Les dix blogueurs russes les plus influents de YouTube

Pixabay, SOBOLEV, TheKateClapp, Вдудь
Ce sont précisément eux qui disent au public russe sur Internet ce qu'il faut acheter, à quoi il faut ressembler et que penser de la Russie moderne.

Like Nastya Vlog (38,5 millions d'abonnés)

La vie de Nastia Radzinskaïa, une fillette de cinq ans originaire de la région de Krasnodar (Sud de la Russie), pourrait faire des envieux, même parmi les adultes : elle voyage en Thaïlande, se promène dans une ferme ovine et se voit sans cesse offrir des robes et jouets neufs. Dans certaines vidéos, Nastia ne parle pas du tout, mais se promène simplement dans un parc accompagnée d’une musique joyeuse.

Ses vidéos ne sont toutefois pas futiles. Pour elle, il s’agit d’une sorte de thérapie. À la naissance, Nastia a en effet reçu un diagnostic de paralysie cérébrale grave. Selon les parents, il a fallu beaucoup d'argent et d'énergie pour la guérir. En filmant ses déballages de jouets et autres moments du quotidien, Nastia a ainsi développé ses talents de comédienne et est devenue plus active.

Aujourd'hui, les parents de Nastia vivent à Miami et gagnent entre 200 000 et 500 000 dollars par mois. Une vidéo dans laquelle la fillette vole des bonbons et célèbre son anniversaire a été visionnée 200 millions de fois, mais celle ayant été la plus regardée a reçu pas moins de 750 millions de visites, rien que ça !

AdamThomasMoran (10,2 millions d'abonnés)

En Russie en 2010, on commençait à peine à publier sur YouTube des vidéos amusantes tournées sur téléphone portable, et personne ne savait quoi en faire.

Aux États-Unis, était alors populaire l'émission de Ray William Johnson, et le Moscovite Maksim Golopolossov a décidé de reprendre son format, se mettant donc à commenter des vidéos drôles sur fond de tapis léopard. C'est ainsi qu'est apparu le show de divertissement principal du segment russe de YouTube « +100500 ».

Plus tard, l'émission de Maksim est ensuite apparue sur l'une des chaînes de télévision russes (le langage grossier en moins). Son nombre de vues sur YouTube a depuis lors considérablement diminué. Aujourd'hui, ses vidéos n’accumulent guère plus de 1,5 million de visionnages, mais les abonnés ne quittent pas la chaîne, apparemment par nostalgie.

Lire aussi : Instagrand-mère russe: «Il y a plein de blogueurs, mais vous en connaissez des comme moi?»

Wylsacom (8,25 millions d'abonnés)

Si vous ne savez pas quel téléphone ou ordinateur portable choisir, ce barbu est l’homme qu’il vous faut. Toutefois, il y a une chance qu’en hésitant entre Samsung, Xiaomi et Huawei, il vous conseille finalement de prendre l'iPhone. Il aime vraiment trop Apple.

Wylsacom ne se limite par ailleurs pas à l’analyse des caractéristiques des gadgets. Le blogueur a en effet constitué une équipe et créé sur sa chaîne plusieurs rubriques, proposant une revue des dernières nouveautés technologiques, des déballages de marchandises livrées par Aliexpress, des aperçus de modèles automobiles et des vlogs de voyages en Russie.

Kuplinov Play (7,67 millions d’abonnés)

Dmitri Kouplinov, dont la vie personnelle reste grandement méconnue, saura quant à lui vous conseiller quel jeu vidéo acheter sur Steam.

La base de ses vidéos Let's Play (direct d’une partie de jeu vidéo) peut être à la fois un jeu enfantin des plus simples ou et des jeux multiplateformes dans l'esprit de Skyrim. Cependant, les abonnés l'adorent pour ses réactions émotionnelles extrêmement vives lors de parties à des jeux d'horreur et de trash indépendants présentés dans la section « Expulsion de cerveau ».

Mariana Ro (6,88 millions d'abonnés)

Tout au long de sa carrière de blogueuse, cette jeune fille ordinaire de Ioujno-Sakhalinsk (Extrême-Orient russe) a dû se battre contre les détracteurs.

Il y a cinq ans, elle filmait ses voyages et racontait quelles applications étaient installées sur son smartphone. Même à l'époque, elle était accusée d'être devenue populaire uniquement grâce à son petit ami, le célèbre vidéoblogueur ukrainien Ivangaï.

Son nombre de haters s’est encore agrandi lors de leur rupture, ainsi qu’à la publication par Mariana d’une vidéo annonçant son départ de YouTube. Néanmoins, un mois plus tard seulement, elle y publiait déjà une nouvelle vidéo, dans laquelle elle se vantait de sa beauté et se qualifiait de méga-star. Au final, la vidéo a accumulé plus de 400 000 dislikes.

Malgré toute cette haine, Mariana continue de donner des concerts, et de sortir des clips vidéo et des vlogs.

Lire aussi : Cinq chaînes YouTube en français qui vous aideront à devenir un as de la langue russe

TheKateClapp (6,75 millions d'abonnés)

Il y a neuf ans, l'écolière moscovite Ekaterina portait un appareil dentaire, achetait des vêtements d'occasion, ne s'entendait pas avec ses camarades de classe et détestait Twilight. Elle déversait toute sa négativité dans des vidéos, qu'elle diffusait ensuite sur YouTube sur la chaîne FoggiDisaster. L'une des vidéos les plus populaires était alors « Hymne des écoliers », dans laquelle elle ridiculisait les enseignants grossiers qui exigeaient des pots-de-vin et fixaient des règles trop strictes pour les élèves.

Plus tard, Katia a créé une nouvelle chaîne appelée KateClapp, où elle partage à présent ses vidéos de voyage, des tutos de maquillage et des vidéos dans le format populaire HAUL. Aujourd'hui, elle est devenue la blogueuse beauté la plus populaire de Russie et crée des tendances dans le domaine du maquillage et de l'habillement. Cette dernière année, elle s'est sérieusement intéressée au Japon, si bien que ses vidéos contiennent à présent beaucoup de jupes d'école courtes, de peluches et de nourriture asiatique.

Dima Maslennikov (6,56 millions d’abonnés)

Si vous ne croyez pas aux fantômes, Dima, 24 ans, essaiera de vous convaincre du contraire. Avec l'aide d'une musique angoissante et de scénaristes, ce vidéoblogueur parle de châteaux, de cimetières et d'hôtels abandonnés qui sont censés être hantés. C'est ainsi un spectacle d'horreur bien réel qui s’offre à tous ceux qui croient aux phénomènes paranormaux. Et, apparemment, il y en a beaucoup en Russie.

Dmitri produit également des vidéos plus basiques, telles que des critiques de voitures et astuces supposées utiles. Par exemple, il essaie d'obtenir des diamants avec du beurre d'arachide, de pirater l'iPhone de quelqu'un d'autre en une minute et de créer de la glace brillante. Pas toujours utile, mais très spectaculaire (l'essentiel étant de ne pas toujours répéter cela chez soi).

Lire aussi : Ce blogueur africain qui a pris racine dans l’Extrême-Orient russe

vDoud (6,31 millions d'abonnés)

En février 2017, Iouri Doud, rédacteur en chef du site sportif Sports.ru (devenu plus tard directeur général adjoint) et ancien présentateur de l'une des émissions de la chaîne sportive Match TV, a rassemblé ses connaissances, sa volonté et sa base de contacts pour lancer sa propre émission sur YouTube.

Pendant ce temps, il a fait trois choses importantes. Tout d'abord, il a réinventé le genre de l'interview dans l'espace médiatique russe, posant des questions inconfortables, ridicules et parfois étranges à chaque interlocuteur.

Deuxièmement, il a commencé à rappeler constamment aux Russes que si l’on n'aime pas quelque chose, il ne faut pas se taire et le tolérer, mais en parler (il en parle notamment dans ses documentaires « Kolyma : La patrie de notre peur » et « Les films pornos sont des chansons sur la Russie d'aujourd'hui »).

Troisièmement, il rendu à beaucoup de Russes leur fierté de leur pays, leur montrant qu'il n'est pas nécessaire de quitter la Russie pour devenir un musicien, un acteur ou un vidéaste populaire (pour vous en convaincre, sa vidéo « Nouvelle Russie » traite de ce sujet).

SOBOLEV (5,12 millions d'abonnés)

Nikolaï Sobolev est une commère typique qui construit ses vidéos autour de commentaires portant sur des figures populaires de l'Internet russophone et des événements dans leur vie. L'apparence agréable du blogueur et son éloquence font cependant que ses vidéos ressemblent à une discussion dans un club d'élite, plutôt qu'à des ragots de basse-cour.

Ses détracteurs l'accusent de posséder un égo surdimensionné et de faire preuve d'hypocrisie, néanmoins, Nikolaï n'est pas dépourvu d'autodérision et ridiculise régulièrement les stéréotypes sur lui-même dans ses propres vidéos.

BadComedian (plus de 4 millions d'abonnés en juin 2019, nombre aujourd’hui masqué)

Les fans dévoués attendent les vidéos d’Evgueni Bajenov, critique de cinéma et vidéoblogueur de 28 ans, encore plus impatiemment que la sortie des films en elle-même.

Fondamentalement, Evgueni tourne des critiques de films russes, souvent financés par le Ministère de la Culture, et pose au public la question : « À quoi est alloué l'argent du contribuable ? ».

Or, les cinéastes n’apprécient visiblement que peu cela. En effet, peu après la sortie de sa critique négative du film d’action fantastique Les maîtres de l’illusion, la société cinématographique Kinodanz a entrepris de traîner le blogueur en justice pour qu’il supprime sa vidéo en invoquant une violation du droit d'auteur. Cependant, après un tollé public, la plainte a été retirée.

Dans cet autre article, découvrez le classement des Russes les plus populaires sur Instagram.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies