En images: comment la Russie est-elle dépeinte dans les jeux vidéos?

Groupe "Trous pommés de jeux" sur VKontakte
Un diplômé de l’Institut d'État des relations internationales de Moscou (MGIMO) collectionne depuis plusieurs années des captures d'écran de jeux sur ordinateur mettant en scène la Russie post-soviétique. Et le décor présenté est véritablement fidèle à la réalité!

Il n’y a pas beaucoup de jeux informatiques ayant pour cadre le paysage post-soviétique classique : une statue de Lénine, des rangées d’immeubles identiques, des appartements aux murs recouverts de tapis, du borchtch sur la table et des voitures russes dans les rues. Beaucoup pensent que ce n’est tout simplement pas populaire, mais les joueurs russes jugent que c’est injuste.

C’est peut-être la raison pour laquelle cet été, la nouvelle d’un jeune écolier de 14 ans originaire de Krasnodar (Sud de la Russie), construisant chaque jour depuis deux ans (!) une copie virtuelle de sa ville natale sur Minecraft, a fait le buzz. Ainsi, les joueurs doivent compenser le manque d’environnements russes dans les jeux vidéos par eux-mêmes.

Daniil Prouglo, diplômé du MGIMO, anime depuis plusieurs années un groupe public sur le principal réseau social de Russie, VKontakte, appelé « Esthétique des trous pommés de jeux vidéos », où il rassemble des captures d'écran de jeux et de leurs mods (versions modifiées par des amateurs). Le seul critère de sélection est qu'ils doivent présenter un cadre typiquement russe.

À la question de savoir pourquoi les gens recherchent des paysages russes dans les jeux, Daniil déclare : « Les gens qui grandissent dans un environnement russe, indissociable des immeubles et des datchas, s’y habituent. Mais dans de nombreux jeux, les milieux soviétiques ont été longtemps impopulaires. De nos jours, il est également très difficile de trouver un jeu conçu par des développeurs occidentaux se déroulant dans notre environnement natif ». C’est pourquoi, explique-t-il, les joueurs russes commencent à recréer leur réalité familière où ils le peuvent : dans Minecraft, sur des cartes Counter-Strike 1.6 ou même dans GTA.

Lire aussi : Six personnages russes très appréciés par les fans de jeux vidéo

Les captures d'écran de sa collection reçoivent souvent des commentaires tels que « beau », « brillant » ou « PARFAIT ». Ce qu'ils dépeignent n’est pourtant parfois qu’un simple garage automobile, un kiosque de cigarettes, une grue de construction ou encore des lignes électriques urbaines. Plus le cadre de jeu ressemble à un lieu réel de Russie, plus il est apprécié.

Daniil s’est mis à collectionner les captures d’écran après avoir commencé à jouer à Cities Skylines : « Les modders [des amateurs modifiant des jeux vidéos existants] y ont créé un grand nombre de bâtiments de la zone de la CEI. Le groupe public est maintenant un excellent musée de trous pommés de jeux. Et tout a commencé avec cette capture d'écran! ».

Il y a deux choses qui sont le plus souvent utilisées pour « créer » des décors russes : les voitures russes et les immeubles d'appartements typiques, appelés « panelkis » (« panel », désignant les panneaux de bétons utilisés pour leur construction). « Bien sûr, les panelkis sont absolument essentiels. Même chose pour les panneaux d’affichage et les aires de jeux », avance Daniil.

Pourtant, selon lui, les datchas et les trains de banlieue sont aussi des composantes majeures du décor russe. « C'est peut-être parce que j'ai une datcha et que j'y vais en train. Quand les gens disent "trou pommé", ça me rappelle instantanément les cartes russes du jeu Trainz Simulator 12 et de ses versions ultérieures. Quand vous regardez une vidéo comme celle-ci, vous voulez juste admirer le décor. C’est comme si vous regardiez par la fenêtre », confie-t-il.

Dans cette même communauté sur VKontakte, vous pouvez rencontrer des questions telles que « Quel est l'intérêt de ce jeu ? Courir dans la rue comme un dératé ou quoi ? Où est le gameplay ? » et leurs réponses : « Pour de tels décors, aucun gameplay n'est nécessaire, il suffit de se promener et de profiter ». En mars de cette année, des développeurs russes ont lancé un jeu de simulation nommé It’s Winter (C'est l'Hiver), dans lequel tout le gameplay consiste à faire frire des œufs, allumer la radio, jeter les ordures, ou à se balader dans un environnement ressemblant à une banlieue provinciale russe. Il a été perçu comme une simulation effroyablement réaliste de la vie du Russe moyen. Pour les utilisateurs locaux, le fait que le décor soit identique à celui de leur appartement et de leur cour s’est avéré suffisant pour qu’ils apprécient le concept.

Lire aussi : Qui sont les streameuses de jeux vidéos les plus populaires de Russie?

« Je ne comprendrai probablement pas le charme des banlieues américaines, pas plus que les Américains ne comprendront le charme des datchas », ajoute Daniel. « Mais pour les Russes, cela s'est avéré être important. Aussi, dans leur enfance, beaucoup ont entendu des rumeurs d’un camarade de classe qui aurait acheté au marché une nouvelle suite de GTA appelée Russia, et qui y aurait trouvé son immeuble. C'est peut-être ce mythe qui pousse beaucoup à reproduire leur immeuble dans des jeux ».

Le décor préféré de Daniil est Chernarus d'ARMA 2, un pays slave fictif d'Europe de l'Est. « J'ai vraiment apprécié passer du temps dans ce jeu pour mes villages natals », dit-il.

Un autre de ses favoris est Euro Truck Simulator 2, où le concept est de rentrer dans la peau d’un chauffeur de camion longue distance. « Pour une certaine raison, conduire un camion est très amusant. Dans ce jeu, les fans ont créé un merveilleux mod [version modifiée] appelé "Les vastes espaces de Russie". C’est une sensation vraiment cool de conduire là-bas ».

Daniil joue à beaucoup de jeux vidéos. Intéressé par les figurines et les jeux de rôle tels que Donjons et Dragons, il a récemment commencé à jouer au jeu de cartes Pokémon et envisage de postuler pour un master au MGIMO. « J'aime suivre les événements politiques et les affaires internationales et je crois sincèrement que le moment présent est bien plus amusant que le passé. En fait, j'ai toujours voulu trouver un moyen de promouvoir notre culture afin que les gens à l'étranger commencent à avoir une meilleure vision de nous », conclut-il.

Dans cet autre article, nous vous présentons des jeux vidéos où vous pouvez choisir le camp de la Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies