Armement: que vend la Russie, et à qui?

Alexey Kudenko/Sputnik
Les frégates russes, les missiles et les hélicoptères renforcent les défenses des forces armées d’Asie et d’Afrique, après que Moscou a démontré leur efficacité lors du salon militaire Armée-2018.

Le complexe industriel militaire de la Russie va recevoir 300 millions de dollars supplémentaires de la part de diverses forces militaires étrangères, après avoir vendu du matériel neuf à des pays principalement asiatiques et africains. Les armées étrangères recevront les derniers engins de combat de haute technologie, selon le PDG de Rosoborexport, Alexander Mikheïev.

Alors, qui va recevoir quoi ?

Du côté de l'Asie

L'Inde recevra deux frégates russes du projet 1135,6. Ces deux navires étaient initialement destinés à la flotte de la mer Noire de la Russie, mais les militaires ont décidé qu’ils n’étaient pas nécessaires compte tenu des solides défenses côtières déjà en place.

Ces navires peuvent être armés des célèbres missiles de croisière Kalibr, ainsi que de missiles anti-navires Oniks. On ignore pour le moment quelles armes et munitions seront livrées avec les deux navires, mais cette information sera révélée dans les mois à venir.

Lire aussi : Tir à prix d'or: les trois armes russes les plus chères

Au même moment, les responsables russes ont réaffirmé lors du salon militaire Armée 2018 que l’Inde s'apprêtait à acquérir un système de défense antiaérienne S-400 Triumph. Le contrat sera signé à la fin de l'année 2018 malgré le mécontentement de Washington et les menaces de sanctions potentielles contre l’Inde.

Parallèlement au contrat S-400, la Russie et l’Inde envisagent de signer un accord sur la livraison du premier lot de leurs missiles mutuels BrahMos à un pays asiatique non nommé. La version d'exportation du missile peut atteindre des cibles navales et terrestres à une distance allant jusqu'à 300 km et voler à une vitesse 2,8 fois supérieure à celle du son. La Russie et l'Inde envisagent également de travailler ensemble pour créer une version hypersonique de cette arme.

D'autres contrats importants doivent être signés avec les Philippines. En ce moment, les deux pays négocient la vente des « assassins silencieux » de la Russie - des sous-marins diesel-électriques du projet Varchavianka 636.6.

Lire aussi : Quels secrets militaires la Russie cèdera-t-elle à l’Otan pour 2,5 milliards de dollars?

Ces sous-marins sont célèbres pour être les monstres sous-marins les plus silencieux du monde. Ils sont armés de missiles de croisière Kalibr.

Une autre importante cargaison russe devrait arriver en Indonésie. Le pays recevra un nouveau système d'artillerie automoteur de 125 mm appelé « Sprout-SDM1 ». Il s'agit d'une arme antichar parfaite qui peut être larguée sur les champs de bataille derrière les lignes de front ennemies et éliminer les véhicules blindés lourds.

Ce qui se passe en Afrique et au Moyen-Orient

Le Caire a réaffirmé lors d'Armée 2018 sa volonté de signer un contrat pour la livraison d'hélicoptères de combat Ka-52K pour un navire de débarquement de classe Mistral, dans un premier temps destiné à la Russie mais désormais égyptien. Pourtant, les deux pays doivent encore clarifier les détails techniques avant de signer le document.

L’armée sierra-léonaise devrait également signer un accord pour recevoir des véhicules blindés russes Kamaz.

Connaissez-vous vraiment les nouvelles armes russes ? Testez vos connaissances avec notre quiz !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies