Si je suis en escale, puis-je quitter les aéroports de Moscou pour visiter la ville?

Sergueï Bobylev/TASS
Pour faire court, cela dépend de votre pays d’origine.

Imaginez que vous êtes en escale dans la capitale russe. Ne serait-il pas agréable de faire un tour en ville et de découvrir les monuments locaux pendant quelques heures, voire une journée ? Certainement que oui. Mais est-ce possible ?

Tout d'abord, vous n'avez pas à vous soucier de quoi que ce soit si vous n'avez pas l'intention de sortir de la zone de transit de l'aéroport dans les 24 heures suivant votre arrivée. Il suffit de faire du shopping dans les boutiques détaxées et de prendre votre avion. C'est aussi simple que ça en a l'air.

Dispense de visa

Les choses deviennent plus intéressantes si vous voulez sortir de l'aéroport pour un certain temps. Ce que vous devez faire dans ce cas est de vérifier si la Russie accorde une exemption de visa pour les citoyens de votre pays.

Par exemple, les Biélorusses peuvent se rendre librement en Russie sans aucune restriction. Les citoyens du Kazakhstan, du Kirghizistan, du Tadjikistan, de l'Ouzbékistan, de la Moldavie, de l'Arménie, de l'Azerbaïdjan et de certaines autres nations sont autorisés non seulement à visiter la Russie sans visa, mais également à chercher un emploi sans demander de visa.

Pour des séjours plus courts et non commerciaux, la liste des pays pouvant bénéficier d'une exemption de visa s'allonge de manière exponentielle. Les voyageurs de la plupart des pays d'Amérique du Sud entrent dans cette catégorie.

Si vous en faites également partie, vous pouvez quitter l'aéroport et explorer la capitale russe jusqu'à 90 jours (ne manquez toutefois pas votre vol et rappelez-vous que l'enregistrement prend aussi du temps).

En dehors du continent sud-américain, les citoyens d'Afrique du Sud, du Mozambique, de la Thaïlande, de la Serbie, de la Croatie, de la Bosnie-Herzégovine, de Hong Kong, de Macao et de plusieurs autres pays bénéficient d'une exemption de visa pour différentes périodes (la plus courte étant de 14 jours dans le cas de Hong Kong). Naturellement, 14 jours sont plus que suffisant, même si vous avez la plus longue escale de l'histoire de l'humanité.

Cliquez ici pour voir si votre pays a un régime sans visa avec la Russie. Si votre pays ne figure pas sur la liste, vous ne pourrez pas sortir de la zone de transit sans visa. Mais il y a un moyen...

Lire aussi : Cheremetievo: quatre nouveautés pour vous repérer rapidement dans le principal aéroport de Moscou

Visas de transit

Si vous ne trouvez pas votre pays sur la liste, ne désespérez pas. Vous avez encore de bonnes chances de profiter de Moscou entre vos vols. Demandez pour cela un visa de transit.

Rappelez-vous que si votre escale dure plus de 24 heures, vous devez dans tous les cas faire la demande d’un visa de transit. Alors pourquoi ne pas en tirer profit ?

Un visa de transit est valable jusqu'à 3 jours si vous voyagez par avion et jusqu'à 10 jours si vous voyagez en voiture. De plus, il est très aisé de l’obtenir puisque vous n'avez même pas besoin d'une invitation, seulement de vos documents de voyage et du visa pour le pays de destination finale.

Muni d’un visa de transit, vous pouvez quitter librement n'importe quel aéroport de Moscou et profiter de la belle capitale russe !

Dans ces trois autres articles, découvrez comment rejoindre le centre-ville de Moscou depuis les aéroports de Domodedovo, Cheremetievo et Vnoukovo.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies