Entre kvas et vodka: onze boissons russes à goûter au plus vite

Legion Media
Les Russes ont une boisson pour chaque occasion : pour se détendre ou se réveiller, pour se réchauffer ou se rafraichir, à consommer seul ou entre amis. Ne tardez donc plus à adopter ces différents breuvages, qui séduiront immanquablement vos papilles (certaines avec modération tout de même).

Kvas

S’il peut paraître étrange de préparer une boisson gazeuse à base de pain, le kvas est un incontournable de la cuisine culinaire russe. Il s’agit de la plus ancienne boisson dans le pays, en dehors de l’eau bien évidemment, et s’avère incroyablement rafraichissante en été. Le kvas est fait à l’aide de pain de seigle et d’eau. Il est également possible d’y ajouter des herbes et fruits et il contient généralement un très faible taux d’alcool en raison de la fermentation.

Kompot

Demandez à n’importe quel Russe quelle boisson vous devriez accompagner votre repas, il vous dira le kompot. Attention, bien que ce dernier soit à base de fruits, il n’a rien à voir avec la compote que l’on connait en France : il est ici question d’un breuvage à base de fruits macérés, servi chaud ou froid.

Lire aussi : Fraîches et sans alcool: les boissons venues du bar des anciens Slaves

Mors

Le mors est une boisson froide préparée à base de baies. Sa consistance est par ailleurs un peu plus épaisse que celle du kompot, les baies bouillies y étant écrasées, alors que les fruits présents dans le kompot restent entiers. La plupart du temps, le mors est proposé au goût de canneberge, d’airelle, ou de myrtille, mais peut aussi l’être à la framboise, à la fraise, …

Sbiten

Jusqu’à l’apparition du thé en Russie, la boisson la plus populaire pour se réchauffer était assurément le sbiten. Il s’agit d’un breuvage à base de miel et d’épices. Peuvent cependant y être ajoutés gingembre, cannelle, clou de girofle, menthe, pâquerette ou citron. Versez-y un peu de vin et vous obtiendrez le véritable vin chaud à la russe.

Medovoukha

La medovoukha est l’une des plus anciennes boissons alcoolisées de Russie et peut contenir un degré d’alcool allant de 2 à 12%. Elle est préparée à l’aide de miel, de levure, de sucre et d’eau, mais la recette est seulement limitée par votre imagination. Vous pouvez en effet y rajouter des baies, des épices ou encore du jus de fruit. De nos jours, la medoukha, équivalent russe de l’hydromel, est très populaire dans les villes de l’Anneau d’or.

Lire aussi : Pourquoi les Russes boivent-ils toujours du thé (souvent avec du citron)?

Vzvar

Celle-ci est presque toujours oubliée, mais cela n’en fait pas moins une boisson slave des plus savoureuses. Le vzvar n’est rien d’autre qu’un kompot à laquelle ont été ajoutées des herbes, voire également un peu de vin. Il peut être assez épais et est même parfois susceptible de ressembler à de la bouillie plutôt qu’à une boisson.

Thé

En Russie, la population voue un véritable culte au thé. Les locaux en consomment du noir, du vert, des tisanes, avec du citron, du sucre, voire même du lait, et surtout, très souvent avec d’appréciables biscuits et chocolats. Il constitue en réalité une excuse quotidienne pour se retrouver entre amis.

Kissel

La première question qui devrait vous venir à l’esprit lorsque vous le goûterez pour la première fois est de savoir s’il faut le boire ou le manger. Le kissel est en effet un jus de fruit très épais et nutritif, élaboré à l’aide d’amidon. Durant la période soviétique, il était commun d’acheter des petites briques de gelée sèche, qu’il suffisait de faire bouillir dans de l’eau pour obtenir du kissel (mais les enfants aimaient également les mâcher directement sous cette forme).

Lire aussi : Huit façons de boire de la vodka en Russie: de la moins risquée à la plus dangereuse

Kéfir

Connaissez-vous les vertus des boissons à base de lait fermenté ? Le kéfir pourrait en réalité devenir votre nouveau breuvage préféré ! En Russie, il en existe de différentes sortes, qui peuvent différer dans leur taux de matière grasse et dans les ingrédients supplémentaires, comme le concombre et l’aneth. Le kéfir peut en outre être utilisé pour préparer des pancakes et tourtes.

Riajenka

La riajenka est un autre type de boisson au lait fermenté, mais avec un léger goût de caramel. Elle est riche en vitamines, ce qui aide à renforcer le système immunitaire et à faciliter la digestion. De plus, il est très simple d’en cuisiner à la maison !

Vodka

La vodka est généralement la première boisson que l’on associe automatiquement à la Russie. D’une teneur en alcool habituelle de 40%, on la sert généralement dans de petits verres à boire cul sec. Cette boisson fait d’ailleurs ici l’objet de nombreuses traditions : on considère par exemple qu’entre le premier et le second verre il est interdit de manger et que si vous êtes en retard à table alors que tout le monde boit déjà, vous devez avaler un verre appelé « penalty ». De plus, afin d’atténuer ses effets, les Russes ont pour coutume de savourer en même temps des concombres ou tomates marinés, de la gelée de viande, etc.

Dans cette autre publication, nous vous initions aux produits laitiers les plus populaires de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies