Pourquoi Staline a-t-il voulu détruire le plus grand magasin de Russie?

Sputnik, Konstantin Kokoshkin/Global Look Press
Au cours des siècles, le Goum a entretenu des relations compliquées avec les dirigeants du pays et, bien qu’il ait été condamné à la démolition à trois reprises, l’immense bâtiment est toujours debout et demeure un lieu de shopping emblématique de Moscou.

L'un des magasins les plus anciens de Russie s'appelait Rangées commerciales supérieures lors de son ouverture il y a 125 ans, juste à côté du Kremlin. À l'époque soviétique, il a été renommé Goum (abréviation de Magasin universel d’État).

Le nouveau magasin a révolutionné le commerce intérieur russe. Les premières étiquettes de prix dans le pays ont été introduites ici, ce qui signifie que le troc était exclu, et que les marchands ne pouvaient plus escroquer les gens en demandant pour les marchandises le double de leur prix.

Lire aussi : Cinq événements incroyables survenus sur la place Rouge

LeGoum est devenu le premier magasin russe à mettre des cahiers de réclamations à la disposition des clients afin qu'ils puissent faire valoir leurs griefs au sujet de leur expérience d'achat.

À deux reprises, en 1935 et en 1947, Staline a donné l'ordre de démolir le Goum, alors qu'il souhaitait agrandir la place Rouge. Cependant, ces plans n'ont jamais été réalisés.

L’avenir du magasin a également été mis en doute sous le règne de Leonid Brejnev. Beaucoup pensaient que la présence de magasins proches de monuments historiques tels que le Kremlin et la cathédrale Saint-Basile était inacceptable, et ont demandé que le Goum soit rasé au bulldozer. Cependant, le magasin a été sauvé par la femme d'un haut responsable qui a commandé une robe au Goum avant de demander à son mari de sauver le magasin.

Le Goum est également connu pour sa fontaine, qui sert de point de rencontre. Contrairement aux autres fontaines de Moscou, elle ne s’est jamais éteinte.

On trouve à l’intérieur du Goum un musée inhabituel, connu sous le nom de « toilettes historiques ». Il s’agit de la reproduction exacte des toilettes de l’époque de l’Empire russe. Si la nature vous appelle, vous pouvez les utiliser, moyennant paiement.

Le Goum n'est pas seulement un magasin, mais aussi une maison de mode. Depuis les années 1960, des défilés et des spectacles fastueux sont organisés entre ses murs.

Bien que le Goum ait été privatisé en 1992, il conserve toujours le mot « État » dans son nom.

Le Goum conserve deux traditions principales à ce jour : on y vend des glaces de style soviétique dans des cônes en gaufre et on installe une patinoire annuelle juste à côté, sur la place Rouge, en hiver.

Dans cet autre article, nous vous présentons les huit lieux incontournables à voir à tout prix en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies