Dix choses à faire absolument lors d’un séjour à Kazan

Konstantin Kokoshkin/Global Look Press
Du kremlin médiéval et sa gigantesque mosquée à l’élégant métro, en passant par le gourmand tchak-tchak.

Kazan (719 kilomètres à l’est de Moscou) est la capitale de la République du Tatarstan et l’une des plus anciennes villes de Russie (fondée en 1004-1005). Elle offre aux visiteurs de nombreux sites d’intérêt, de somptueuses rues et d’agréables parcs, tandis que la cuisine tatare vaut à elle seule le détour. Si vous aviez prévu de vous y rendre, notre guide devrait sublimer votre séjour.

1. S’immerger dans le Moyen-Âge au kremlin

Beaucoup de villes en Russie se sont développées autour d’un kremlin. Kazan ne fait pas exception et c’est donc ici que tout visiteur doit entamer son exploration de la cité. Il s’agit du plus ancien édifice de Kazan, érigé sur ordre d’Ivan le Terrible au cours de la deuxième moitié du XVIe siècle. Pour sa construction avaient été mandatés les architectes Postnik Iakovlev et Ivan Chiraï, qui ont également bâti l’un des symboles de Moscou : la cathédrale de Saint-Basile.

2. Empêcher la tour Suyumbike de tomber

D’après la légende, cette tour a été nommée en hommage à la seule femme ayant régné sur le Khan de Kazan. Ayant eu vent de la beauté de Suyumbike, Ivan le Terrible l’aurait demandée en mariage, offre qu’elle aurait refusée. Le cruel tsar aurait alors menacé de rayer Kazan de la carte, forçant ainsi Suyumbike à accepter sa requête. En échange, elle aurait réclamé un étrange cadeau de mariage : une tour de 7 étages construite en 7 jours. Vœu rapidement exaucé, puisqu’un étage aurait été érigé par jour, l’édifice aurait alors été achevé en une semaine et les festivités nuptiales ont pu débuter. Mais durant l’événement Suyumbike se serait hissée à son sommet et se serait jetée dans le vide.
La tour Suyumbike se trouve au sein de l’enceinte du kremlin. Sa hauteur atteint 58 mètres, et elle penche aujourd’hui de 2 mètres, soit presque autant que la célèbre tour de Pise.

3. S’émerveiller avec la mosquée Kul-Sharif

La mosquée Kul-Sharif est certainement l’un des plus magnifiques bâtiments de la ville, et est également située à l’intérieur du kremlin. Il y a plusieurs siècles, à son emplacement se trouvait déjà une mosquée, qui a néanmoins été détruite lors de la prise de Kazan en 1552. Celle-ci a donc été érigée en 2005, et jusqu’à l’inauguration de la principale mosquée de Grozny, capitale de la Tchétchénie, Kul-Sharif était la plus grande de toute la Russie.
Il peut également être intéressant de visiter le Musée interactif de la culture islamique, qui se trouve au rez-de-chaussée.

4. Se régaler grâce à la cuisine tatare

Etchpotchmak, smetannik, peremiatch, boukken, baoursak ... autant de plats à ne pas rater ! Pour apprécier simultanément la véritable cuisine tatare faite maison et l’ambiance soviétique, nous ne pourrions que vous conseiller de vous diriger vers Dom Tchaïa (« La maison du thé »), au 64, rue Bauman (la principale rue piétonne de Kazan). Cet endroit rappelle sans équivoque les cantines en URSS, mais les locaux s’y pressent volontiers pour y déjeuner.

5. Être fasciné par le Palais des Agriculteurs

Cet imposant bâtiment porte fièrement le nom de palais et attire des touristes venus des quatre coins du globe. Entre les murs de ce palais des Agriculteurs se trouve en réalité le ministère tatar de l’Agriculture, et tous les habitants de la ville n’apprécient par sa magnificence à sa juste valeur. Des activistes ont en effet lutté contre cet édifice de style baroque durant sa construction en 2008-2010. Certains considèreraient même qu’il est hideux et de mauvais goût. Qu’en pensez-vous ?

6. Admirer le coucher de soleil sur les Quais du kremlin

En traversant le parc jouxtant le palais des Agriculteurs, vous arriverez sur les Quais du kremlin. Le meilleur moment pour s’y promener s’avère être le soir. Si vous êtes chanceux, vous y apercevrez en effet le plus fantastique coucher de soleil de votre vie, dont vous vous souviendrez encore pour longtemps.

7. Observer le Kazan nocturne depuis l’autre rive

Le Centre de la famille Kazan se situe de l’autre côté de la rivière Kazanka et fait office de Bureau de l’état civil. Selon la légende, la ville doit son nom au mot « kazan », signifiant « chaudron » en tatar, c’est pourquoi ce bâtiment a été imaginé de cette forme et symbolise la fertilité et l’abondance. Cet étrange édifice est entouré par des panthères ailées et des Zilants (des sortes de dragons), animaux fétiches de la ville. À une hauteur de 32 mètres (au 8ème étage), se trouve une terrasse panoramique, de laquelle s’ouvre un sublime panorama sur la partie historique de Kazan. Il est particulièrement recommandé de s’y rendre après le coucher du soleil : tous les bâtiments du kremlin et les quais s’illuminent, feux que la rivière ne tarde pas à refléter.

8. Naviguer vers l’île de Sviajsk

Sviajsk (58 kilomètres de Kazan) est souvent désignée comme un lieu empreint d’une puissante énergie. En réalité, il ne s’agit pas réellement d’une île, puisqu’elle est reliée à la terre par un étroit isthme parcouru par une route. Aujourd’hui Sviajsk s’impose comme l’un des principaux centres touristiques du Tatarstan, non seulement grâce à la beauté de la nature environnante mais aussi à son importance historique : la ville, érigée au milieu du XVIe siècle, a majoritairement conservé son apparence originelle. Sur le territoire qu’elle occupe, d’une superficie de 1,5km sur 0,5, se trouvent environ 10 monuments historiques et architecturaux. D’ailleurs, le monastère de la Dormition est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

9. Descendre dans le métro

Le métropolitain de Kazan n’est pas bien grand, il compte seulement une ligne et 10 stations. Cependant, de par sa beauté, il n’a presque rien à envier à son légendaire homologue moscovite. On y trouve en effet des fresques et des mosaïques uniques, des vitraux ainsi qu’une quantité considérable de marbre. Par ailleurs, pour se déplacer, sont ici utilisés des jetons, qui se vendent également sous forme de souvenirs.

10. Acheter du tchak-tchak

Avant de repartir, n’oubliez pas de prévoir de quoi ravir vos amis, vos proches, et vous-même, en achetant un incontournable de la gastronomie tatare au nom inoubliable, le tchak-tchak. Il s’agit d’un plat traditionnel tatar et bachkir, préparé à base de pâte et de miel. Vous en trouverez dans n’importe quel magasin de la ville. Ces sortes de petits vermicelles sucrés ne devraient pas vous laisser indifférent.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer