Tout ce que vous désiriez savoir (et que l’on peut vous révéler) sur l’armée russe

Aleksandr Kriajev/TASS
Ces faits et chiffres font de la Russie une force à ne pas sous-estimer.

La Russie est considérée comme l'une des plus grandes puissances militaires du monde, avec plus d'un million de personnes servant dans son armée pour défendre les frontières du pays.

Ci-dessous, nous vous dévoilerons, afin d’assouvir votre soif de connaissances à ce sujet, tous les aspects de sa force militaire (dans la mesure du possible évidemment).

Quelle est la puissance de l'armée russe ?

Un parachutiste muni de mitrailleuses et assistant à une célébration militaire marquant la Journée des parachutistes, dans la région de Krasnodar, en Russie.

On estime que la Russie possède la deuxième armée la plus puissante du monde, derrière les États-Unis.

Cette évaluation est effectuée chaque année par l'agence Global-Firepower et est basée sur l'analyse et la comparaison des capacités de toutes les forces militaires en matière de puissance de feu : le nombre de militaires actifs et de réserve, le nombre de « machines de combat » appartenant aux forces terrestres, navales et aériennes, ainsi que le budget que les militaires peuvent consacrer à leurs exercices, opérations et achats.

À cet égard, en 2019, les forces terrestres de Russie sont toujours considérées comme les plus puissantes et les plus importantes au monde. Le pays est toutefois devancé dans les autres branches de l’armée.

Lire aussi : Hiérarchie tacite de l’armée russe: qui sont les «éléphants» et les «fantômes»?

Combien de militaires le pays compte-t-il ?

Des cadets de l'Université militaire du ministère russe de la Défense défilent lors d’une répétition de la parade du Jour de la Victoire sur la place Rouge, à Moscou.

Selon le décret du président Vladimir Poutine en date du 17 novembre 2017, le nombre de personnes actuellement en service dans l'armée russe est de 1 902 758, militaires civils inclus.

1 013 628 d'entre eux sont de véritables soldats. Ce nombre comprend 753 000 individus sous contrat, ainsi que 260 000 appelés (hommes âgés de 18 à 27 ans obligés d'accomplir un service militaire d'un an).

La principale raison pour laquelle la Russie n'a toujours pas mis fin à la conscription obligatoire est due à son vaste territoire et au nombre de personnes qui y vivent. Comme indiqué plus haut, 146 780 720 personnes résident sur ses 17 125 191 de km². Pourtant, de nos jours, le ministère de la Défense s'abstient d'envoyer des gens d'une partie du pays à une autre (par exemple, de Moscou au Kamchatka) et tente plutôt de recruter des soldats dans leur région d'origine.

Lire aussi : Ce qui peut vous arriver si vous servez dans l'armée russe

Combien gagnent les soldats ?

Des militaires sous contrat reçoivent leur salaire d'un distributeur automatique de billets.

Le salaire mensuel minimum d'un soldat est d'environ 30 000 roubles (420 euros). Cependant, cela dépend du type d'unité militaire et de la région de service.

Par exemple, les soldats qui défendent la Russie dans le Nord reçoivent plus que ceux qui servent dans la région de Moscou.

Par ailleurs, les officiers russes, allant des lieutenants aux généraux, gagnent généralement entre 40 000 roubles (560 euros) et 300 000 (4 200 euros) par mois.

Les étrangers peuvent-ils servir dans l'armée russe ?

Des étudiants étrangers lors d'une cérémonie de remise des diplômes pour les officiers et les mitchmans (rang militaire) de la marine russe à l'École navale supérieure amiral Pavel Nakhimov de la mer Noire, à Sébastopol.

Oui, ils le peuvent.

Selon un décret présidentiel de 2015, tout étranger âgé de 18 à 30 ans peut signer un contrat et rejoindre l'armée russe. Le premier contrat avec l'armée est alors signé pour cinq ans.

Ces personnes occuperont ensuite des postes de soldats, de caporaux, de sergents ou de sergents-majors. 

Les principales exigences pour les candidats sont la connaissance du russe et l'absence d’antécédents judiciaires avec les gouvernements de Russie et de leur pays d’origine. Vous ne pourrez donc pas vous soustraire à des procédures pénales comme certains le font en rejoignant la Légion étrangère française.

Il n'y aura en outre pas d’exception pour les soldats étrangers dans l'armée russe en cas de guerre : ces personnes seront obligées de défendre la Russie quoi qu'il arrive.

En 2019, 295 soldats de nationalité étrangère faisaient partie des 1 902 758 militaires russes. Ils viennent tous des républiques de la CEI – Kazakhstan, Arménie, Azerbaïdjan, etc. À ce jour en effet, aucun Américain ou citoyen de l'Union européenne ne s'est présenté à un centre de conscription.

Si tel est votre souhait, suivez ce lien pour obtenir l'information complète sur la façon de réaliser votre rêve et de rejoindre l'armée russe !

Lire aussi : En vidéo: ces femmes russes servant leur pays dans les rangs de l'armée

Les principaux alliés de la Russie

Des militaires lors de la cérémonie d'ouverture d’un exercice antiterroriste conjoint de la force d'intervention rapide collective des États membres de l'Organisation du Traité de sécurité collective, à la base de Khairmaidon, au Tadjikistan,

En 1992, la Russie et six anciennes républiques soviétiques (Arménie, Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Azerbaïdjan et Biélorussie) ont signé le Traité de sécurité collective.

Ce dernier a donné lieu à l’apparition d’une alliance appelée Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC).

La charte de l'OTSC réaffirme le désir de tous les États participants de s'abstenir de recourir à la menace ou à l'emploi de la force. Les signataires ne peuvent se joindre à d'autres alliances militaires ou à d'autres groupes d'États, tandis que l'agression contre une autre nation signataire serait perçue comme une agression contre tous (comme au sein de l'OTAN).

À cette fin, l'OTSC organise chaque année des exercices de commandement militaire pour ses pays membres dans le but d'améliorer la coopération inter-organisation. 

Le dernier en date, baptisé « Centre-2019 », a rassemblé plus de 128 000 militaires engagés dans des exercices d'entraînement dans la partie centrale de la Russie.

Un appelé pose pour un selfie avec sa petite amie à la gare d'Omsk, avant de partir effectuer son service militaire.

Dans cet autre article, revivez en images les Army Games 2019, une lutte acharnée pour le titre de meilleure équipe antiterroriste de la CEI.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies