Comment la passion d’un prince a donné naissance à Moscou

pastvu.com / Joseph Andreas Weiss
L’amour, la jalousie et la mort d’un rival ont joué un rôle dans la fondation de la capitale russe. Revenons là où tout a commencé pour cette ville qui, à la mi-septembre, célèbre son 870e anniversaire.

Moscou a été construite à la suite d'un conflit acharné entre un suzerain et un vassal, et la nature passionnée de ses premiers dirigeants a contribué à l’expansion de la ville.

La fondation de Moscou est traditionnellement attribuée au prince Youri Dolgorouki (dont le nom signifie « long bras ») de Souzdal.

Youri Dolgorouki.

La date traditionnelle de la fondation de la ville a longtemps été considérée comme 1147. C'est en cette année que Moscou est mentionnée dans les chroniques russes pour la première fois comme lieu de rencontre du prince Youri avec un autre dirigeant de l'une des multiples principautés russes qui à l’époque étaient en conflit constant.

Cependant, au départ, les terres et les villages situés aujourd'hui à Moscou n'appartenaient pas au prince. C'était la propriété du boyard (noble) Koutchka qui était désignée sous le nom de Koutchkovo. Koutchka est tombé en disgrâce auprès de de Dolgorouki et fut condamné à mort et à la confiscation de toutes ses propriétés foncières.

Passion princière

Selon certains récits que nous connaissons uniquement grâce aux écrits du célèbre historien russe du XVIIIe siècle Vassili Tatichtchev, il existe une histoire d'amour au cœur de cette histoire. Selon Tatichtchev, la femme de Koutchka était la maîtresse de Dolgorouki. Quand le prince partit en campagne militaire, Koutchka resta chez lui et emprisonna sa propre épouse, prévoyant de fuir le prince et de se réfugier chez les ennemis de Dolgorouki à Kiev. Cependant, le prince a été informé de l'emprisonnement de sa maîtresse: fou de rage, il est revenu et a exécuté le noble.

Les enfants de Koutchka ont été emmenés à la cour du fils de Dolgorouki, Andreï, un homme d'État célèbre dans la Russie ancienne qui devint le successeur de Youri. On estime qu'ils n'ont jamais oublié le sort de leur père et qu'ils se sont vengés quand ils ont plus tard comploté pour assassiner Andreï.

Le nom du noble est lié à Moscou depuis longtemps. Jusqu'au XVe siècle, il y avait dans le centre de Moscou un quartier qui s'appelait Koutchkovo Pole (champ de Koutchka).

Petite forteresse

Quand le prince Youri était au pouvoir, il construisit une forteresse en bois sur le lieu où se trouve le Kremlin. La forteresse n'était pas grande, avec un périmètre d'environ 500 mètres, et elle était chargée de défendre la principauté de Souzdal contre les attaques de ses voisins à l'ouest.

L'endroit où Moscou a été fondée était au carrefour d'importantes routes commerciales de l'époque. Cela a permis d'assurer la croissance de la ville en taille et en importance.

Selon les archéologues, certaines colonies sur le territoire de Moscou existaient déjà autour de 1000 av. J.-C. Très probablement, elles appartenaient au peuple finno-ougrien. Au IXe siècle après J.-C, ils ont été remplacés par les Slaves.
Moscou, maison des ours

Certains chercheurs éclairent le sens du mot « Moscou » grâce aux langues finno-ougriennes. En général, il existe un consensus sur le fait que la ville a été nommée d'après la rivière du même nom.

Mais d'où vient le nom de la rivière?

Selon l'historien Stefan Kouznetsov, les racines de « Moscou » sont à rechercher dans le mot finno-ougrien Maska (ours) et Ava (barrage). Par conséquent, Moscou était un lieu où vivaient des ours qui pourraient avoir été l’animal totem des tribus qui y vivaient.

Les partisans des origines slaves et baltes de « Moscou » ont tendance à relier le nom à des mots anciens qui signifient « humide » et « marécageux », en raison des conditions du territoire. Beaucoup dans la Russie médiévale ont relié le nom de leur capitale à Méchech ou Mossoch, l'un des fils du légendaire Noé, intégrant ainsi l'histoire de la Russie à un contexte mondial plus large.

L’ascension

200 ans après avoir été fondée, au milieu du XIIe siècle, Moscou est devenue un leader incontesté parmi les principautés russes pendant le joug mongol. Cette ascension vertigineuse étonne encore les historiens. Le principal facteur avancé est habituellement la géographie. La ville et la principauté aux alentours étaient situées en plein centre du territoire russe et étaient protégées es ennemis extérieurs par d'autres entités, tout en bénéficiant de circuits commerciaux animés.

Cependant, il existe aussi une autre raison. Au départ, Moscou était petite et périphérique et ses dirigeants, conscients de cette faiblesse, ont compris qu'ils ne pouvaient compter que de leur propre initiative, ou pour utiliser la terminologie contemporaine, sur leur esprit d'entreprise. Ce dernier est devenu une force motrice de la montée en puissance de Moscou.

Lire aussi :

Jeu des 10 différences: le Moscou d’hier et d’aujourd'hui

Visite gratuite: les bons plans de la capitale russe

Pourquoi les Russes appellent-ils Moscou la «Troisième Rome»?

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.