Petit guide urbain: tirer le meilleur de votre voyage en Russie pour la Coupe du Monde

Reuters
Le plus grand événement planétaire va plus loin que le football, et ces onze villes hôtes sauront sans aucun doute le prouver cet été.

1. Moscou

Les Russes disent que Moscou est construite sur sept collines, comme Rome. La capitale russe est un cocktail d'histoire et de modernité, ce qui en fait la ville parfaite pour les amateurs de culture tout comme les fêtards.

Commencez votre journée en sirotant un café dans l'un des nombreux cafés faisant face à la place Rouge ou à la cathédrale Saint-Basile. Après une ballade autour du Kremlin, vous pouvez aller à la place du Théâtre et prendre le déjeuner en admirant le Bolchoï. Dans la soirée, décompressez dans l'un des bars et des clubs de l'ancienne usine de chocolat Octobre rouge (Krasny Oktiabr) - dont beaucoup sont situés dans d’anciens bâtiments industriels.

Les étés de Moscou sont chauds et idéaux pour errer sans but. Promenez-vous le long de la rivière Moskova ou perdez-vous dans les rues étroites de Kitaï-Gorod. Le métro de la capitale russe est peut-être le plus beau du monde, mais la ville est aussi magnifique baignée dans le soleil. Alors que de nombreux Russes peuvent se plaindre de la météo (en effet, l'endroit n'absorbe pas beaucoup de soleil d'octobre à avril), les mois de la Coupe du Monde sont les plus chauds de l'année – pas de souci, vous serez en mesure de parfaire votre bronzage.

Lire aussi : Mondial 2018: les stades russes dans lesquels les Bleus joueront au 1er tour

2. Saint-Pétersbourg

La grandeur impériale se mêle à l'esprit révolutionnaire russe dans la capitale culturelle du pays. Appréciez quelques-unes des plus belles architectures de la Russie le long de la perspective Nevski avant de vous promener sur la place du Palais, qui vous laissera bouchée bée. Vous trouverez ici le palais d'Hiver et le musée de l'Ermitage.
Ceux qui cherchent plutôt à profiter de la vie nocturne de Saint-Pétersbourg ne seront pas déçus. Bolchaïa Koniouchennaïa et Roubinchteïn sont deux rues branchées avec des bars et des restaurants tandis que la rue Doumskaïa offre une ambiance plus hardcore.
Pendant l'été, profitez des nuits blanches et admirez la levée des ponts sur la rivière Neva: voilà qui constituera un sacré remontant si votre équipe perd lors d'un match de la Coupe du Monde au stade Krestovski Zenit.

Distance de Moscou : 687 km

3. Sotchi

La Riviera russe est un endroit idéal à visiter toute l'année, l'endroit a également accueilli les Jeux olympiques d'hiver et a une piste de F1, de sorte que les fans de sport sont ici chez eux. Pendant l'été, il est possible de s'asseoir sur le front de mer et de regarder le coucher de soleil sur la mer Noire. Les montagnes à proximité possèdent également une vie sauvage incroyable - sans oublier le ski en hiver – et l’on peut donc dire que Sotchi a vraiment été gâtée.
N'hésitez pas à bavarder avec les habitants au marché d'Adler ou dans un bus pour Krasnaïa Poliana où se trouvent la majorité des stations de ski : contrairement à beaucoup d'autres villes russes, le sourire amical d'un étranger ne sera pas vu d’un mauvais œil. Venez et soutenez votre équipe préférée avec les supporters russes; Sotchi est la plus accueillante des villes.

Distance de Moscou : 1 679 km

4. Kazan

Oubliez Istanbul : Kazan est l'endroit où l'Europe rencontre l'Asie. La capitale de la République du Tatarstan a été fondée en 1005, et est donc plus ancienne que Moscou
Les cathédrales chrétiennes se tiennent ici main dans la main avec les mosquées islamiques et les murs du Kremlin ont survécu au siège d'Ivan le Terrible. À l'intérieur du Kremlin blanc de Kazan, un site du patrimoine mondial, se dresse la mosquée Kul-Sharif - la deuxième plus grande en Europe - et la cathédrale de l'Annonciation.

La ville est également connue pour sa cuisine. Nulle part ailleurs en Russie un voyageur ne pourra déguster une telle variété de spécialités, y compris la viande de cheval, le pilaf Kazan, le tchak-tchak, et d'autres pâtisseries raffinées. Marchez le long de la Volga après un match, trouvez un petit restaurant, et faites-vous plaisir !

Distance de Moscou : 825 km

Lire aussi : Vidéo: Comment découvrir pleinement Kazan sans se ruiner?

5. Kaliningrad

Cet avant-poste russe au cœur de l'Europe séduit les visiteurs par son mélange inhabituel d'architecture gothique et soviétique. Les anciens quartiers de la ville ont survécu à deux bombardements de la Seconde Guerre mondiale, ils sont incroyablement pittoresques avec leurs pavés et leurs maisons en brique rouge.

L'attraction principale pour les fans d'histoire, ce sont les anciennes portes, bastions et fortifications de la ville datant du XVIIe siècle. Les rivages sablonneux de la mer Baltique fourniront aux amateurs de football un répit après avoir vu leur équipe en action.

Distance de Moscou : 1 235 km

6. Ekaterinbourg

Ekaterinbourg est la destination idéale pour les activités de plein air. Bien que cet énorme centre industriel soit la quatrième plus grande ville de Russie, les parcs nationaux environnants sont vraiment fascinants.

Les montagnes de l'Oural offrent des itinéraires de randonnée innombrables pour les fans à la recherche d'une courte pause avec la ville et l’agitation de la Coupe du monde.

Ekaterinbourg est l'endroit où la dynastie Romanov a pris fin, de sorte que l'endroit est aussi drapé dans l'histoire. Quoi que vous cherchiez, la ville est une alternative digne à Moscou et à Saint-Pétersbourg : de plus, quand d'autre aurez-vous l’occasion d’y aller?

Distance de Moscou : 1 755 km

7. Nijni-Novgorod

« Nijni » est une bonne ville pour les amateurs de football, surtout compte tenu de sa proximité avec Moscou : 500 km. Il est possible d'y venir en voiture depuis la capitale russe, ce qui est une bonne occasion de voir certains recoins pittoresques de la campagne russe.

L'attraction touristique principale est le Kremlin de la ville, une construction impressionnante avec une vue imprenable sur les rivières Volga et Oka, qui se rencontrent dans le cœur de la ville.

Fermée aux étrangers pendant les années soviétiques, Nijni-Novgorod est maintenant un endroit accueillant où les plaisanciers en croisière le long de la Volga s’arrêtent pour une escale.

Distance de Moscou : 425 km

Lire aussi : Guide ultime Coupe du Monde 2018: tout savoir sur votre voyage en Russie

8. Rostov-sur-le-Don

Le sud de la Russie est toujours un festival du soleil pendant l'hiver. Rostov dissipera toutes les rumeurs qui dépeignent la Russie comme un pays austère, aride et froid. Ceux qui voyagent ici pour les matchs de la Coupe du monde peuvent faire un court trajet (50 km) pour aller sur la mer d'Azov et se détendre sur la plage. Il sera difficile de croire que vous êtes encore en Russie.

Distance de Moscou : 1 109 km

9. Samara

En dépit de l'offre limitée en termes de sites culturels et historiques (sauf un musée et un bunker de la Seconde Guerre mondiale), Samara se consacre à tirer le maximum de la Volga : le long de ses berges, on peut voir les gens bronzer et prendre du bon temps dans des restaurants et cafés confortables.

En dehors de la ville, les montagnes Jigouli fournissent la toile de fond parfaite pour une séance photo des supporteurs après un match victorieux.

Distance de Moscou : 1 057 km

10. Saransk

Autre ville hôte sur la Volga, Saransk est la capitale de la République de Mordovie. Elle compte une population relativement faible par rapport à d'autres villes hôtes de la Coupe du Monde.

Mais en même temps c'est un creuset de groupes ethniques d'origine finno-ougrienne. Outre les matchs de la Coupe du Monde, recherchez un des festivals folkloriques qui ont lieu constamment dans la ville.

Distance de Moscou : 650 km

Lire aussi : Associez les villes russes à leurs monuments

11. Volgograd

C'est sans doute la ville la plus patriotique de Russie. Autrefois connue sous le nom de Stalingrad, elle a été le théâtre de l'une des batailles les plus sanglantes de la Seconde Guerre mondiale, qui a constitué un tournant dans les événements. L'héritage héroïque de la région est incarné par le magnifique complexe commémoratif connu sous le nom de Mamaïev Kourgan.

Cet hommage au sacrifice des soldats soviétiques qui sont morts en arrêtant l'avancée du fascisme prend la forme d'une statue de 72 mètres de haut – la Mère-Patrie tenant une épée géante.

La ville est connue pour ses pratiques d'écotourisme développées: ses vallées le long de la Volga sont un paradis pour les ornithologues.

Distance de Moscou : 941 km

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.