Cinq bonnes raisons de visiter le musée historique d’État sur la place Rouge

Vous risquez d’être bien surpris qu’un musée dédié à l’histoire de la Russie médiévale et impériale puisse être aussi intéressant et beau.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

L’histoire de la Russie au cœur de Moscou

En bon touriste visitant Moscou pour la première fois, vous souhaiterez certainement faire un détour par la place Rouge, l’épicentre de la capitale, lieu de divertissement populaire avec son marché de Noël, son centre commercial Goum et ses boutiques de luxe. Bien mieux que cela, vous serez au cœur de plusieurs siècles d’histoire russe : le Kremlin, le mausolée de Lénine, la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, etc. Ici, chaque monument raconte une histoire.

En outre, si vous souhaitez en découvrir davantage concernant les événements survenus en ce haut lieu historique, nous conseillons une visite du bâtiment rouge foncé qui semble aussi vieux que le Kremlin. Une apparence pour le moins trompeuse, car en réalité la bâtisse n’a été érigée qu’à la fin du XIXe siècle dans le style néo-russe, afin de ne pas trop détoner avec le reste de la place.

La dynastie des Romanov en une seule photo

Tous les visiteurs du musée historique d’État sont accueillis par une immense fresque sur le plafond, à l’entrée de la salle de cérémonie. On y voit l’arbre généalogique de la dynastie des Romanov, soit 68 portraits de souverains et souveraines russes. Ne vous tordez pas le cou à le regarder !

>>> Ce qu’il faut savoir de la cathédrale Saint-Basile pour briller en société

C’est indiscutablement l’un des incontournables du musée, que d’ailleurs tous les petits Russes ont en tête. Ils ont en effet tous été à un moment donné y faire une sortie scolaire.

Voici comment cette fresque serait apparue : selon les plans d’origine, le hall d’entrée du musée devait être consacré à des thèmes de la Rus’ (nom de la Russie médiévale), mais suite à une donation de la part de la famille impériale qui a permis de finaliser la construction du musée, les fondateurs ont témoigné leur gratitude par le biais cette fresque.

Un voyage dans le temps dans les terems des boyards

Lors des discussions concernant le concept des expositions du musée, les fondateurs ne savaient que choisir entre les victoires militaires éclatantes, les accessoires et objets dans les maisons d’autrefois et les peintures des événements marquants de la Russie.

Finalement, ils ont tout choisi. Les grands artistes contemporains de l’édification du musée ont été invités pour peindre ses intérieurs. Ainsi, au gré de la visite, observez les magnifiques fresques sur les murs et plafonds. Elles respectent toutes le thème de la salle où elles se trouvent, et les ornements et les arches ne sont pas sans rappeler celles d’un palais médiéval.

>>> Kremlin de Moscou: bien plus que la résidence officielle du président russe

La culture russe : des idoles païennes au faste impérial

Plusieurs salles sont dévolues aux vestiges archéologiques témoignant de la vie des gens sur le territoire russe, longtemps avant qu’un État centralisé n’existe. Vous pourrez par conséquent vous familiariser avec des céramiques de l’âge de pierre, des outils et les premières armes primitives de tribus sibériennes.

Le musée s’attarde tout particulièrement sur l’histoire préchrétienne de la Russie, les symboles païens, les ornements  et les idoles. Tout cela permet de mieux comprendre les déités de l’ancienne croyance slave. Les salles sont par ailleurs organisées de manière chronologique  afin de suivre l’histoire depuis les temps anciens, en passant par les invasions tatares et l’ère de Pierre le Grand, jusqu’à l’époque moderne et ses diverses évolutions techniques.

Le musée regorge d’objets impériaux, tout autant que d’armes de diverses époques, d’icônes et de joaillerie. Tout le monde peut donc y trouver un intérêt correspondant aux siens.

>>> Comment la place Rouge a-t-elle fait son apparition à Moscou?

Au fait, étant donné que le visiteur du XIXe siècle (tout comme le visiteur d’aujourd’hui) ne pouvait se représenter la vie des siècles passés, les artistes les ont aidés à la visualiser. C’est quelque chose que vous ne verrez nulle part ailleurs : des murs recouverts d’ornements et d’images symboliques des différentes régions du pays. Le célèbre artiste Victor Vasnetsov, par exemple, s’est distingué pour son illustration de l’âge de pierre.

La salle consacrée à l’unification de l’ancienne Rus’ est décorée d’un panneau intitulé « Kremlin de Moscou au début du XVe siècle ».

Une exposition temporaire à l’occasion

En plus de cette exposition permanente éblouissante, le musée historique est connu pour ses expositions temporaires. Rendez-vous sur le site internet à l’avance, on ne sait jamais quelle surprise culturelle vous pourriez y dénicher. Qui sait ? Peut-être la célèbre armée chinoise de terre cuite ou bien les joyaux des maîtres de la cour impériale, y compris des œuvres moins connues de Karl Fabergé.

Le bâtiment principal du musée se trouve sur la place Rouge, mais d’autres départements ne sont pas très loin : un autre édifice rouge dans le style néo-russe, le musée de la Guerre Patriotique de 1812, la chambre des boyards Romanov construite à la fin du XVe – début XVIe, et la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux sur la place Rouge.

Dans cet autre article, nous vous expliquons pourquoi visiter le musée Pouchkine à Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies