Skier à Sotchi: des étrangers vous expliquent à quoi ça ressemble vraiment 

Service de presse
Vous êtes-vous déjà demandé s'il y avait des endroits pour faire du ski alpin en Russie? Eh bien, il y en a! Mais sont-ils assez bons pour attirer les étrangers? Nous avons posé la question à ceux qui ont osé y venir…

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Plus de 120 membres du Journalist International Ski Club (SCIJ) sont venus à Sotchi en janvier 2020 pour la réunion annuelle du SCIJ. Au cours d'une semaine, ils ont skié et fait du snowboard dans la station de ski de Rosa Khoutor et ont exploré les pistes olympiques apparues ici en vue des JO d'hiver de 2014. Nous leur avons demandé d’évaluer leur expérience de glisse à Sotchi.

De superbes paysages et de belles photos à prendre

« J'adore voir les montagnes et le soleil, mais même quand il fait nuageux c'est très beau et j'ai pris beaucoup de photos », explique Myriam Fimbry, journaliste à Montréal. Elle a apprécié les longues pistes bleues faciles et les paysages pittoresques des montagnes du Caucase, où se trouve la station.

Lorsque le temps est beau et que vous regardez vers le versant sud depuis le point culminant de la station – le pic Rosa (2 320 mètres) - vous pouvez même voir la mer Noire.

Cependant, quand il neige et que la visibilité est mauvaise, la plupart des pentes et des remontées mécaniques sont fermées, y compris celle en direction de pic Rosa.

>>> Des églises en bois aux temples bouddhistes: un Français ayant exploré la Russie en 44 jours raconte

Installations modernes et infrastructure pratique

« Le ski en Russie est vraiment génial. Les conditions et les installations sont magnifiques. Il y a des équipements modernes et l'infrastructure est vraiment incroyable », a déclaré le président du SCIJ, Frederick Wallace, venu du Canada.

Il compare même Sotchi à une ville olympique du Canada : « J'ai habité à Whistler et je dirais que c'est le même type d'aventure ! »

Essayer quelque chose de différent

« Les pistes ici sont différentes de celles que nous avons en Europe. Ici, elles sont toutes en haute altitude. Pour nous, Européens, c'est probablement un ski plus exotique, mais j'aime vraiment la façon dont ils le font ici », a déclaré le skieur professionnel Сharles Choveaux, membre de l'équipe nationale de Belgique.

La journaliste italienne Andrea Saule est du même avis : « Je pense que c'est une très belle station et les gens devraient venir ici pour essayer quelque chose de différent parce que les pistes et le style de vie sont complètement différents des Alpes. Il faut donc essayer les pistes russes ».

Andrea prévient cependant les touristes internationaux qu’ils pourraient être confrontés à un défi concernant la langue russe, car de nombreuses personnes à Sotchi ne parlent pas anglais. « Parfois, quand vous allez au restaurant, ils n'ont pas de menu en anglais ; ils ne sont écrits qu'en cyrillique ».

Alors, rappelez-vous : la soupe violette s’appelle « bortsch » !

Adapté aux skieurs confirmés

Le journaliste allemand et amateur de hors-piste Ralf Scheurer dit que Rosa Khoutor est une station plus petite que celles où il avait l'habitude d'aller dans les Alpes autrichiennes, mais qu’elle est parfaite pour le hors-piste et possède beaucoup de belles zones à ces fins.

« Ce centre de ski a des pistes olympiques pour la descente et il n'y a nulle part ailleurs de piste plus difficile, donc les skieurs avancés peuvent trouver un bon défi à Rosa Khoutor », explique le journaliste slovène Blaž Močnik, qui est également responsable de la compétition de ski interne du SCIJ.

Au début du mois de janvier, cependant, il n'y avait pas beaucoup de neige à Sotchi et même la neige artificielle produite par les canons à neige n'a pas beaucoup aidé.

La journaliste américaine Christina Reed a admis qu’elle avait un peu de mal à faire du snowboard à Rosa Khoutor, car les deux premiers jours, il y avait beaucoup de glace et de roches.

Lire aussi : Les sept plus belles routes de Russie 

Beaucoup de snowboarders

« Une chose époustouflante que j'ai remarquée était, c'est qu'il y a beaucoup de snowboarders ici - beaucoup plus qu'en Europe », a déclaré Сharles Choveaux.

La Russie est une jeune nation de ski : de ce fait, la plupart des jeunes vont dans les stations alpines, et pensent que le snowboard est plus cool. Parfois ces jeunes amateurs de glisse manquent cependant de culture montagnarde, et on peut les voir se détendre en groupe en plein milieu des pistes.

Christina estime également que toutes les pistes ne conviennent pas aux snowboarders : il y a beaucoup de pistes étroites et sinueuses.

« En fait, ces jours-ci, les pistes plus grandes étaient inaccessibles [parce qu'elles étaient préparées en vue de la Coupe du monde de ski - Russia Beyond], mais quand même, j'ai vu des zones où j'aimerais essayer de faire du snowboard quand je reviendrai », ajoute Christina.

Les filles en Russie sont vraiment incroyables

Plusieurs journalistes qui souhaitaient garder l'anonymat ont déclaré que les filles en Russie étaient absolument incroyables.

Mais rappelez-vous, toutes ne parlent pas anglais…

Dans cette autre publication, nous expliquons pourquoi le musée historique d’État sur la place Rouge vaut la peine d'être visité 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies