Sept types de bouillie russe pour bien commencer la journée

Legion Media
Les Russes disent en plaisantant qu'ils peuvent faire de la kacha (porridge) avec n'importe quoi, même une hache. Vous n'aurez besoin que de céréales, de lait et de bonne humeur pour préparer ces bouillies.

1. Gourievskaïa Kacha

La bouillie Gouriev est un plat russe classique. La semoule tendre combinée avec des baies et des noix fait que ce plat est aussi savoureux qu’un dessert. Elle a été inventée au début du XIXe siècle par Zakhar Kouzmine, un paysan qui officiait comme cuisinier au domicile du ministre des Finances de Russie, Dmitri Gouriev. Le fonctionnaire était tellement enthousiasmé par cette magnifique bouillie qu'elle a finalement pris son nom. Et c'était aussi le plat préféré de l'empereur russe Alexandre III. La recette est restée inchangée depuis le temps des tsars.

2. Bouillie de millet à la citrouille

Êtes-vous fan de citrouille ? Son goût sucré et savoureux se marie à merveille avec le millet. Vous pouvez également ajouter des abricots secs et des raisins secs et même faire cuire cette bouillie au four.

Lire aussi : Dix plats français provoquant l’incompréhension totale des Russes

3. Tsar-kacha

Les Russes comparent souvent les bonnes choses avec les tsars (avez-vous déjà entendu parler de la Tsar Kolokol ?). Cette bouillie fait partie de cette série. Elle est préparée à partir d’orge perlé et était un des plats préférés de Pierre le Grand et de la danseuse Maïa Plissetskaïa. Les Russes la font avec des champignons et la cuisent dans une casserole.

4. Bouillie de semoule

Pour beaucoup de Russes, la bouillie de semoule (mannaïa kacha) évoque à la fois le meilleur et le pire des souvenirs d'enfance. D'un côté, cette bouillie peut contenir des grumeaux, mais de l'autre, la kacha laiteuse est toujours servie avec de la confiture. Si savoureux ! Et c’est toujours l’un des petits déjeuners les plus populaires à la maison et dans les jardins d’enfants, les écoles et les cantines.

Lire aussi : Sept plaisirs gastronomiques rares que vous ne trouverez qu'en Russie

5. Bouillie de sarrasin

Le sarrasin, ou gretchka, est le grain principal de la cuisine russe. Il est bon au petit déjeuner avec du lait et du beurre, pour un déjeuner sain et même pour un dîner tardif, frit avec des oignons et des champignons. Beaucoup de gens ne le cuisent même pas: il suffit de verser de l’eau bouillante sur le sarrasin et de laisser reposer toute la nuit. Et le matin suivant, c’est prêt !

6. Bouillie Hercule

Si les enfants mangent la bouillie Hercule au petit-déjeuner, ils auront la force du héros légendaire – c’est ce du moins ce que disent de nombreuses mères russes à leurs enfants. En Russie, la bouillie d'avoine avec ou sans lait est considérée comme un petit-déjeuner nutritif, riche en fibres et bon pour la digestion. Ajoutez des fruits et du miel pour lui donner un peu de douceur...

Lire aussi : Trois cuisines de l’espace post-soviétique uniques à essayer en Russie

7. Bouillie d'épeautre

Ce grain russe traditionnel est un ancêtre sauvage du blé moderne. Il est sain grâce à ses niveaux élevés de protéines et à ses propriétés hypoallergéniques. La bouillie à base d'épeautre présente une agréable saveur de noisette.

Dans ce second article, nous vous expliquons où goûter les meilleurs plats de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies