Le côté obscur de la vie avec une babouchka russe

Legion Media
Que pouvez-vous vraiment attendre de la location d'une chambre dans l'appartement d'une grand-mère russe?

À bien des égards, une babouchka russe est la logeuse idéale. Elle est fière de ses valenki (bottes en laine) et de ses broderies. Elle prépare des repas copieux. Elle passe ses journées à tricoter des pulls, assise avec des amis autour d’un samovar en dégustant tranquillement du thé et des pâtisseries. Aux yeux étrangers non avertis, il pourrait sembler que pas un jour ne se passe sans la cuisson de quelque chose de délicieux.

Mais la vérité est que, comme pour tout le monde, il n’y a pas deux babouchkas identiques. Pour éviter d’être déçu, vous devez être conscient des traits moins connus de la babouchkas moderne…

1. Apparence. Elle pourrait ne pas porter le foulard qui constitue la carte de visite des babouchkas.

Beaucoup de babouchkas ont des visages mornes et portent des vêtements assez sombres, d'autres étant prêtes à opter pour des leggings impression léopard trouvés au marché aux puces local. Parfois, le chauffe-corps tricoté obligatoire pourrait être le seul indice qu’il s’agit bien d’une babouchka russe. Beaucoup de babouchkas se rappellent de leur jeunesse et ont de la nostalgie pour leur beauté passée. Ceci explique les images encadrées d'elles-mêmes prises dans les années 1960 qui sont souvent nichées entre les images des Saints orthodoxes et les photos de leurs petits-enfants.

Lire aussi : Tout ce que vous mourez d’envie de demander aux Russes sans oser le faire

2. Loisirs. Vous ne découvrirez probablement pas les secrets de sa recette du borsch et elle ne vous enseignera pas le tricot.

Si vous rencontrez une babouchka dans le stade arthritique de sa vie, les aiguilles à tricoter seront probablement abandonnées et ramasseront la poussière. Au lieu de cela, ses jours sont probablement remplis de longues heures passées devant la télévision, notamment la Première chaîne. Et elle adorera les regarder avec vous.

3. Conversation. Cela peut sembler surprenant, mais votre babouchka pourrait ne pas être particulièrement intéressée par votre famille, quand vous prévoyez de vous marier et d’avoir des enfants, ou même comment prononcer votre nom correctement.

Votre babouchka pourrait être une babouchka patriote. Si c’est le cas, elle passe probablement ses journées à regarder la télévision et est toujours prête à se plaindre de quelque chose qu'elle a vu aux informations. Pour beaucoup de babouchkas, le monde est dans un état terrible, ce qui les tourmente profondément. Cependant, malgré les retraites faibles et les factures élevées, les babouchkas de Russie contemporaine ont sans doute une meilleure qualité de vie que par le passé. Réfléchissez-y à deux fois avant d’entamer un débat politique avec elles !

4. Nourriture. Personne ne s'attend à ce qu’une babouchka danse autour du pechka (four) dans un appartement de style soviétique. Cependant, même si c’est surprenant, toutes les babouchkas ne pensent pas que vous êtes trop maigre. Qui plus est, toutes les babouchkas n’aiment pas cuisiner.

Contrairement aux attentes communes, vous ne serez pas poussé immédiatement à table pour festoyer avec des salades russes, du Stroganov et des pirojki. Son régime alimentaire, comme sa retraite, est probablement modeste. Typiquement, un réfrigérateur de babouchka est rempli avec plus de médicaments que de nourriture. Alors ne soyez pas surpris si votre premier souper se révèle être deux blinis décongelés remplis de confiture. Ça arrive.

Lire aussi : Dix choses qu'un étranger ne devrait jamais faire en Russie

5. Connaissances. Un babouchka peut ne pas être une encyclopédie de remèdes maison éprouvés et de sages-conseils santé glanés au fil de la vie. Elle sera, cependant, probablement paranoïaque au sujet de la maladie et sera toujours prête à discuter de ses diverses affections avec vous.

Et bien qu’elle regarde des émissions télévisées sur la santé pendant des heures de suite, elle vous offrira régulièrement des conseils-santé qui ne sont manifestement pas réellement étayés par la recherche médicale moderne. Par exemple, elle pourrait vous dire de faire attention à votre régime de soins capillaires.

Ou peut-être que les cheveux mouillés causent de l'asthme. Elle peut très bien prendre des notes de ses émissions de télévision préférées selon lesquelles les légumes sont la meilleure source de vitamine C, mais en même temps manger seulement du tvorog (fromage blanc russe, ndlr) et du pain pour le déjeuner.

6. Une chose à laquelle vous devez probablement vous attendre est une longue liste de règles. Par exemple, qu'elle sera gentille et câline, mais en même temps stricte sur l’heure coucher. Il est vrai que beaucoup de babouchkas ont souvent des règles qui semblent frustrantes et inutiles.

Par exemple, assurez-vous de savoir quel savon est pour quelle partie du corps. Ne vous asseyez jamais sur un lit en portant des vêtements portés à l’extérieur. Soyez prêt à traîner à la maison dans l'obscurité parce que les prix de l'électricité sont élevés. Et pourtant, vous pourriez être réprimandé si vous tâtonnez dans l'obscurité. Si votre manteau ne répond pas à ses critères, elle vous enveloppera dans un hit des années 1970 qu'elle a planqué dans son placard. Pour une babouchka, porter une paire de chaussettes différentes chaque jour est complètement impossible à comprendre.

Lire aussi : «Babouchka pour une heure»: le service qui connecte les générations

Bien que de nombreuses babouchkas invitent des étudiants étrangers à loger dans leurs appartements pour gagner quelques roubles supplémentaires, elles vous le rendront bien. Est-ce qu'il existe une autre logeuse qui ferait un tel effort pour réduire le taux d'asthme dans le monde ? Il y a de bons côtés. Vous vous sentirez toujours protégé contre les ennemis en vivant avec une babouchka.

En fin de compte, tout ce que vous ferez sera précédé par la question : « Que va penser ma babouchka? » Et quel que soit le type de la babouchka avec laquelle vous allez vivre, cette expérience vous garantira une plongée particulière dans les tréfonds de l'âme russe.

Même si vous avez vécu en Russie durant de nombreuses années, il y a certains aspects des codes comportementaux qui restent inévitablement difficiles à comprendre. Russia Beyond tente d’éclairer ici votre lanterne.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer