Les sept commandements des babouchkas russes pour une alimentation «saine»

Reddit; Russia Beyond
Les nutritionnistes modernes contesteraient nombre de ces principes, mais n’en déplaise: la cuisine de grand-mère nous inspire toujours une très grande tendresse!

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Des gâteaux maison, des soupes copieuses et un goûter accompagné de discussions philosophiques au lieu de regarder son smartphone. À quoi ressemble la nourriture « saine » chez une grand-mère russe ?

1. À heures fixes tu  mangeras

Faut-il manger parce que vous avez faim ou parce que c’est l’heure ? Pour une babouchka russe, point de débat. Le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner sont les trois piliers d'une « bonne » nutrition. Vous devriez toujours prendre un bon petit-déjeuner afin d’avoir suffisamment d'énergie pour travailler et étudier. D'une manière générale, dans les pays post-soviétiques, les cours scolaires commencent à 8h30 et la journée de travail à 9h00. Le petit-déjeuner est donc pris vers 7h-7h30. Traditionnellement, les Russes mangent de la kacha (bouillie de céréales), des œufs au plat, des tartines au beurre avec une tranche de « saucisse du docteur » ou des syrnikis, des crêpes épaisses au fromage cottage.

Le déjeuner doit être composé de deux ou trois plats : soupe, plat principal et dessert. Il se tient vers 13h00 sur le lieu de travail (de nombreuses entreprises et écoles en Russie ont des cantines). On dîne à la maison vers 20h : un plat principal ou une soupe et un dessert.

>>> Sept habitudes russes à adopter pour avoir une alimentation plus saine

De plus, vers 16h-17h, un poldnik (goûter) peut être servi, sorte de collation « après le déjeuner » : il s'agit généralement de fromage blanc ou d'un petit pain avec du thé ou du cacao. De nombreux Russes ont gardé des souvenirs agréables de la maternelle en raison du poldnik !

2. De gruau au petit déjeuner tu te sustenteras

Qu'est-ce qui est le plus sain à manger le matin : protéines, lipides ou glucides ? Les grands-mères russes savent qu'il n'y a rien de mieux qu'une bouillie bien épaisse au beurre. Lorsque vous devez aller travailler par un matin d'hiver froid et sombre, une grande assiette de bouillie bien chaude est une véritable planche de salut. À l'époque soviétique, la bouillie la plus populaire était la semoule : elle était bon marché. Elle était cuite dans du lait et servie avec du beurre et du varenié (confiture maison). Les autres hits incluent la farine d'avoine, le sarrasin et le millet (vous trouverez ici de nombreuses délicieuses recettes de petit-déjeuner).

3. Jamais la soupe tu n’omettras

Les Russes ont un dicton célèbre : « Notre nourriture, c’est de la soupe et du gruau ». Cela ne veut pas dire que les Russes ne mangent rien d'autre que ces plats, mais que la cuisine russe est simple et abordable. Et pour les générations plus âgées qui se souviennent des périodes de pénurie, ces plats ont également contribué à nourrir la famille, beaucoup de Russes ne pouvant pas imaginer leur déjeuner sans soupe aujourd'hui. En hiver, ce sera généralement une soupe épaisse et riche à base de bouillon de viande avec des pommes de terre, des céréales et/ou de la viande et qui est généralement servie avec une cuillère de crème épaisse, par exemple : bortsch, chtchi, solianka ou rassolnik. En été, il y aura des versions « légères » de ces mêmes soupes : svekolnik froid et okrochka, ou de la soupe aux légumes à l'oseille avec œuf. Les soupes russes peuvent constituer un plat principal, et pas seulement une entrée.

>>> Cinq soupes russes à goûter absolument

4. Avec du pain toujours tu mangeras

L'une des habitudes alimentaires russes les plus surprenantes pour les étrangers est de tout manger avec du pain : soupe, viande, pâtes, pommes de terre… Cela remonte à l'époque du déficit. Quand il n'y avait pas assez de nourriture pour une famille nombreuse, le déjeuner devenait beaucoup plus copieux avec du pain. Et il y avait toujours assez de pain. Dans les villages, les gens pouvaient en faire eux-mêmes, dans les villes il y avait des usines de pain partout, apportant chaque matin du pain frais et encore chaud dans les magasins. Si les parents demandaient à leurs enfants d'aller au magasin, ils en rapportaient souvent un pain sans la croûte - c'était tellement croustillant et savoureux qu'elle était dévorée sur le chemin du retour. En Russie et dans les anciens pays soviétiques, il est toujours très populaire de manger du pain à base de farine de seigle, considérée comme plus saine.

5. Les pâtisseries, ce n'est pas de la nourriture

Cependant, il n'était pas habituel de manger du pain comme ça, en dehors du déjeuner ou du dîner. Combien de fois des babouchkas russes ont dit : « Les petits pains ne sont pas de la nourriture ! ». Par petits pains, bien sûr, elles évoquaient toutes les choses cuites au four, des tartes aux chaussons, qui ne pouvaient pas remplacer un déjeuner : vous ne serez pas rassasié pour longtemps et vous aurez bientôt envie de manger à nouveau. De plus, les mamies russes croient que manger « sec » (c'est-à-dire sans liquide) est mauvais pour l'estomac. La prochaine tradition alimentaire russe fait référence à cela.

6. Toujours boire du thé après manger

De nombreux nutritionnistes disent aujourd'hui qu'il ne faut pas boire après un repas, mais les Russes ont toujours considéré qu'il était bon de prendre une tasse de thé à la fin du déjeuner. Elles croient que le thé améliore la digestion. Bien sûr, une tasse de thé ne suffit jamais. Et la boisson doit être accompagnée de pâtisseries ou de bonbons, forcément !

>>> Le thé, cette infusion portée au rang d’art en Russie

7. En mangeant tu te tairas

« Quand je mange, je suis sourd et muet » : des affiches avec de tels slogans peuvent encore être trouvées dans de nombreuses cantines d’écoles maternelles et d'usine russes. Vous devez manger en silence, en mâchant soigneusement les aliments. Cependant, parler en buvant une tasse de thé est tout à fait accepté !

Dans cette publication découvrez six plats russes qui vont vous réchauffer pendant l'hiver.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies