Pattes d’oie: le nom très mignon d’un péché mignon

Victoria Drey
Le nom de ces biscuits se traduit par «pattes d’oie», mais rassurez-vous: aucun oiseau n’a été maltraité pendant la préparation du dessert.

En Russie, presque chaque famille a sa propre recette de ces biscuits. Toutefois, ce n’est pas l’unique douceur à porter cette appellation émouvante et unique. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le grand pâtissier russe Alexeï Abrikossov, fournisseur de la Cour impériale, a inventé la recette de bonbons du même nom.

Ces bonbons caramélisés aux amandes et au cacao ont un goût délicatement sucré et sont encore produits de nos jours. Mais les puristes insistent sur le fait que la saveur a bien changé depuis cette époque.

Alexeï Abrikossov était connu pour sa créativité dans le choix des appellations de ses confiseries et même s’il ne fut pas le créateur des biscuits pattes d’oie, c’est certainement lui qui a inspiré les pâtissiers soviétiques ayant donné ce drôle de nom à leurs biscuits.

Ingrédients :

200 g de fromage blanc ou de cottagen150 g de beurren1 verre de farine et une petite quantité pour saupoudrer le plan de travailn1/2 cuillerée à café de levure chimiquen1/2 verre de sucren

Ces fameuses pattes d’oie étant le dessert favori de mon père, ma grand-mère ne lui a jamais refusé ces biscuits dans son enfance. Aujourd’hui, c’est une tradition familiale : à chaque fois que je reçois la visite de mes parents, je cuisine des pattes d’oie pour mon père. C'est facile et rapide à faire et ça donne une note particulièrement chaleureuse au repas familial.

Vous allez être surpris par la facilité de la préparation et la rapidité avec laquelle les biscuits seront dévorés par votre famille et vos amis.

Préparation :

1. Mélangez soigneusement le fromage blanc et le beurre ramolli avec une fourchette jusqu’à obtenir un mélange fluide.

Crédit : Victoria DreyCrédit : Victoria Drey

2. Dans un bol, tamisez la farine avec la levure chimique pour rendre les biscuits plus souples. Ajoutez au mélange précédent et travaillez le tout jusqu’à obtenir une pâte ferme, mais assez moelleuse. Enveloppez-la dans du film alimentaire et laissez reposer au réfrigérateur pendant une heure ou deux. La pâte doit être assez froide et plutôt ferme pour être travaillée facilement.

Crédit : Victoria DreyCrédit : Victoria Drey

3. Saupoudrez généreusement de farine votre plan de travail et aplatissez la pâte au rouleau sur une épaisseur d’environ 5 mm. Prenez un petit moule rond (de 7 cm de diamètre) et découpez des cercles dans la pâte. Dites-vous bien que le diamètre peut être plus grand ou plus petit et que tout objet à bord rond fera parfaitement l’affaire.

4. L’étape suivante est la plus délicate : former des biscuits à partir des cercles découpés. Prenez-en un et plongez l’une des faces dans le sucre. Pliez-le en deux pour obtenir un demi-cercle où le sucre sera à l'intérieur. Recommencez l’opération et repliez encore une fois le biscuit pour obtenir un quart de cercle avec le sucre à l’intérieur. Plongez un côté dans le sucre une dernière fois et placez sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.

Crédit : Victoria DreyCrédit : Victoria Drey

5. Faites cuire au four à 180°C pendant environ une demi-heure jusqu'à ce que le pourtour prenne une coloration brune. Sortez du four vos pattes d’oie, ces biscuits moelleux à souhait et incroyablement délicieux (50 min + refroidissement).

Crédit : Victoria DreyCrédit : Victoria Drey

Lire aussi : 

Kalitkis, ces tourtes qui illuminent la table des paysans russes

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer