Quels sont les secrets des femmes russes pour entretenir leur beauté?

Getty Images
Les femmes russes sont louées à travers le monde pour leur plastique idéale. Si la nature y est évidemment pour beaucoup, certaines astuces beauté de la gente féminine de Russie pourraient également jouer un rôle non négligeable. Russia Beyond a compilé pour vous les conseils de plusieurs célébrités au charme indéniable.

Natalia Vodianova: jeûne et charmante compagnie

Pour ses yeux sensiblement écartés et d’un bleu on ne peut plus envoutant, on la compare régulièrement à Romy Schneider, et beaucoup de ceux ayant eu l’opportunité de la voir en vrai affirment que « c’est la plus belle femme au monde, bien qu’il soit difficile d’expliquer pourquoi exactement ». Cette incontournable mannequin russe, prenant part à de nombreuses œuvres de bienfaisance et maman de cinq enfants, a à de multiples reprises confié que la véritable beauté n’est pas une question de maquillage ou de masque pour les cheveux.

Au quotidien, la relation de Vodianova à l’égard des cosmétiques est on ne peut plus simpliste : un soin de chez Guerlain (elle est ambassadrice de la marque), de l’eye liner et du baume pour les lèvres. Tout le reste dépend du mode de vie. On sait par exemple que Vodianova jeûne fréquemment. Et ce n’est pas tant par foi religieuse que par conviction que pour une bonne et heureuse vie, l’organisme doit être épuré de manière périodique.

En plus du jeûne, depuis plus de dix ans elle suit un régime alimentaire précis : une diète en fonction du groupe sanguin. « Je suis du groupe AB, et n’ai donc pas à me restreindre fortement. Je peux manger de la viande, des glucides, du poisson. Le plus important : le faire avec modération », explique-t-elle.

Lire aussi : La beauté en Russie, d’Ivan le Terrible à la chute de l’URSS

En complément de cela, elle a toujours eu une activité physique : du yoga chaque matin, des pilâtes, de la danse une fois par semaine (jazz ou danse contemporaine). Un jour, se rappelle Vodianova, Félix, son professeur de yoga, lui a dit : « Souris pendant que tu fais tes exercices. Et fais face de cette même façon à n’importe quelle tâche, n’importe quelle épreuve. Simplement, souris ». « Et ça a été pour moi une révélation, j’en ai même versé quelques larmes. […] J’ai tellement changé depuis ce moment ! », s’enthousiasme-t-elle.

Même si, selon le top model, ce n’est pas encore le plus important : « Je pense que la beauté s’embellie en fonction de l’homme qui est à nos côtés. La femme s’épanouie seulement si elle se sent aimée, importante et unique ».

Irina Shayk: graisse de poisson et bania russe

Avant ses 17 ans et sa gloire internationale, Irina Shayk (de son vrai nom Chaïkhlislamova) plantait des pommes de terre et des concombres non loin de Tcheliabinsk (1 494 km au sud-est de Moscou), une ville de l’Oural connue pour sa métallurgie et ses hommes bourrus. Visiblement, le souvenir des astuces beauté, dont ont connaissance beaucoup de femmes ouraliennes, sont encore d’actualité.

Lire aussi : L’évolution des cosmétiques en Russie du Moyen-Âge à nos jours

À la place du spa, rien de mieux que le bania russe : elle en a trouvé un à New York et s’y rend une fois toutes les deux semaines, « pour mieux éliminer de l’organisme les liquides superflus et me débarrasser des toxines ». Dès le petit matin, Irina boit beaucoup d’eau, et ne consomme presque jamais de café. Elle prépare des jus verts à base de céleris et de persil et se lave par ailleurs toujours à l’eau froide. « Si la nuit je n’ai pas réussi à bien dormir, je frotte la zone sous les yeux avec des glaçons, les cernes disparaissent et la peau devient visuellement plus ferme », avance-t-elle.

Parmi les compléments naturels qu’elle privilégie, elle considère que pour la beauté il est surtout important de boire de la graisse de poisson (heureusement, elle se vend depuis longtemps en capsule et donc la boire dans le sens littéral n’est pas obligatoire), et comme sport, elle a choisi le jiu-jitsu.

Au demeurant, quoi de plus important que l’état d’esprit ? « Je dis toujours qu’il faut se réveiller le matin et repartir du bon pied. Se regarder dans la glace et se dire que vous êtes magnifique comme vous êtes », assure Irina Shayk, avant d’ajouter « et ensuite, aller lire des livres ».

Lire aussi : Quelles actrices ont influencé le style des femmes soviétiques?

Ksenia Sobtchak: mélanger de la crème et de la poudre et ne rien manger

Journaliste et rédactrice en chef de L’Officiel Russia, Ksenia Sobtchak, qui a également annoncé son intention de se présenter aux élections présidentielles de 2018, a confié le secret absolu de son bronzage éternel : « Le bronzage tiendra indéfiniment si l’on donne à la peau de la vitamine C pure. Le problème est que la vitamine C dans les crèmes ne conserve pas ses propriétés. Seulement en sérum à usage unique ou sous forme de poudre. Au final, j’achète de la vitamine en poudre et la mélange avec de la crème. Le résultat est épatant ».

Ksenia a également recours à l’huile de ricin (qui se vend en pharmacie et ne coûte vraiment pas cher) et en imbibe ses cils une fois par semaine avant de s’endormir. Elle est persuadée que rien de mieux n’a encore été inventé pour les rendre soyeux et parfaitement lisses.

Lire aussi : L’adversaire de Poutine aux élections présidentielles est une femme

En ce qui concerne l’alimentation, tout est strict : on peut manger de tout, mais uniquement durant la première moitié de la journée. Et une fois par semaine, c’est jour de diète : « Les jours de jeûne on ne peut consommer que des pommes vertes et du kéfir. C’est bon non seulement pour la ligne, mais aussi pour la santé. Après un jour de diète tu te sens comme à 18 ans ».

Renata Litvinova: alcool dans le sang et sur la tête

On la surnomme « la déesse » du cinéma russe. Et ce n’est pas seulement grâce à ses grands rôles. À 50 ans, cette actrice avance qu’elle a cessé de penser continuellement à son apparence. À première vue, on pourrait pourtant croire qu’on lui prescrit de nombreuses opérations de chirurgie plastique (en réalité, Litvinova assure qu’elle n’a jamais fait une seule injection de botox). En revanche, voici ce qu’elle fait.

« Je ne me brûle plus les cheveux avec des teintures. À la place, une fois par semaine, je mélange de l’huile de bardane avec du jaune d’œuf et du cognac. Je prépare également moi-même des gommages pour le corps : je mélange du sel de mer avec de l’huile d’argan », raconte-t-elle. Le sport est nécessaire pour accélérer le métabolisme, mais pour cela il suffit parfois de faire quotidiennement 40 minutes de marche minimum, précise la comédienne.

Lire aussi : Cinq qualités que les femmes russes aiment chez les hommes

Litvinova a pour habitude de ne manger aucun aliment à base de farine, de graisse ou de lait, mais elle suit de temps en temps un régime des plus inhabituels : une diète à l’alcool. Plusieurs jours d’affilée elle boit du vin blanc et mange du fromage à pâte dure, et rien d’autre. Le vin nettoie parfaitement les vaisseaux, régule le travail du cœur et diminue la nervosité. Le fromage quant à lui améliore la vue et rend la peau plus lisse. « La vie est si horrible, que je ne comprends tout simplement pas les gens qui ne boivent pas », a-t-elle-même confié.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies