Six superbes endroits à visiter à Kalouga et dans ses environs

Sergei Bobylev

TASS
Fatigué(e) de l’agitation de Moscou? Envie d’ajouter une pincée d’impressions inoubliables à votre voyage en Russie? Pensez à une escapade d’un  week-end ou plus dans la région de Kalouga (à seulement 180 km de la capitale russe) : elle regorge de nature, de culture, d’architecture, de lieux liés à la conquête de l’espace et de bons restaurants.

Parc artistique de Nikola-Lenivets

Nikola-Lenivets, un village de la région de Kalouga (à 220 km au sud de Moscou), offre une combinaison de choses incomparables : œuvres d'art moderne, paysages russes traditionnels avec prairies, rivières et champs - et conduite folle hors des sentiers battus !

Principalement situé sur le territoire du parc national d'Ougra, le parc compte plus de 30 objets d'art terrestre qui se fondent harmonieusement dans les bois et les prés. Beaucoup ont réussi à survivre à la chaleur estivale, aux fortes pluies et à la neige depuis l’incroyable festival Archstoyanie en 2006, tandis que certaines œuvres d’art en bois sont englouties lentement par la nature. Et bien sûr, chaque été, de nouvelles créations apparaissent sur ce territoire.

Il y a beaucoup d’art dans ce domaine s’étendant sur 980 kilomètres carrés. Voici notre sélection des sept objets d’art les plus importants, ainsi que des informations utiles pour bien planifier votre voyage !

Lire aussi : Spectaculaire tour d’horizon des dix lacs les plus profonds de Russie 

Ferme du restaurant Twins Garden

Sergueï et Ivan Berezoutski, duo dynamique et pionnier de la nouvelle cuisine russe qui gère restaurant Twins Garden à Moscou, en ont assez de se battre pour trouver des ingrédients de qualité. Ils se sont donc associés à l’Académie agricole Timiriazev (considérée comme l’une des meilleures du pays) et ont acheté un terrain de 50 hectares dans la région de Kalouga, l’une des régions les plus propres écologiquement à quelques heures de route de Moscou. Aujourd'hui, 70% des légumes, des fruits, des produits laitiers, de la viande, du poisson et des herbes utilisés pour préparer des plats au Twins Garden proviennent de la ferme de Kalouga, ce qui permet aux jumeaux de contrôler personnellement tous les ingrédients utilisés dans leur cuisine.

Sergueï et Ivan veulent faire de l’agrotourisme un point d’attraction de Kalouga et espèrent commencer avec leur ferme. À l'heure actuelle, des maisons d'hôtes sont en construction, ainsi que des infrastructures pour ce type de tourisme. Programmez votre visite à Kalouga pour la saison des récoltes (généralement au début du mois de septembre), car c’est là que les jumeaux organisent leur fête gastronomique annuelle à la ferme. Pendant deux jours, les chefs russes et étrangers les plus en vue sont invités à préparer des plats délicieux à partir de produits fraîchement cueillis, façon de montrer aux clients qu’utiliser des produits de saison est la meilleure voie à suivre. Et pendant que les chefs préparent, les clients peuvent visiter la ferme, prendre part à la récolte, aller pêcher ou tout simplement profiter du grand air.

Musée d'histoire de l’astronautique Tsiolkovski

Le premier musée au monde consacré à l'histoire de l'exploration spatiale - et le plus grand de Russie à ce jour - a ouvert ses portes à Kalouga en 1967. C'est dans cette ville que le grand scientifique Konstantin Tsiolkovski a passé ses années les plus productives. C’est en outre qu’il a décrit et prouvé la nécessité de construire des fusées à plusieurs étages.

Le musée, qui est lui-même un monument architectural et ressemble un peu à un vaisseau spatial, propose des objets uniques liés au développement de l’astronautique. On y trouve un prototype de la légendaire station spatiale MIR et les visiteurs peuvent voir de leurs propres yeux une réplique de la fusée Voskhod - cette même fusée qui a emmené le premier homme dans l’espace, Iouri Gagarine. N’oubliez pas de visiter le planétarium, qui de l’extérieur ressemble à une énorme sphère d’acier qui sort du sol - presque comme un ovni qui se serait écrasé sur la Terre !

En 2018, le musée a fait peau neuve et a été agrandi. Le complexe du musée est situé au sommet d'une colline d'où vous aurez une vue imprenable sur la rivière Oka, le réservoir d'eau et la vaste pinède locale.

Lire aussi : Douze ravissantes bâtisses en bois à contempler de nos jours à Moscou

Forêt sauvage, cyclisme et wakesurfing – le tout en pleine ville

Si vous n’avez jamais vu une forêt sauvage comme celle décrite dans les contes de fées russes traditionnels, Kalouga est l’endroit à visiter. La forêt de Kalouga a conservé son territoire depuis le XVIIe siècle et l’âge moyen de ses arbres est de 180 à 200 ans (certains atteignent même 300 ans). C’est un lieu unique parce que d’un côté, la forêt est bordée par un plan d’eau, le tout formant une merveilleuse zone de loisirs. Il existe également une légende selon laquelle, à l’époque de Faux Dmitri II - l’imposteur qui voulait mettre la main sur le trône du tsar - s’est caché dans ces bois et y a été tué lors d’une chasse au lapin.

Aujourd'hui, c'est un endroit idéal pour se promener et faire du vélo. Il existe des itinéraires de différentes longueurs et difficultés - 4, 10 ou 16 kilomètres -, choisissez donc celui qui vous convient le mieux et partez à la découverte des environs ! Profitez d'un air incroyablement pur, de rencontres avec des écureuils et des chants d'oiseaux - il n'y a pas de meilleur moyen de détendre votre corps et votre esprit après la vie citadine éreintante. Si vous n’aimez pas la marche à pied, louez un vélo pour 100 roubles (environ 1,30 euros) pour l’ensemble de votre aventure. Et pour ceux qui ont besoin de plus d’adrénaline, à environ 350 mètres des bois, sur la rive, se trouve une station wakesurfing qui fonctionne de début mai à fin octobre. Tout ce que vous avez à apporter est votre désir de dompter les vagues, tout le reste est disponible en location !

Rue Voskressenskaïa et bar Tchastnaïa Praktika

À Kalouga, voyager dans le temps est un jeu d’enfant. Gostiny Dvor (centre commercial russe traditionnel) a été construit au XVIIIe siècle et constitue l’un des derniers exemples du style architectural dit baroque Narytchkinski en Russie. Quelques rues plus loin, vous trouverez la rue Voskressenskaïa, une jolie petite rue qui vous téléportera au début du XXe siècle, lorsque Kalouga était à son apogée grâce à l’activité des marchands. Ici, vous ne trouverez pas un seul bâtiment moderne ou même soviétique : depuis 1983, l’aspect de la façade des édifices est soumise à une protection stricte et seuls les travaux de restauration visant à redonner aux bâtiments leur aspect historique sont autorisés. Aux XVIIIe et XIXe siècles, ces somptueuses demeures de luxe étaient la résidence de riches marchands et de la noblesse ; aujourd'hui, elles hébergent des établissements d'enseignement. Au printemps, l'air sent particulièrement bon lorsque les pommiers et les poiriers commencent à fleurir dans les cours.

Pour revenir au XXIe siècle, entrez dans l’hôtel particulier qui abrite l'un des bars et restaurants de la ville les plus branchés : le resto-bar Tchastnaïa Praktika. Les fondateurs ont réussi à créer un intérieur élégant et moderne à l’intérieur d’un ancien manoir. En ce qui concerne la nourriture et les cocktails, vous devrez faire l’expérience par vous-même !

Lire aussi : Cinq festivals musicaux justifiant un voyage en Russie en cet été 2019 

Eco-Park Biosfera

Le complexe Biosfera, qui a récemment ouvert ses portes, se trouve sur la rive droite de la rivière Oka, en face de la partie centrale de la ville. C'est un parc avec des animaux, des excursions et un restaurant. Les animaux ne sont pas enfermés dans des cages, mais errent librement. Les visiteurs peuvent observer des lamas, des chameaux, des bisons, des autruches, des paons et d'autres bêtes de haut, grâce à un système de sentiers surélevés. De la sorte, vous pouvez vous approcher des animaux sans les déranger. Il abrite également le plus grand parc de faucons de Russie, où vivent une trentaine de rapaces.

Tout récemment, des phoques et des lions de mer ont été amenés dans une piscine spéciale - ils ont depuis fourni aux visiteurs une grande dose de douceur ! Il y a aussi une grande roue sur le territoire du parc et pour seulement 200 roubles (moins de 3 euros), vous pourrez voir Kalouga comme si elle se trouvait dans la paume de votre main. Enfin, ressourcez-vous au restaurant en compagnie des cygnes et des flamands roses qui vivent dans les piscines et dans les petites prairies avoisinantes !

Dans cette autre publication, nous vous proposons de découvrir seize superbes sites orthodoxes russes situés hors de Russie 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies