Saint-Pétersbourg: cinq endroits que les touristes ratent trop souvent

Legion Media
Tous ceux qui ont déjà visité Saint-Pétersbourg se sont probablement baladés sur la Perspective Nevski, le centre névralgique de la ville. Si vous voulez ressentir l’esprit de Saint-Pétersbourg, c’est là-bas qu’il vous faut aller.

La Perspective Nevski, ou tout simplement Nevski comme l’appellent les habitants de la ville, est sans aucun doute l’artère principale de Saint-Pétersbourg. Prévue au début du XVIII siècle pour faire partie de la grande route menant vers Moscou et Novgorod, Nevski est aujourd’hui l’une des principales attractions touristiques de la ville.

La Perspective a reçu son nom actuel en 1781. Avant cela, elle était simplement appelée Route du Monastère Nevski, connu aujourd’hui comme la Laure Saint-Alexandre Nevski. Au début de l’époque soviétique, son nom fut changé en Avenue du 25 Octobre.

Mais Nevski a toujours été la rue la plus centrale et la plus importante de la ville, et elle est parsemée d’innombrables bâtiments aussi emblématiques qu’historiques. Qui n’a jamais entendu parler de l’impressionnante Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan ou de la magnifique Eglise du Sauveur-sur-le-Sang-Versé ?

Mais il y a encore plus à voir, et RBTH vous emmène en promenade sur la Perspective à la découverte de monuments moins connus, mais qui méritent tout autant que vous vous y attardiez.

Bâtiment Singer (Dom Knigui, ou Maison du Livre) (Nevski 28)

Crédit : Legion MediaCrédit : Legion Media

En 1902, la société de production de machines à coudre Singer acheta un terrain au croisement de la Perspective Nevski et du Canal Griboïedov pour y installer le bureau de la société et une salle d’exposition en Russie, l’un de ses marchés les plus importants. Le nouveau bâtiment devait à l’origine être le plus grand de Nevski, avec pas moins de 11 étages, et aurait violé les lois d’urbanisme interdisant les bâtiments commerciaux d’une hauteur supérieure à celle du Palais d’Hiver.

Malgré les protestations, l’Empereur Nicolas II autorisa la construction du Bâtiment Singer dans le style Art nouveau, mais sur sept étages seulement. L’architecte Pavel Souzor surmonta le bâtiment d’une tour de verre et d’acier arborant un immense globe et le blason des Etats-Unis.

À l’époque soviétique, le bâtiment était connu sous le nom de Dom Knigui, la Maison du Livre, et abrite encore aujourd’hui la plus grande librairie de la ville, ainsi qu’un café littéraire. Ses deux derniers étages sont par contre fermement implantés dans le XXIe siècle, abritant les bureaux de VKontakte, le plus grand réseau social de Russie.

Epicerie Elisseïev (Nevski 56)

Crédit : Legion MediaCrédit : Legion Media

Erigé en 1903, ce magnifique bâtiment Art Nouveau était la propriété des frères Elisseïev, célèbres marchands russes. Cette immense épicerie était particulièrement luxueuse, avec des vitraux délicats et une décoration en bronze dont les marchands espéraient qu’ils attireraient les clients.

Durant l’époque soviétique, jusqu’en 1990, ce bâtiment était connu sous le nom de Gastronom N°1. Aujourd’hui, si vous descendez la Perspective Nevski, faites une petite pause pour admirer l’Epicerie Elisseïev et vous laisser charmer par sa célèbre vitrine et ses marionnettes animées issus du conte de fées Casse-Noisette. Vous y trouverez à l’intérieur une célèbre confiserie et une décoration fabuleuse reconstituée d’après les dessins originaux des frères Elisseïev.

Crédit : Alexei Danichev/RIA NovostiCrédit : Alexei Danichev/RIA Novosti

Artistes de rue sur Nevski (Nevski 32–34)

Qui de mieux placé pour exprimer l’atmosphère pittoresque de Saint-Pétersbourg que les artistes de rue ? Tous les jours depuis des décennies déjà, ils se rassemblent en face de l’Eglise catholique romaine Sainte-Catherine. S’appelant eux-mêmes « artistes libres », certains d’entre eux travaillent ici depuis 20 ou 40 ans. Vous y trouverez une multitude d’artistes et de styles différents, et le meilleur souvenir que vous pourriez ramener de Saint-Pétersbourg est peut-être votre portrait fait par un artiste local.

Crédit : Legion MediaCrédit : Legion Media

Cinéma Aurora (Nevski 60)

Lorsque l’ère du cinéma commença il y a plus d’un siècle, cette salle était la plus moderne et la plus riche de Russie. Appelée à l’origine Cinéma Picadilly, son luxe fit les gros titres lors de son ouverture en 1913. Un orchestre symphonique y jouait pour accompagner les films muets de l’époque, et le cinéma était fréquenté par les plus grandes célébrités. Vladimir Nabokov le mentionne même dans son autobiographie Autres Rivages (1954).

Crédit : Legion MediaCrédit : Legion Media

Son nom actuel, Aurora, lui fut donné en 1932 car le nom britannique Picadilly n’évoquait rien au prolétariat soviétique. Le cinéma prit donc le nom du célèbre navire de guerre russe qui donna le signal de la Révolution d’Octobre en 1917. Aujourd’hui, le cinéma a conservé son intérieur historique, et bien plus qu’une simple salle de cinéma, c’est un véritable musée du Septième art.

Pont Anichkov (Nevski 39 et 41)

Crédit : Legion MediaCrédit : Legion Media

Les ponts font partie intégrante de l’identité de Saint-Pétersbourg, et le Pont Anichkov sur la Perspective Nevski, enjambant la Fontanka, est l’un des plus anciens de la ville. Sa beauté a été célébrée par Pouchkine, Dostoïevski et Gogol. Le Pont est célèbre pour ses quatre Cavaliers de bronze sculptés par Peter Klodt. Aujourd’hui, le Pont Anichkov est également un monument au Siège de Léningrad : après qu’il ait été lourdement endommagé pendant la guerre, ses restaurateurs ont décidé de conserver des traces des dégâts infligés par les obus allemands en souvenir de ces années tragiques.

Lire aussi : 

Cinq lieux à ne pas manquer sur la rue Tverskaïa

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer