La résidence des tsars à la veille de la révolution de 1917

Nicolas II abdiqua en 1917 et fut arrêté avec sa famille la même année. Dernier empereur russe de la dynastie des Romanov, Nicolas fut exécuté par les bolchéviques à Ekaterinbourg, avec son épouse Alexandra, ses filles Maria, Olga, Tatiana et Anastasia et son fils Alexeï, dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918. D’importants bouleversements eurent lieu en 1917 : l’année marque surtout le début de la révolution bolchévique. Les photos prises par Karl Kubesh sont les dernières images du palais d’Hiver avant qu’il ne soit occupé par les bolchéviques, qui ravageront les chambres et les salles et utiliseront le bâtiment pour y installer le nouveau gouvernement. Sur la photo : Bureau de l’empereur Alexandre II.

Nicolas II abdiqua en 1917 et fut arrêté avec sa famille la même année. Dernier empereur russe de la dynastie des Romanov, Nicolas fut exécuté par les bolchéviques à Ekaterinbourg, avec son épouse Alexandra, ses filles Maria, Olga, Tatiana et Anastasia et son fils Alexeï, dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918. D’importants bouleversements eurent lieu en 1917 : l’année marque surtout le début de la révolution bolchévique. Les photos prises par Karl Kubesh sont les dernières images du palais d’Hiver avant qu’il ne soit occupé par les bolchéviques, qui ravageront les chambres et les salles et utiliseront le bâtiment pour y installer le nouveau gouvernement. Sur la photo : Bureau de l’empereur Alexandre II.

Karl Kubesh
Ces photos rares furent prises par le photographe Karl Kubesh dans le palais d’Hiver, la résidence impériale du tsar Nicolas II.
Le palais d’Hiver, dernière résidence officielle de l’Empire russe du 18e au 20e siècles. Situé au cœur de Saint-Pétersbourg, cet ancien palais impérial fait aujourd’hui partie du complexe du musée de l’Ermitage. Sur l'image : Salle de billard.
Le bâtiment actuel fut construit entre 1754 et 1762 par l’architecte italien Francesco Bartolomeo Rastrelli dans le style baroque Élisabeth. Sur la photo : Bureau de l’empereur.
En 1904, Nicolas II transféra la résidence permanente au palais Alexandre à Tsarskoïe Selo, domaine de la famille royale situé près de la ville de Pouchkine, à 25 km de Saint-Pétersbourg. Sur l'image : Chambre à coucher de l’empereur Nicolas II.
Ce terme désigne l’architecture baroque russe pendant le règne de l’impératrice Élisabeth Petrovna (1741-61) qui comprend des éléments du rococo français dans les intérieurs. Sur l'image : Boudoir de l’impératrice Maria Alexandrovna.
Le palais d’Hiver servit de résidence d’hiver officielle des empereurs russes depuis la fin de sa construction en 1762 et jusqu’en 1904. Sur la photo : Bureau de l’empereur Nicolas II.
En octobre 1918, le Gouvernement provisoire fut renversé et l’ère de l’Union soviétique commença. Sur la photo : Bureau de l’empereur Nicolas II.
En janvier 1920, le Musée national de la révolution ouvrit ses portes dans le palais d’Hiver. Il partageait le bâtiment avec le musée de l’Ermitage jusqu’en 1941. Actuellement, le palais d’Hiver et le musée de l’Ermitage sont l’une des attractions touristiques les plus populaires au monde. Sur l'image : Chambre à coucher de l’impératrice Alexandra Fiodorovna.
Entre juin et novembre 1917, le palais abrita le Gouvernement provisoire qui destitua l’empereur par décret en février 1917. Sur l'image : Salle Arapski.
D’octobre 1915 à novembre 1917, le palais d’Hiver accueillit un hôpital. Sur la photo : Chambre d’argent pour les invités.