Varenikis aux cerises: un souvenir d’été pour les longues soirées d’hiver

Legion Media
Ce sont les ravioles les plus savoureuses que vous aurez jamais mangées – promis, juré!

À Moscou en particulier, il semble que nous attendions toujours l'été. Que ce soit en attendant l'arrivée du soleil, les vacances scolaires ou les congés, l'été est toujours une période excitante de l'année.

Quand j’étais enfant en Russie, l'été commençait vraiment quand la saison des cerises arrivait. C'est la période où elles sont toujours sur la table, prêtes à être grignotées. Quand tu en manges tellement que ta langue devient toute rouge et que tu ne peux plus les voir en peinture. Une fois adulte, vous essayez de vous contrôler afin que vous pouvoir profiter pleinement de la saison des cerises. Eh bien, la meilleure chose à faire dans ce cas, ce sont les varenikis. C'est une façon étonnante de conserver les cerises tout au long de l'hiver et aussi un excellent rappel des jours d'été lors des froides soirées d'hiver.

Les varenikis sont des ravioles russes, mais ce qui rend cette recette spéciale, c'est qu'ils sont sucrés et très copieux, tout en étant légers et juteux, car ils sont remplis de cerises. C'est le seul moment où vous pouvez déguster quelque chose de sucré comme plat principal.

Lire aussi : Zapekanka, le plat miracle qui donnera une seconde vie à vos restes

Des débats entourent toujours l'origine des varenikis. La version commune est que tous les plats de type ravioles proviennent de Chine. Mais il existe une version indiquant que les varenikis auraient été développés à partir de la nourriture turque appelée dush-vara – des ravioles avec des farces différentes. Après cela, le mot dush-VARA aurait été séparé et serait devenu VARenikis comme le disent certaines sources. Mais en outre, le mot « varenikis » signifie simplement cuit dans l'eau en russe. Peu importe d'où vient le plat, c'est devenu une spécialité russe de prédilection.

Les varenikis ne sont pas un plat très compliqué à faire, mais il y a en réalité quelques secrets que vous devriez connaître, estime William Pokhliobkine, l'écrivain gastronomique russe le plus connu du XXe siècle. L'un d'eux est très simple mais il fera la différence : quand vos varenikis sont cuits, videz l'eau, et remettez-les dans la casserole encore chaude, cela aidera l'excès d'eau à s'évaporer. Cette étape simple permettra à la crème épaisse ou au sirop de coller à vos varenikis, et bien sûr cela fera une grande différence au goût.

Le célèbre écrivain Nicolas Gogol appréciait beaucoup la nourriture et a mentionné les varenikis dans un de ses contes intitulé La Nuit de Noël. Gogol aimait le mystère, et dans cette histoire les varenikis s'animent, prenant un bain de crème avant de s'envoler dans la bouche du personnage. Je pense que Gogol connaissait aussi le secret consistant laisser sécher les varenikis à cause de la façon dont il les décrit en train de prendre un bain de crème épaisse.

Lire aussi : Les oladis: petit déjeuner parfait des babouchkas pour un week-end paresseux

Maintenant que vous connaissez ce truc simple, essayez de les préparer vous-même. Je ne peux pas promettre qu'ils voleront directement dans votre bouche, mais je suis sûre que vous les apprécierez.

Ingrédients :

Pour la pâte

  • 2 tasses de farine
  • 1 tasse d'eau
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 3 cuillères à soupe de beurre

Pour la farce

  • 500g de cerises
  • 100g de sucre

Préparation

Commencez par piquer les cerises. Placez les cerises dénoyautées dans un bol et ajoutez le sucre. Mélangez-les un peu et mettez-les de côté pendant une heure. Ce processus permettra d'éliminer l'humidité des cerises que nous utiliserons plus tard.

Lire aussi : Le sotchnik, symbole des cantines scolaires soviétiques et cheesecake à la russe

Préparez la pâte : réchauffez l'eau et le beurre ensemble, mélangez votre farine avec du sel et étalez le tout sur une surface de travail propre ou sur une table. Faire avec la farine un puits / cratère et versez votre mélange d'eau dans le centre. Soigneusement, commencez à mélanger à la main en vous assurant d'incorporer la farine petit à petit, jusqu'à obtenir une pâte hirsute. Maintenant, vous pouvez commencer à pétrir le mélange pendant environ cinq minutes. Vous remarquerez que votre pâte deviendra très douce et soyeuse. Envelopper dans un film alimentaire et laisser reposer sur la table pendant une heure.

Après avoir laissé reposer une heure, vos cerises auront libéré beaucoup de jus. Égouttez-les bien et gardez le jus.

Lire aussi : Pourquoi les Russes font bouillir le lait condensé

Une fois que votre pâte a reposé, prenez votre rouleau à pâtisserie, saupoudrez votre surface de travail avec de la farine et commencez à pétrir la pâte. Il est plus facile de séparer en deux parties avant de rouler. Obtenez une épaisseur d'environ trois millimètres et découpez des cercles avec un couteau ou une tasse.

Remplissez. Placez le cercle de pâte sur la paume de votre main, et dans chaque cercle déposez environ une cuillère à café de cerises égouttées, mouillez les bords de la pâte avec un peu d'eau (juste assez pour qu'elle colle) et pliez-la en formant demi-cercle.

Maintenant, vous devez vous assurer que le remplissage ne déborde pas. Pincez les bords ensemble à l'aide d'une fourchette de façon hermétique. Vous pouvez également essayer la manière traditionnelle, qui consiste à réaliser pli après le pli en créant un motif tressé. Cette technique demande beaucoup de pratique, mais une fois que vous l'aurez maîtrisée, vous pourrez vous considérer comme un véritable artisan russe.

Assurez-vous que votre surface est saupoudrée de farine, afin que quand vos varenikis seront prêts, ils ne collent pas les uns aux autres. Maintenant, vous pouvez les congeler ou les faire cuire tout de suite.

Lire aussi : Un «hit» russe venu de France: le gâteau Napoléon

Pour cuisiner les varenikis, préparez une casserole avec de l'eau. Une fois l'eau bouillante, ajoutez quelques pincées de sel et jetez-y en douceur vos varenikis. Remuez soigneusement l'eau, afin qu'ils ne restent pas coincés au fond ou l'un à l'autre pendant la cuisson.

Quand vos ravioles commencent à flotter, donnez-leur une à deux minutes de plus, puis égouttez. Placez-les dans une casserole chaude pendant quelques minutes pour les aider à sécher un peu.

Maintenant, rappelez-vous que vous avez gardé le jus des cerises. Faites-le chauffer dans un petit pot et réduire en sirop.

Lire aussi : Smetannik: comment préparer le dessert russe emblématique dans un verre

Mettez une belle cuillerée de crème épaisse sur le dessus des varenikis et saupoudrez de votre sirop de cerise.

Quels plats sont considérés comme «russes» à travers le monde ? Trouvez la réponse dans notre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies