Quels remèdes naturels russes seront les véritables alliés de votre système immunitaire?

Fred Grinberg/Sputnik; Vladimir Smirnov/TASS
Nous avons rassemblé des moyens traditionnels de renforcement immunitaire du peuple russe et demandé à des médecins à quel point ils sont efficaces.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Avertissement : Tous les éléments énumérés ci-dessous ne remplacent pas les moyens basiques de protection recommandés par l'OMS dans le cas de l’actuelle pandémie de coronavirus.

La vodka au piment

On pense généralement que ce breuvage prévient le rhume, ou le traite à un stade précoce. Ce mélange a été inventé il y a quelques siècles comme stimulation indirecte du système immunitaire : la vodka « désinfecte », tandis que le piment fait office d’agent antimicrobien extractif.

L’avis des médecins : « L'alcool est l'antiseptique le plus puissant. Il ne peut pas ne pas agir sur les virus. Mais, malheureusement, beaucoup de gens ne connaissent pas la mesure. C'est pourquoi je ne peux pas recommander l'alcool », a déclaré Anna Kontseva, docteur en sciences médicales et membre du Centre national de recherche pour la médecine préventive.

« L'alcool bu est libéré du corps par l'air, lors de la respiration. Il s'agit donc de la désinfection des voies respiratoires. Mais je ne peux pas le recommander comme médecine préventive, parce qu'il existe des choses comme la dépendance et l'overdose », a de son côté expliqué Alekseï Nassednik, professeur du département d'oto-rhino-laryngologie de l'Institut clinique de recherche de la région de Moscou.

L’Ail

Par prévention, les Russes mangent de l'ail sous toutes ses formes, de l'ajout dans des plats à la simple mastication (ce qui a effectivement pour effet de faire fuir … les gens autour). Certains osent également le collier de gousses d’ail, mais cela reste réservé aux adeptes les plus extrêmes.

L’avis des médecins : « Vous pouvez le mettre sur une assiette à côté de vous [haché] pour que les phytoncides soient libérés [dans l'air]. Il est possible de l’ingérer pour accroître l'immunité locale », assure le candidat en sciences médicales Vladislav Verevchtchikov.

À noter que l'OMS a d’ailleurs consacré une section spéciale à cet ingrédient, soulignant que « l'ail est un aliment sain qui peut avoir certaines propriétés antimicrobiennes. Cependant, à l'heure actuelle, il n'y a aucune preuve que la consommation de ce produit protège contre le SARS-CoV-2 ».

Lire aussi : Dix marques russes de cosmétiques écoresponsables

Le bania

En Russie, le bania (sauna traditionnel) est la pierre angulaire de la santé et du bien-être. La température élevée, combinée à des procédures telles que le fouettage à l’aide d’un venik (houssoir de bouleau), y permet une meilleure circulation sanguine et lymphatique.

L’avis des médecins : « Par le bania l’on peut renforcer son système immunitaire, mais seulement en cas de visites régulières et de bonne santé. Au bania, le corps se réchauffe jusqu'à 41-45 degrés, ce qui entraîne la destruction des virus et des microbes dans notre corps et stimule la production d'anticorps », a soutenu Iouri Kouzmine, médecin au Premier centre de médecine clinique.

L'OMS avertit toutefois que le nouveau coronavirus n'est pas détruit sous des températures élevées.

Affusion à l'eau froide

Vous avez sûrement vu de telles photographies : l'hiver, une rivière gelée, un trou dans la glace et une longue file de personnes désirant s’immerger dans l’eau. Il s’agit en Russie d’un rituel orthodoxe annuel ayant lieu le jour de la Théophanie (le 19 janvier) et qui symbolise la purification spirituelle. Néanmoins, les Russes ne le font pas seulement au nom de la religion. Le fait de plonger son corps dans de l’eau glaciale ou de prendre une douche froide, au minimum, améliore la circulation sanguine et renforce le système sanguin. 

L’avis des médecins : « L’endurcissement, correctement introduit dans la routine quotidienne d'une personne, peut dans une certaine mesure renforcer les propriétés d'adaptation du corps. Toutefois, il ne faut pas s'attendre à ce que l'exposition à des températures extrêmes (qu'il s'agisse de l’endurcissement ou du bania) puisse en soi aider à combattre les infections, y compris le coronavirus. De plus, cette méthode peut nuire à une personne non préparée, car tout complexe de stress en peu de temps provoque une immunosuppression », a certifié à Russia Beyond Andreï Svistelnik, docteur en médecine, professeur à l’Académie russe de médecine de formation professionnelle continue, et chercheur en chef du groupe Basis Genomic.

Lire aussi : Miracle dans la région d’Arkhangelsk, un homme guéri du cancer grâce aux plantes?

Sel + bicarbonate de soude

Un célèbre « combo » en matière de traitement et de prévention des maladies. En Russie, il est en effet fréquent qu’une solution de sel et de bicarbonate soit utilisée pour se rincer la gorge et se laver les narines.

L’avis des médecins : « Je vous conseille : si le nez fonctionne normalement, s’il n'y a pas de gonflement, alors il n'est pas nécessaire de faire un lavage préventif. Parce que vous pouvez interférer dans le fonctionnement normal de la muqueuse et dérouter votre nez. Mais si des craintes subsistent après avoir été au contact d’autrui, il vaut mieux se laver le nez à l'eau de mer ou à l’aide de solution physiologique », éclaircit Alekseï Nassedkine.

La confiture aux fruits des bois

Cette « aide sucrée » n'est pas seulement une garniture pour les crêpes. Pour prévenir les rhumes, les Russes ont en effet recours aux confitures à base de baies des bois (framboise, argousier, airelle), ainsi que de pommes de pin, qui sont riches en vitamines. 

L’avis des médecins : « Certains types de confitures (sans trop longue cuisson) contiennent beaucoup de substances utiles, notamment des doses considérables de vitamine C, qui aide indubitablement l'organisme à combattre les infections », estime Andreï Svistelnik.

Iouri Kouzmine note également que la meilleure des confitures est celle de framboise, qui possède des propriétés antipyrétiques.

Vous êtes malade en Russie ? Pas de panique, en suivant ce lien, retrouvez notre guide de survie dédié aux pharmacies du pays.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies