En images: les cinquante meilleurs lieux abandonnés de Russie

Anastasia/@nakifaria
La beauté mélancolique et lugubre de ces lieux abandonnés de Russie fascine les photographes et les touristes du monde entier. Anciens domaines de nobles, camps de pionniers soviétiques, églises de village et terrains d'entraînement militaire - nous avons rassemblé les exemples les plus remarquables de Sakhaline à Kaliningrad.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

1. Phare du cap Aniva, Sakhaline

Ce phare est apparu en 1939 au milieu d'un océan déchaîné, lorsque la partie sud de Sakhaline appartenait encore au Japon. Le dernier membre du personnel est parti au début des années 1990. Le phare est situé dans un endroit inaccessible, où les brouillards et les courants forts sont fréquents, et vous ne pouvez y accéder qu'en bateau à moteur par beau temps.

2. Aérodrome Smirnykh, Sakhaline

Cet aérodrome a été construit par les Japonais pour l'armée impériale. Devenu propriété de la Russie, il a servi à des fins militaires jusqu'en 1994. Après la fermeture de l'aérodrome, presque tous les avions ont été transférés sur une autre base, à l'exception de deux MiG-23ML. Les appareils (ou ce qu'il en reste) sont toujours dans des hangars à ce jour.

3. Goélette dans la baie de Morjovaïa, Kamtchatka

Jetée à terre par une tempête, cette goélette baleinière est peu à peu dévorée par la rouille sur une côte isolée. Il y a beaucoup de villages abandonnés dans les environs, et il n'y a donc personne pour nettoyer tout cela.

4. Poudrière, île Rousski

La cave n°13 est la seule cave d’un de projet de 1910, dans le cadre duquel ont été réalisés cinq tunnels de stockage allant jusqu'à 100 mètres de profondeur. On y a stocké des obus et de la poudre et, selon les amateurs de tourisme industriel, vous pouvez toujours tomber sur des restes.

5. Carrière de diamant Mir, Iakoutie

Cette ancienne mine de diamants est si grande que même les hélicoptères n'ont pas le droit de la survoler en raison du risque d'être aspiré dans le trou. C'est le deuxième plus grand trou artificiel (après la mine de Bingham Canyon) au monde, avec 525 mètres de profondeur et 1 200 mètres de diamètre.

6. Pont de Mokrinski, Tchouvachie

Ce viaduc spectaculaire situé dans le village de Mokry a plus de cent ans. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands voulaient à tout prix trouver le pont, car des convois chargés de munitions y circulaient. La recherche a échoué et le pont n'a terminé son « service » qu'en 1986.

7. Église de Paraskeva Piatnitsa, village de Rousskoïe Khodiachevo

Cette église en bois se trouve à 33 km de Kazan, près du village abandonné de Rousskoïe Khodiachevo. Le dernier habitant de Khodiachevo est parti en 2010.

8. Village de Kadyktchan, région de Magadan

Kadyktchan (traduit de la langue des Evenks  – « Vallée de la Mort ») a été construit par des prisonniers. C’est maintenant une « ville fantôme » minière abandonnée avec le monument de Lénine le plus effrayant qui soit. Les gens ont quitté la ville après une explosion dans une mine et une panne de courant. En 2012, seul un homme âgé vivait encore dans la ville où jadis habitaient 12 000 personnes.

9. Ligne de communication Nord, Magadan

Cette station troposphérique près d'Anadyr a finalement été fermée en 2003. Avec le développement des communications par satellite, il était devenu inutile d’entretenir un tel colosse.

10. Monument dans la ville de Satka, région de Tcheliabinsk

À Satka, sur l'une des collines environnantes, se trouve un monument représentant une Faucille et un Marteau. Il a été installé en l'honneur du 50e anniversaire de la création de l'URSS, mais il semble qu’on ait oublié de le mentionner dans le registre. C'est donc resté un monument non répertorié livré aux éléments.

11. Gamsoutl, Daghestan

Il s'agit d'un ancien village de montagne abandonné de la République du Daghestan (Caucase du Nord). Sa population a été décimée par une épidémie de choléra au XXe siècle.

12. Atelier de tests de torpilles, Daghestan

Le bâtiment d'avant-garde soviétique se trouve à 3 km de la côte de la mer Caspienne. Ne répondant plus aux exigences des tests de torpilles de nouvelle génération, il est abandonné depuis 1966.

13. Barrage anti-coulée de boue, Kabardino-Balkarie

Le plus grand barrage anti-coulée de boue du pays a été construit à Tyrnyaouz, sur les versants des montagnes du Caucase central en 1999. La même année, il a absorbé une puissante coulée de boue et sauvé une ville de 27 000 habitants. Cependant, aucune somme d’argent suffisante n'a été trouvée pour restaurer le barrage.

14. Hôtel Amanaouz, Karatchaïévo-Tcherkessie

Le fameux projet inachevé de Dombaï, un domaine skiable, était censé devenir un hôtel de villégiature, mais le chantier presque terminé a dû être abandonné en raison d'une fissure dans la fondation.

15. Église luthérienne, région de Volgograd

L'église luthérienne du village de Gretchikhino, qui se dresse dans un champ, a été bénie en 1892 et sert maintenant pour le stockage de céréales. C’est ce qui l’a sauvé de la destruction complète.

16. Cimetière marin, Teriberka

En 2014, ce village du cercle polaire arctique est devenu célèbre - Andreï Zviaguintsev y a filmé son Leviathan. Le film montre également l'un des endroits les plus envoûtants de Teriberka - un cimetière de navires en bois.

17. Église de Kaliazine, région de Tver

Le « clocher inondé » sur l'île du réservoir d'Ouglitch, à 200 km au nord de Moscou, faisait autrefois partie du monastère de Kaliazinski, souvent visité par les tsars russes. Plus tard, toute cette zone s’est retrouvée sous l'eau en raison de la création du réservoir. La seule chose qui n'a pas été complètement immergée était le clocher, qui servait de phare. Depuis 2014, il est à nouveau entouré de terre en raison de la baisse du niveau de l'eau.

18. Château de Von Geisler, région de Tver

Le château gothique se dresse près d’un lac au beau milieu de la forêt. Descendant russisé de Néerlandais, Vladimir Geisler l'a construit trois ans avant la Révolution d'octobre, après quoi il a dû fuir le pays. À l'époque soviétique, c'était un grand sanatorium soviétique, mais le domaine n'a pas survécu à la Perestroïka.

19. Sanatorium du ministère de la Défense, région de Tver

Le modernisme soviétique dans toute sa splendeur. Ce sanatorium cardiologique de 500 lits n'a jamais été mis en service.

20. Église de la Trinité, village de Tourni

Cette église avec une forêt sur son toit se dresse dans la région de Tver, dans un village sans résidents permanents - les gens ne viennent ici que pour l'été. Son histoire a commencé en 1908, et maintenant elle est vide ; à l'intérieur on ne trouve pas de décorations au sol ni de fresques, seulement le cadre sculpté de l'iconostase.

21. Église Saint-Jean l'Évangéliste, village de Koï

Cette église de la région de Tver a été construite entre 1828 et 1833. L'intérieur est vide, il n'y a ni plancher ni portes, mais le dôme du temple est encore orné de fresques resplendissantes.

22. Fort Empereur Alexandre Ier, Saint-Pétersbourg

Cette forteresse défensive du golfe de Finlande n'a jamais eu la chance de prendre part aux hostilités et, par conséquent, a été exclue de la liste des structures défensives. Mais le fort trouva aussitôt un autre usage - en 1899, un laboratoire d'étude de la peste y prit ses quartiers.

23. Manoir Demidov, Saint-Pétersbourg

L'ancien domaine d’industriels jadis fabuleusement riches est situé en plein centre de Saint-Pétersbourg, dans une ruelle à côté de la cathédrale Saint-Isaac. Il a survécu à la révolution et pendant un certain temps un bureau d'ingénierie se trouvait entre ses murs. Le domaine appartient désormais à une organisation commerciale, mais il reste abandonné.

24. Hôtel particulier des Brousnitsyne, Saint-Pétersbourg

Le paysan Nikolaï Brousnitsyne, qui a déménagé dans la ville en 1844, a rapidement réussi et fondé sa propre tannerie, et construit à proximité un manoir luxueux qui devait servir d’hospice. Les personnes âgées et les enfants étaient acceptés ici, ils étaient nourris et vêtus en échange de travail à l'usine. Aujourd'hui, l’hôtel particulier abandonné est un lieu de prédilection pour les séances photo de magazines de mode et les tournages.

25. Refuge de la Croix-Rouge, Saint-Pétersbourg

Au départ, l’immeuble accueillait un abri pour les enfants d’officiers et leurs veuves, dont le patronage était assuré la fille cadette de l'empereur Alexandre III, la princesse Olga Alexandrovna. Plus tard, il a été remis à la Croix-Rouge, mais à partir de 1919, il a cessé ses activités.

26. Usine Triangle rouge, Saint-Pétersbourg

Tous les produits de la manufacture de caoutchouc étaient marqués d'un triangle, d'où son surnom officieux. Cette manufacture russo-américaine est l'une des plus anciennes entreprises de la ville. Dans les années 2000, l'usine a fait faillite.

27. Elévateur, région de Leningrad

L’élévateur de la coopérative SOK près de Severogorskaïa a été construit à la fin des années 30. Tout était produit ici : de la farine au pain en passant par les aliments composés pour le bétail. Mais à partir de 1999, le moulin a été abandonné, terrassé par la crise.

28. Camp de pionniers Baltiets, région de Leningrad

Un autre camp de jeunesse qui, après l'effondrement de l'URSS, n'a pas retrouvé de seconde vie. Ces 12 hectares de terrain avec 11 bâtiments ressemblent maintenant à un décor lugubre pour film d’horreur.

29. Hôpital de Khovrino, Moscou

La construction de l'hôpital a commencé dans les années 1980, mais elle est restée inachevée, et pendant plus de 30 ans, son sombre squelette de béton a attiré des toxicomanes et des sans-abri, et parfois des blogueurs et des cinéastes.

30. Camp de pionniers Droujba, région de Moscou

Le camp est remarquable pour ses décorations préservées - des terrains de jeux soviétiques et des statues de pionniers recouvertes de mousse et de moisissure.

31. Boules près de Naro-Fominsk, région de Moscou

Ces boules constituent les positions abandonnées du système de défense anti-missile de Moscou S-25 et A-35. Il y a six boules au total, dont deux sont d'anciens radars.

32. Gare de Gorki Leninskié, région de Moscou

Le musée-réserve Gorki Leninskié est célèbre pour le fait que Vladimir Lénine a vécu et est mort ici. La plupart des installations sont ouvertes aux touristes. Mais il y a, par exemple, une gare fermée avec un monument à Lénine sans tête. Séjourner ici vous expose au risque d’être interpellé par la police.

33. Site d’essai à Istra, région de Moscou

Ces structures, qui rappellent le décor d'un film de science-fiction, sont conçues pour tester la technologie de résistance à la foudre. Au-dessus du sol, par exemple, une maquette d'avion était suspendue et une impulsion électrique lui était appliquée.

34. Camp de pionniers Skazka, région de Moscou

Il a été construit sous Brejnev et accueillait environ 300 pionniers (scouts soviétiques) en même temps. Voici à quoi ressemble sa salle à manger.

35. Maison de Guerman, région de Moscou

Ce manoir situé dans la ville de Dolgoproudny près de Moscou est gardé 24 heures sur 24 par la police, mais il est abandonné. C'est l'un des principaux bâtiments du domaine de Vinogradovo. Il n'y a pas si longtemps, il a fêté ses 100 ans.

36. Église Nikolskaïa, village de Likhatchevo

L'endroit a mauvaise réputation depuis le XVIIe siècle. Les habitants du village densément peuplé de Likhatchevo ont commencé à en partir  pour une raison inconnue. Ils ont décidé de construire une église, ce qui a temporairement interrompu le problème. Mais peu après, quelque chose est arrivé à chacune des églises et les troubles ont repris. L'église Nikolskaïa est la dernière. En 1937, les bolcheviks l'ont fermée et le village a été complètement détruit par les Allemands lors de combats.

37. Cathédrale du Christ-Sauveur, Sedelnitsy

L'une des églises abandonnées les plus impressionnantes de Russie se trouve dans la région d'Ivanovo. Il y a de nombreuses années, le dôme est tombé et est progressivement envahi par l'herbe. Maintenant, l’endroit ressemble à une installation artistique.

38. Cinéma Sovremennik, Ivanovo

Le cinéma a été construit à la fin de l’année 1975, mais il est vide depuis dix ans. De temps en temps, on vend quelque chose au rez-de-chaussée de l'immeuble : des vestes, des manteaux de fourrure ou du miel.

39. Cimetière automobile soviétique, région de Toula

Le lieu est appelé « musée de Mikhaïl Krassinets », du nom d’un homme qui toute sa vie a collectionné des voitures soviétiques dans le village de Tchernoussovo. Mais il ne parvient pas à les maintenir en bon état, et refuse aussi de vendre des voitures de collection : son musée s'est ainsi progressivement transformé en cimetière.

40. Manoir von Meck, village de Khrouslovka

Son premier propriétaire était le baron Maximilian von Meck, fils d’un « roi » des chemins de fer. Après la nationalisation en 1918, tous ses biens ont été transférés au Musée de la noblesse à Moscou, et le domaine a servi à cultiver des betteraves et à élever du bétail. Par la suite, et jusqu'au milieu des années quatre-vingt, il a abrité un orphelinat.

41. Cimetière de village, région de Iaroslavl

Auparavant, le monastère de l'Assomption était situé ici. Après sa fermeture, une église a été construite à sa place et un cimetière de village s’est formé autour d'elle. Actuellement, cet endroit est abandonné.

42. Hôpital, Rybinsk

L'hôpital pour transporteurs de barges dans le style néo-russe est apparu dans la ville de Rybinsk en 1880. En plus de l’hôpital, l'ensemble en bois comprenait plusieurs autres bâtiments et une chapelle. En 1993, l’ensemble a été reconnu patrimoine culturel, mais les fonds pour la restauration n'ont jamais été alloués.

43. Église de Sainte-Marie, région de Saratov

De l'ancienne église catholique, qui a plus de cent ans, il ne reste que la structure. À l'époque soviétique, le bâtiment était utilisé comme entrepôt pour tracteurs, et en 2004, les dômes et le toit ont brûlé.

44. Domaine de Khrapovitski, région de Vladimir

En ruines, cet ancien domaine noble situé dans le village de Mouromtsevo était autrefois un exemple d'architecture et d’intérieurs européens, avec des cheminées en marbre et des jardins à la française. Le propriétaire n'a pas lésiné sur les fonds, invitant des maîtres étrangers à travailler sur le domaine. Après la révolution, le domaine a été transféré volontairement à l'État par ses propriétaires.

45. Grues portuaires, Dudinka

Taïmyr est un avant-poste de l'Arctique russe et de la route maritime du Nord, et les grues portuaires rouillées sont un paysage familier de la ville. Il y en a des modernes à proximité, mais personne n’a supprimé les anciens.

46. Domaine de Pachkov, village de Vetochkino

Le manoir, qui a été incendié par des rôdeurs à l'époque soviétique, comptait environ 150 chambres et une grande salle de bal. Il existe une légende selon laquelle la noble famille Pachkov a demandé de construire le bâtiment principal en prenant les briques d’un monastère démantelé spécialement à ces fins, raison pour laquelle le domaine a été maudit par l’abbé du monastère.

47. Réservoir de Tchtchik, territoire de Krasnodar

Le déversoir abandonné de l'ancien réservoir de Tchtchik est situé sur une île inondée, difficile à atteindre sans aide des habitants. Il est devenu inutile après la mise en service en 1975 d'un autre réservoir – celui de Krasnodar.

48. Maison des Soviets, Kaliningrad

Le plus haut édifice abandonné Kaliningrad se dresse sur les ruines du château de Königsberg, dont les murs ont été démolis sur ordre du gouvernement soviétique après l'occupation de la ville. La Maison des Soviets du centre-ville était censée devenir un symbole du nouveau gouvernement, mais le projet a été gelé après la Perestroïka, alors qu'il était terminé à 95%.

49. Cimetière de navires, région de Kaliningrad

Sur l'un des quais militaires de Baltiisk, la base militaire autrefois fermée de la flotte de la Baltique, se trouve le navire de guerre Neoukrotimy, divisé en plusieurs tronçons. En 2008, il a été endommagé lors d'un défilé à Saint-Pétersbourg, après quoi il a été drainé jusqu’ici.

50. Fort Zapadny, Baltiisk

Le fort en forme de pentagone irrégulier a été construit sur la flèche de Frische Nehrung au milieu du XIXe siècle et était censé protéger l'entrée du canal maritime. En 1945, de féroces batailles entre les troupes soviétiques et allemandes ont eu lieu ici. Maintenant, le fort cherche à résister aux assauts de la mer, s'effondrant rapidement.

Dans cette publication découvrez dix raisons de ne jamais vous rendre en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies