Pereslavl-Zalesski: que voir dans cette ville où chaque maison a son musée?

Legion Media
Cette ville a été conçue comme la capitale de l'ancienne Russie, mais quelque chose ne s’est pas passé comme prévu. Cependant, c’est ici que Pierre le Grand a créé sa première flotte.

Quelles astuces les habitants des villes de l’Anneau d’or ne se permettraient pas pour garder les touristes un peu plus longtemps… À Pereslavl-Zalesski, des musées existent dans presque chaque foyer. Musée du fer, Musée de la théière, Musée du thé, Musée du kvass, Musée de « Ce que les Russes ont inventé en premier dans le monde », Musée des plaisirs russes Petrouchka, Musée de la ruse et du rire, Musée des charrettes russes, Musée... eh bien, vous comprenez... On pourrait se moquer des Pereslavliens entreprenants et penser qu’il n’y avait tout simplement rien à faire dans cette ville, mais ce n’est pas le cas : le destin de la Russie a été scellé à Pereslavl !

Voici une courte liste de ce qui doit être fait à Pereslavl :

- Découvrez qui est Alexandre Nevski et pourquoi sa statue se trouve sur la place Rouge de la ville

- Entrez dans au moins un musée privé, situé dans une izba, et achetez un bibelot en souvenir

- Apprenez à faire du cerf-volant sur le lac Plechtcheevo (ou simplement mouillez-vous les pieds dans l'eau)

- Regardez le bateau que Pierre le Grand a construit de ses propres mains

- Entrez dans la plus ancienne église en pierre blanche du nord-est de la Russie, la cathédrale de la Transfiguration

- Visitez un monastère en activité et un monastère inactif et comparez

- Montez dans un vrai wagon au musée des locomotives à vapeur

Pereslavl et Moscou ont été fondées par le même homme : le prince Iouri Dolgorouki. De plus, Pereslavl n’est apparue que cinq ans plus tard que la capitale actuelle, en 1152. À propos, un témoin de cette époque est resté dans la ville - la cathédrale de la Transfiguration, fondée la même année que Pereslavl elle-même.

Lire aussi : Comment la passion d’un prince a donné naissance à Moscou 

Pereslavl s'appelait à l'origine Pereïaslavl, en l'honneur de l'une des plus anciennes villes de la Rus' de Kiev - Pereïaslavl-Rousski (à présent c'est la ville de Pereïaslavl-Khmelnitski, dans la région de Kiev). Et elle s’appelle Zalesski car elle est située dans le Zalessié, c’est-à-dire littéralement derrière des forêts, en russe. Dans les temps anciens, toute la région située entre la Volga et l'Oka s'appelait Zalessié, ou encore - Russie du Nord-Est.

La ville aurait pu devenir la capitale de la Russie !

C’était une période de fragmentation féodale et Dolgorouki a conçu Pereslavl comme la capitale des principautés unies du nord-est de la Russie, c’est-à-dire une région plus forte et plus riche que Vladimir, Mourom, Riazan et d’autres. L’entreprise était ambitieuse ! Dolgorouki a investi des sommes énormes dans son idée originale, et a construit une immense ville au milieu des marais...

Après la mort de Dolgorouki, la ville a perdu de son importance et est tombée plus tard sous l'autorité de Moscou, mais elle a été le théâtre de tellement d'événements historiques que c’en est presque inconcevable. Au début, elle a été vaincue à plusieurs reprises par la Horde d'or tataro-mongole.

Puis le prince Dmitri Donskoï a organisé ici un congrès de princes russes afin de les unir contre la Horde - avant de battre cette dernière avec succès sur le champ de Koulikovo.

Une belle légende est liée à l'une des mises à sac de la ville. On dit qu’en 1382, Khan Tokhtamych a détruit la ville et le monastère de la Dormition Goritski, où la femme de Dmitri Donskoï, Evdokia, se trouvait en train de prier. Mais les Pereslavliens l'ont miraculeusement sauvée - plusieurs personnes ont emmené la princesse sur un petit bateau au milieu du lac Plechtcheevo, et le brouillard les a cachées aux yeux des Tatars. Plus tard, Evdokia a restauré le monastère avec son propre argent - et vous pouvez toujours l’admirer à Pereslavl.

C'est ici qu’est né Alexandre Nevski, le héros de la célèbre bataille du lac Peïpous (connue en Russie comme « Bataille sur la glace ») visant à défendre la Russie contre l'ordre Teutonique. En son honneur, un monument a été érigé sur la place Rouge et au XVIIIe siècle, l'église Alexandre Nevski a été construite ici. Elle est toujours en activité.

>>>Serguiev Possad: que voir dans la plus orthodoxe des cités de Russie?

La première flotte russe sur le lac Plechtchevoïé

C’est difficile à imaginer maintenant, mais c’est ici que Pierre le Grand a construit son premier navire de ses propres mains, puis une flottille ludique. Il s’entraînait ici, sur le lac Plechtcheevo. C'était en 1692 - presque 10 ans avant la fondation de Saint-Pétersbourg !

Au fait, dans le musée « Bateau de Pierre Ier », la seule embarcation de la flottille arrivée jusqu’à nous est exposée – il s’agit du canot Fortune.

Maintenant, un camp de surf et de kite est basé sur le lac Plechtcheevo. Le terrain ici est tel que les vents ont attiré à la fois Pierre le Grand avec ses voiliers et les amateurs de sports extrêmes.

Locomotives à vapeur du Zalessié

Non loin de la ville et à bonne distance des lignes de chemins de fer, dans les bois, se trouve le musée du chemin de fer de Pereslavl. Si vous voyagez avec des enfants, ils seront sans aucun doute ravis - des voitures et locomotives de la plupart des époques sont exposées ici et vous pouvez grimper dedans !

Mais le divertissement le plus intéressant ici est de faire un tour à bord d’une véritable draisine. Vous devrez la conduire vous-même et, en un rien de temps, vous parcourrez les trois kilomètres menant jusqu’au bout de la ligne de chemin de fer construite pour cette attraction.

Dans cet autre article nous vous présentons les joyaux d'une autre ville de l'Anneau d'or, Rostov-le-Grand. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies