, le Klioutchevskoï.

>>> Sept choses à savoir sur la M11, la nouvelle autoroute reliant Moscou et Saint-Pétersbourg

3. La route reliant Sotchi à Krasnaïa Poliana

Pour les Jeux olympiques d'hiver de Sotchi-2014 une nouvelle route a été construite entre la ville et la station de ski de Krasnaïa Poliana. C’est un petit miracle technique, dont 40 km semblent perchés sur les sommets. En y roulant, on peut voir l’ancienne route menant aux montagnes, qui serpente entre les précipices.

Les résidents et les chauffeurs de taxi sont heureux de ne plus avoir à conduire sur cette dernière, mais les touristes extrêmes peuvent toujours ressentir des frissons en empruntant cette belle serpentine.

4. Route militaire géorgienne

Cette route historique du Caucase qui traverse la frontière entre la Russie et la Géorgie relie la capitale de la République russe d'Ossétie du Nord - Vladikavkaz - et Tbilissi. L'itinéraire longe de pittoresques rivières de montagne et traverse des gorges.

Elle a reçu son nom belliqueux à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, lorsque la Russie a conclu un accord avec le royaume géorgien de Kartli-Kakhétie, qui est devenu une partie de l'Empire. Un corps de l'armée russe a ensuite franchi cette route. Cependant, par la suite, la route a été utilisée à des fins commerciales. En ossète, on l'appelle la « route des gorges célestes ».

>>> Des églises en bois aux temples bouddhistes: un Français ayant exploré la Russie en 44 jours raconte

Gardez une chose à l'esprit : la route est très populaire auprès des touristes et de mai à septembre, il y a des embouteillages de plusieurs kilomètres en raison des personnes désireuses de se rendre de Russie en Géorgie.

5. « Kola » : Saint-Pétersbourg - frontière avec la Norvège (R-21)

Cette route, la plus septentrionale, s’étend sur plus de 1 500 km. Une partie se situe au-delà du cercle polaire arctique, et le long de la route, un monument qui marque sa frontière imaginaire.

Ici, vous pourrez admirer les aurores boréales et l'incroyable nature nordique : conifères et montagnes rocheuses. L’itinéraire traverse la pittoresque république de Carélie, les villes de Petrozavodsk et Mourmansk et atteint la frontière avec la Norvège dans le village de Borissoglebski.

Par beau temps, vous pourrez admirer le majestueux massif des Khibiny (une station de ski s’y trouve dans la ville de Kirovsk).

6. Volgograd - Elista, Elista - Stavropol (R-221, R-216)

Pendant la majeure partie de l'année, cet itinéraire de 500 km ne présente rien d'intéressant – il traverse une steppe interminable. Cependant, au milieu du printemps, les tulipes commencent à fleurir, transformant le paysage gris en une véritable palette de couleurs.

De plus, votre itinéraire passera par trois régions russes - la région de Volgograd, la République de Kalmoukie et se terminera dans le territoire de Stavropol. À la mi-avril, un festival des tulipes a lieu en Kalmoukie - c'est le seul endroit de Russie où les tulipes sauvages fleurissent, c'est-à-dire dans leur environnement naturel. De plus, le festival raconte les traditions du peuple kalmouk. D’ailleurs, la Kalmoukie est l'une des rares régions bouddhistes de Russie, tout en étant située en Europe !

>>> Les 100 plus beaux lieux de Russie en images

7. Route de la Kolyma

Cette route est souvent appelée « route des os ». À Kolyma et Magadan se trouvaient certains des pires camps de l'ère stalinienne. Dans les conditions extrêmes du Grand Nord, les 2 000 km de cette route entre Iakoutsk et Magadan ont été construits par des prisonniers.

Cependant, nous déconseillons de l’emprunter sans guides expérimentés, surtout en hiver, lorsque la température chute à -60°C. Vous pouvez regarder ce documentaire de Iouri Doud consacré à la route et à l'histoire des camps de Kolyma.

Dans cette autre publication, nous vous parlon de six habitudes russes que vous devriez adopter au plus vite.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies