Dix desserts au fromage blanc russe irrésistibles dès la première bouchée

En Russie, le tvorog (une sorte de fromage blanc russe) est un élément indispensable de la gastronomie, particulièrement apprécié par les enfants, mais pas que. Il est dégusté frais avec de la crème épaisse ou du lait, mais aussi à l’intérieur de tartes, chaussons et autres pâtisseries. Voici donc divers desserts à concocter avec cet ingrédient miracle, qui raviront les papilles des petits et grands.

La zapekanka

Ce gâteau au fromage blanc a été dévoré par des générations entières d’enfants russes à la maison comme à l’école, et ce, même s’ils n’appréciaient pas particulièrement le tvorog, produit riche en calcium. Son secret réside dans les raisins ou abricots secs qui peuvent être ajoutés à la pâte avant sa cuisson au four. Ce flan est encore plus appétissant lorsqu’il est agrémenté de crème épaisse ou de confiture avant d’être servi.

La paskha

La paskha est un met traditionnel préparé à base de tvorog et habituellement réalisé une fois par an, à Pâques, comme son nom l’indique («paskha» étant le nom de cette principale fête de l'orthodoxie, ndlr). Sa forme pyramidale symbolise en réalité le Saint-Sépulcre, tandis que les lettres formées sur son côté sont l’abréviation de « Le Christ est Ressuscité ! ». Parmi les ingrédients nécessaires figurent le tvorog, des œufs, du beurre, de la crème, des raisins, des fruits confits et des noix. Tout comme le koulitch (gâteau de Pâques) et les œufs de Pâques, la paskha est censé être bénie à l’église avant d’être servie.

>> Pour savoir pourquoi les Russes raffolent de tvorog et trouver sa recette, suivez le lien.

Les varenikis

Ces ravioles peuvent être remplis de tvorog et de jaune d’œuf. Leur préparation est on ne peut plus simple mais requiert qu’ils ne soient pas plongés dans l’eau bouillante plus de 3-4 minutes, afin qu’ils ne se désagrègent pas. Servis avec du beurre, de la crème épaisse ou de la confiture, les varenikis sont un véritable régal.

Le sotchnik

Pâtisserie moelleuse et fourrage crémeux sont une combinaison familière à toute personne ayant grandi en URSS. Dans les années 1980, le sotchnik était présent dans presque toutes les cantines.

Les syrnikis

N’importe quelle babouchka russe sait comment préparer les plus délicieux syrnikis (sorte d'épais pancakes à base de fromage blanc) du monde. Elles sont par ailleurs persuadées que des petits-enfants en bonne santé doivent en consommer le plus possible, et gare à celui qui osera les contredire. Les ingrédients nécessaires sont du tvorog, des œufs, du sucre et de la farine. La pâte est modelée en forme de petits palets puis dorée des deux côtés sur une poêle enduite d’huile végétale. La cuisson au four dans un moule à muffins est une alternative.

Le kroupenik

Tarte traditionnelle à base de tvorog et d’avoine (ou de toute autre céréale, « kroupa » signifiant justement « céréale »), le kroupenik peut être préparé pour le matin ou comme plat principal, l’avoine étant suffisamment nourrissant. Il est généralement servi avec de la crème épaisse ou de la confiture.

Les «pattes d’oie»

Ces pâtisseries croustillantes fourrées au tvorog fondent dans la bouche et sont tout bonnement délicieuses lorsqu’accompagnées de thé ou d’un verre de lait chaud. Une assiette remplie de pattes d'oie ne dure jamais bien longtemps. Seulement cinq ingrédients sont en outre nécessaires : du tvorog, de la farine, de la levure chimique, du sucre et du beurre. Le secret consiste à découper de petits cercles de pâte et à les plier deux fois jusqu’à obtenir un quart de cercle ressemblant justement à une patte de volatile.

Les barres de tvorog au glaçage chocolaté

Ces barres au tvorog et chocolat sont devenues populaires en URSS dès les années 1950. Il s’agissait d’un dessert ressemblant à la glace en bâtonnet, qui était apprécié même avec un mal de gorge.

Lire aussi : Pastila, le délice aux pommes qui faisait fondre les tsars 

Les vatrouchki

Ces tartelettes rondes sont très répandues dans la cuisine slave de l’Est. Purée de pomme de terre et confiture peuvent d’ailleurs également remplacer le tvorog. La pâte peut elle aussi varier : avec ou sans levure.

Le tvorojnik

Le tvorojnik ressemble au cheesecake américain ou au käsekuchen allemand. Cette variante russe consiste en une couche de tvorog et d’une autre plus fine de pâte. Cette dernière est toutefois parfois absente. Zeste de citron, raisins ou fruits confits peuvent y être ajoutés. Retrouvez la recette dans cet autre article.

En suivant ce lien, découvrez notre guide des produits laitiers typiques de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies