Sept habitudes russes à adopter pour avoir une alimentation plus saine

Legion Media
Oubliez les burgers et les ailes de poulet trop frits: vos menus reposeront à présent uniquement sur la gretchka, le kéfir et les légumes! Vous êtes prêt?

1. Commencez votre journée avec de la kacha

La kacha est un très bon exemple de met riche en glucides, donnant de l’énergie sur le long terme afin de nous aider à tenir toute la journée. Les céréales sont plus riches en fibres, minéraux et vitamines, et aident à consommer de l’énergie de manière plus équilibrée. Les graines les plus populaires en Russie sont la gretchka (sarrasin), une céréale sans gluten hautement nutritive. Et vous n’avez même pas besoin de la cuire. Il suffit de la recouvrir d’eau bouillante et de la laisser au chaud pendant la nuit.

2. Au déjeuner, mangez de la soupe

Dans quel autre pays aime-t-on autant la soupe qu’en Russie ? Il en existe de nombreuses variétés selon les saisons, toutes aussi délicieuses les unes que les autres, des boulettes de viande chaudes à la rafraichissante svekolnik (soupe froide à la betterave) pour l’été. Dans la cuisine russe, la soupe n’est pas une entrée (c’est la salade qui joue habituellement ce rôle), mais est appelée « premier plat », ce qui équivaut à un plat à part entière. Les soupes sont faiblement caloriques mais très nutritives, c’est pourquoi elles sont parfaites pour le déjeuner. Ajoutez-y de la crème aigre et une tranche de pain de seigle Borodinsky pour un véritable déjeuner sain russe.

Lire aussi : Sept plats étonnants qui peuvent être dégustés uniquement en Sibérie

3. Toujours plus de verdure!

Les Russes mangent traditionnellement beaucoup d’herbes : du persil, de la coriandre et de l’oseille. Mais l’omniprésence de l’aneth dans la cuisine russe est légendaire. De nombreux étrangers sont souvent surpris de rencontrer de l’aneth dans certains plats tels que la pizza ou les sushis « à la russe ». Pourquoi les Russes aiment-ils tellement les herbes ? La réponse est simple. Les fruits et légumes frais sont très demandés lors des périodes les plus froides de l’année, et les herbes sont un moyen aisé d’obtenir suffisamment de vitamines. Elles contiennent de nombreuses vitamines et minéraux très utiles. Encore plus important : l’aneth est adaptée au climat russe et peut pousser n’importe où, même sur un rebord de fenêtre.

4. Laissez-vous tenter par le kéfir

En Russie, les nombreuses variétés de produits laitiers attirent beaucoup. Le kéfir est un lait fermenté fait à partir de « grains » composés de bactéries et de levures. Les menus d’hôpitaux ou de jardins d’enfants en proposent, et les personnes voulant perdre du poids ou se réveillant d’une soirée difficile le préconisent aussi. Le kéfir prévient le développement d’une flore intestinale pathogène et contient de nombreuses vitamines : A, D, K et E. Il se digère facilement et est aussi bon pour les personnes intolérantes au lactose. De plus, les Russes s’en servent pour faire mariner les chachliks (brochettes de viande), confectionner des blinis et pour une okrochka (soupe froide) fraiche.

Lire aussi : Kéfir: une boisson légèrement fermentée pour les petits et les grands

5. Faites pousser vos propres fruits et légumes

De nombreux Russes ont des maisons de campagnes, appelées datchas, dans lesquelles ils ne font pas que se reposer les week-ends, mais font aussi pousser leurs fruits et légumes. Et même si vous ne possédez pas de datcha, vous pouvez faire pousser vos plantes préférées et vos oignons dans un jardin, voire sur un balcon. Rappelez-vous le potager que Michelle Obama entretenait près de la Maison Blanche !

6. Cuisez et faites bouillir plutôt que de faire frire

Vous ne trouverez pas beaucoup de plats frits dans la cuisine russe. Les Russes préparent la plupart de leurs plats en les faisant bouillir ou les cuisant au four. Essayez de faire cuire votre steak favori dans un four, et vous apprécierez d’autant plus son croustillant et son odeur. Une autre idée de cuisson : les sirnikis au four, pour une boîte de tvorog (équivalent de la faisselle), un œuf et une cuillère à soupe de sucre (non obligatoire), 1/3 de verre de farine, et une pincée de levure. Cuisez pendant 30 minutes, et saupoudrez de crème aigre pour un incroyable brunch du dimanche.

Lire aussi : Pour les vrais hommes: sept plats russes (très) faciles à cuisiner et (pas très) sains

7. Partagez votre déjeuner avec un ami

Connaissez-vous le fameux proverbe russe ? Mangez votre petit-déjeuner seul, partagez votre déjeuner avec un ami, donnez votre dîner à votre ennemi. L’auteur de cette phrase est probablement le commandant Alexandre Souvorov, qui était persuadé qu’il n’était pas très sain de manger tard. Il semblerait que les diététiciens soient plutôt d’accord avec lui. Commencez donc votre journée avec un bon petit-déjeuner, et essayez de manger moins le soir.

Jetez un œil à notre section sur la gastronomie russe pour plus d’histoires fascinantes !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies