En images: la Karatchaïévo-Tcherkessie, cet Eden touristique des monts du Caucase russe

Getty Images
Coincée entre la région de Krasnodar, celle de Stavropol, la Kabardino-Balkarie et la Géorgie, la Karatchaïévo-Tcherkessie est une république située dans le Nord du Caucase et un véritable paradis pour les amoureux de la montagne, en hiver comme en été.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

En compagnie du guide local Artiom Babaritski, nous vous emmenons dans un voyage virtuel à travers les plus beaux joyaux et les secrets les mieux gardés de cette région qui vous donnera envie de faire immédiatement vos valises !

Plateau Bermamyt

La montagne Bermamyt culmine à 2 592 mètres au-dessus du niveau de la mer et, en raison de son relief inhabituel, le plateau homonyme est parfois surnommé « l'avant-poste de Mars dans le Caucase du Nord ». Bien qu'il ne soit qu'à 30 kilomètres de Kislovodsk (une station thermale populaire dans la région de Stavropol), il est assez difficile d'y accéder, à moins de posséder un véhicule à quatre roues motrices, donc (pour l'instant) il n'est pas encore très touristique. Sans compter que c'est un trajet très cahoteux ! Par temps clair, de magnifiques vues s'ouvrent, révélant les incroyables chaînes enneigées du Grand Caucase et du mont Elbrous.

Néanmoins, même par temps nuageux, la vue est magnifique. Les voyageurs chevronnés qui ont vu le coucher de soleil sur tous les continents disent que celui que l'on peut voir certains soirs à Bermamyt est facilement l'un des meilleurs qui soient. Il vous faudra un certain temps avant d'arriver à vous sortir la mâchoire du sol !

Lire aussi : Plateau de Poutorana, voyage très loin du monde des hommes

Arkhyz

Arkhyz est un véritable terrain de jeu pour les amateurs d'aventure tout au long de l'année. En été, ce village situé dans la vallée de la rivière Bolchoï Zelentchouk (à 1 450 mètres d'altitude) est particulièrement agréable à admirer, car tout se noie dans la verdure et de nombreux lacs bleus et rivières rapides sont à explorer dans les environs. C'est un endroit idéal pour faire du rafting facile le long de cette magnifique rivière de montagne. 

C'est aussi un endroit où l'on peut donner un coup de pouce à sa santé. L'air frais de la montagne attire les personnes souffrant de problèmes respiratoires pour les aider à soulager leur état, du moins pendant un certain temps.

Dans les alentours d'Arkhyz, se trouvent de nombreux monuments historiques et architecturaux pour ceux qui s'intéressent particulièrement au christianisme primitif dans le Caucase. Les églises de Zelentchouksi sont une réserve archéologique s'étendant sur 4 kilomètres autour des ruines de Nijnearkhyzskoïé gorodichtché, supposée capitale médiévale de l'Alanie, un État chrétien détruit par les hordes de Möngke Khan, petit-fils de Gengis Khan, au XIIIe siècle. La caractéristique la plus remarquable du site est un ensemble de trois églises du début du Moyen Âge.

Une autre attraction touristique de la vallée est une peinture rupestre du Christ de type Mandylion qui remonterait au Xe siècle mais qui n'a été découverte que récemment. Cette icône est assez cachée sur le versant de la crête de Matsechta ; diverses légendes circulent sur son origine.

L'altitude des montagnes environnantes est de plus de 3 000 mètres, ce qui fait qu'en hiver, elles attirent les amateurs de sports de glisse. Arkhyz est l'une des stations de ski les plus récentes sur le territoire de la Fédération de Russie. Son infrastructure est encore en cours de développement (mais déjà très impressionnante) et les experts lui prédisent un grand avenir. Les prix des vacances d'hiver à Arkhyz sont étonnamment différents de ceux pratiqués dans les célèbres stations européennes. De plus, la qualité des pistes et les conditions climatiques ne sont en rien inférieures à leurs homologues plus onéreuses.

Chutes et lacs Sofia

Une promenade le long du mont Sofia implique des lacs, des chutes d'eau, des glaciers et des prairies fleuries. C'est une sortie très populaire auprès des vacanciers en raison de son accessibilité. Pour se rendre aux chutes, il faut louer un 4x4 à Arkhyz ou dans la vallée de Taoulou. Préparez-vous à un trajet très mouvementé, d'autant plus que les locaux aiment rouler vite !

Les chutes de Sofia – un torrent d'eau tombant du versant du mont Sofia – sont les deuxièmes plus hautes de la région avec leurs 3 637 mètres. La rivière Sofia prend sa source dans le glacier du même nom, d'où, le long des pentes abruptes des montagnes, elle se jette dans la vallée en un torrent orageux. La randonnée vers les chutes depuis l'endroit où votre 4x4 vous dépose n'est ni facile ni difficile, mais intermédiaire. Il s'agit d'un aller simple de deux kilomètres, avec un dénivelé de 300 mètres. Cependant, par endroits, le chemin est très étroit et raide, alors assurez-vous de porter de robustes chaussures.

L’on trouve enfin les lacs Sofia, un endroit d'une beauté extraordinaire mais nécessitant un effort conséquent ! La randonnée pour l’atteindre s’étend sur quatre kilomètres avec un dénivelé de 900 mètres. Visiter les deux en une journée est faisable, mais n'oubliez pas que vous devrez franchir un total de 12 kilomètres de piste et gravir un dénivelé de 1 200 mètres. Si vous comptez tout de même le faire, il est conseillé d'aller d'abord aux lacs Sofia, car la route y est plus difficile, et de garder à l'esprit que vous risquez de ne pas avoir assez de temps pour les chutes.

Lire aussi : Vingt époustouflantes merveilles naturelles de Russie en images

Dombaï et Teberda

Dombaï et Teberda sont deux villes situées dans la réserve naturelle de Teberda. En hiver, c'est l'une des stations de ski les plus populaires de cette partie du Caucase et pendant les mois les plus chauds, c'est un véritable paradis pour les randonneurs. Les possibilités et les itinéraires sont pratiquement infinis, il est donc logique de faire de Dombaï ou de Teberda (qui offrent toutes deux une gamme de possibilités d'hébergement pour tous les budgets) votre base afin d'explorer le plus possible. Après tout, le territoire de Dombaï et de Teberda compte 100 lacs et 64 chutes d'eau !

Le mont Moussa-Atchitara, la gorge Gonatchkhir, les lacs Badоuk, la chute Alibek, le lac Tourié, la gorge Amanaouz, le manoir de la réserve de Teberda, la gorge et les sources de Djamagat, la gorge Moukha, la gorge Azguek, les chutes de Tchoutchkhour, les temples byzantins du Xe siècle et les chutes Soufroudjinskié ne sont que quelques exemples de la beauté que l'on peut trouver dans cette région. Les sentiers de randonnée sont ouverts jusqu'à la fin de l'automne, ce qui laisse beaucoup de temps pour tout explorer !

En hiver, les skieurs et les snowboardeurs affluent sur le plus haut sommet de Dombaï, Moussa-Atchitara (3 012 mètres), qui offre dix pistes de difficulté variable et la possibilité de séjourner à l'hôtel Tarelka en forme d'OVNI, situé sur la piste.  Pour ceux qui veulent faire monter l'adrénaline, il y a aussi la possibilité de pratiquer le free ride. Si le hors-piste, le ski et le snowboard dans la station se trouvent dans la « zone grise » de la légalité, il n'y a pas non plus de règles rigides contre cela. Vous pouvez cependant opter pour un moyen plus sûr de vous frayer un chemin à travers la poudreuse profonde et fraîche en engageant un guide expérimenté qui vous montrera comment vous amuser sur les pistes tout en restant en sécurité.

Église Sentinski

Se dressant fièrement sur une haute falaise rocheuse du massif de Bouroun-Syrt qui domine la vallée de la rivière Teberda, l'église Sentinski a plus de 1 000 ans et est toujours en excellent état. C'est un miracle en soi, car au long de son histoire, elle a vécu l'invasion tataro-mongole, l'islamisation, la guerre russo-turque, celle du Caucase, les pillages d'églises du régime soviétique, la Seconde Guerre mondiale et le chaos des années 1990. Au Moyen Âge, elle faisait partie de l'Alanie, un royaume autrefois prospère du Caucase. L'église est située près du village de Niijniaïa Teberda.

Grottes karstiques de Grichkina Balka

« Je ne sais pas qui est ce Grichka et pourquoi l'endroit porte son nom, mais ce lieu est vraiment merveilleux, c'est un vrai bijou. Ce sont des grottes karstiques – elles se sont formées toutes seules. Les grottes sont assez grandes et ont un passage entre elles. Le point fort est que vous devrez vous y rendre en passant sous de doux murmures d'eau de source qui, miroitant au soleil, coulent le long de la puissante roche recouverte d'une mousse délicate de différentes couleurs », décrit poétiquement Artiom. Le seul problème ? Aucun appareil photo au monde ne peut transmettre les sensations que vous y ressentirez et la beauté que vous y contemplerez.

Lire aussi : Dix incroyables grottes de Russie à explorer sans plus tarder

À propos du climat

« Le climat est très confortable ici. Si nous le comparons à la région voisine de Krasnodar, il est beaucoup plus agréable et presque tout le monde peut facilement s'en accommoder. Même par une chaude journée d'été, vous n'aurez pas cette humidité insupportable et dans les montagnes, c'est très agréable. Donc si vous êtes sous une chaleur étouffante de +37°C dans les villes, il vous suffit de conduire 40 minutes et vous serez dans votre propre petit paradis avec l'air de montagne le plus pur et une fraîcheur raisonnable, entouré de puissants pins centenaires », poursuit Artiom.

En hiver, les montagnes reçoivent généralement une bonne quantité de neige, ce qui permet d'organiser de superbes voyages à skis ou en snowboard. Cependant, ces derniers temps, en raison des changements climatiques, les chutes de neige sont devenues moins prévisibles et de récents hivers se sont même caractérisés par des chutes bien moins importantes que d’habitude. La température moyenne peut descendre jusqu'à environ -8°C pendant le mois le plus froid (janvier). 

Pendant les saisons intermédiaires (printemps et automne), le temps reste agréable, surtout si on le compare à celui de certaines autres régions de Russie, avec des températures diurnes oscillant autour de +12/15°C en avril et en octobre.

Logistique : Combien de jours sont suffisants et comment planifier le voyage ?

Plus vous arriverez à réserver de jours pour ce voyage, mieux ce sera. Depuis plus de trois ans, Artiom guide quotidiennement des excursions dans le Caucase. Il admet pourtant qu'il n'a pas tout vu, la quantité de curiosités semblant n'avoir aucune limite. Tout ce qui se trouve au moins dans un rayon de 100 km ne peut être vu en une semaine. Cependant, même si vous partez pour un long week-end, vous arriverez à ressentir l'esprit et la beauté des hauteurs de la Karatchaïévo-Tcherkessie. 

« Si vous envisagez des excursions d'une journée sans nuitée, il y a beaucoup de choix. Toutes les montagnes sont simplement remplies de lacs situés à une altitude de 2 000 à 3 000 mètres au-dessus du niveau de la mer, avec une eau glaciale étonnamment claire. Les grottes sont un sujet à part entière ! Elles sont si nombreuses qu'il est tout simplement irréaliste de les énumérer et de les visiter toutes, et leur beauté et leur puissance ne peuvent être décrites. Vous pouvez commencer par les plus petites et les plus proches et continuer en fonction des niveaux de beauté et d'éloignement des villages et des aouls [un type de village fortifié que l'on trouve dans les montagnes du Caucase et en Asie centrale]. Ces lieux sont également divisés en différentes catégories, ceux où vous pouvez aller à pied et ceux où vous pouvez monter en voiture. Là encore, la conduite d'une voiture peut être divisée en plusieurs catégories : il s'agit de l'asphalte intégral, du tout-terrain et du tout-terrain sauvage ».

Pour ce qui est de l'hébergement, Artiom recommande de séjourner à Kislovodsk, dans la région voisine de Stavropol, car la capitale de Karatchaïévo-Tcherkessie (Tcherkessk) n'est pas aussi développée en termes d'infrastructures touristiques que les villes des « Eaux minérales » du Caucase, qui accueillent les touristes depuis plus de deux siècles. Kislovodsk est le point de départ idéal si vous souhaitez faire des excursions d'une journée vers les nombreux sites touristiques de Karatchaïévo-Tcherkessie (la frontière entre les deux régions est à 20 minutes en voiture) et disposer d'un plus grand choix de divertissements et de restaurants le soir venu.

Dans cet autre article, découvrez justement les lieux à visiter dans les environs de Kislovodsk et des autres cités thermales du Caucase russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies