FAQ Saint-Pétersbourg: les réponses que vous ne trouverez pas dans les guides

Legion Media
Vous pouvez consulter les évaluations d'hôtels sur Booking.com et trouver des critiques de restaurants sur Tripadvisor, mais pour obtenir des informations fiables et pertinentes, ne cherchez pas plus loin que ce guide!

1. Quelle est la meilleure façon d’explorer la ville?

Chaque habitant vous dira : « Bien sûr, à pied ! » Le centre-ville tout entier est classé site du patrimoine mondial de l'UNESCO, et les joyaux architecturaux sont à chaque coin de rue. Si vous avez peu de temps, faites une promenade de quatre heures, en partant de la perspective Nevski avec des arrêts à la Place du palais, à l’île Vassilievski, à la forteresse Pierre et Paul et en terminant au champ de Mars.

Empruntez un bus touristique ou visitez la ville depuis l’eau en faisant une excursion en bateau (tout comme Pierre le Grand, fondateur de Saint-Pétersbourg, l’avait prévu).

2. Quel est le meilleur mois pour venir à Saint-Pétersbourg?

La saison touristique est assez courte : de début mai à fin septembre. La fin du mois de mai et le mois de juin sont particulièrement prisés par les touristes lorsque les nuits blanches sont au rendez-vous. Le soleil se couche pendant quelques heures seulement. Si vous venez à ce moment-là, soyez prêt pour les bains de foule et les files d'attente presque partout.

Venir en été ne garantit pas un temps chaud. Le climat de Saint-Pétersbourg est très instable. Même le 1er juillet, le mercure peut chuter à +13°C, avec des vents forts et des pluies abondantes (la température estivale normale est d'environ 20°C).

Lire aussi : Nuits blanches de Saint-Pétersbourg : six choses à faire absolument

Si vous souhaitez voir le musée de l’Ermitage et la salle d’Ambre du palais Catherine, alors, pour éviter les files d’attentes monstrueuses, il vaut mieux venir fin mars-avril ou octobre. Comme le soulignent les habitants : « Il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que de mauvais vêtements ». Alors apportez une veste chaude, des sous-vêtements chauds et un parapluie.

3. Est-il facile d'utiliser le métro?

À l’arrivée du train en gare, toutes les stations sont annoncées en russe et en anglais (merci, Coupe du monde 2018 !) Et la carte est également traduite. Vous aurez probablement besoin du métro pour atteindre et explorer différents quartiers, par exemple l’île Vassilievski et le District de Petrograd. La visite du métro est une bonne option pour un jour de pluie, et les plus belles stations, avec toutes sortes de souvenirs soviétiques, sont situées sur la ligne rouge (de Plochtchad Vosstania à Avtovo). Évitez de voyager dans le métro aux heures de pointe, de 7h à 10h et de 17h à 19h, car il y aura beaucoup de monde. À tout autre moment, c’est efficace, propre et sûr.

Lire aussi : Quels secrets cache le métro de Saint-Pétersbourg?

Pour un seul trajet, achetez un jeton pour 45 roubles. Si vous venez pour une semaine, achetez une carte Podorojnik pour 60 roubles (moins d'un euro) et complétez-la au besoin (350 roubles ; l'équivalent de 5 euros suffit pour deux jours).

4. Qu'en est-il des autres transports en commun?

Les bus, les trolleybus et les tramways ne peuvent pas rivaliser avec le métro, car ils sont souvent lents ou bloqués dans les embouteillages. Cependant, certains itinéraires font le tour des principales attractions de la ville et sont idéaux si vous en avez marre de marcher. Ne les utilisez pas pendant les heures de pointe. Le bus n°7 relie la gare Moskovski et l’île Vassilievski ; le bus n°27 vous emmène du monastère Alexandre Nevski au théâtre Mariinsky ; et le tram n°3 va du District de Petrograd à la place Sennaïa.

Vous pouvez vérifier les itinéraires et planifier votre voyage grâce à l'application Yandex. Vous pouvez utiliser la carte Podorozhnik ou simplement payer en espèces auprès du chauffeur.

5. Comment puis-je réserver un taxi? Dois-je héler une voiture?

Arrêter une voiture depuis le bord de la route n’est plus une chose courante à Saint-Pétersbourg, alors voici votre choix d’applications :

- Yandex Taxi (l'application fonctionne dans de nombreuses langues)

- Gett Taxi (fonctionne en russe, anglais et hébreu)

- Taxovichkof (possède une version anglaise)

Lire aussi : Le guide ultime du voyageur séjournant à Saint-Pétersbourg

6. Est-il sûr de faire du vélo à Saint-Pétersbourg?

La ville pourrait être idéale pour faire du vélo pendant la saison touristique avec son relief plat et ses vastes quais. Plusieurs pistes cyclables ont été aménagées récemment, bien que la majorité ne soient pas reliées entre elles et soient souvent encombrées par des voitures.

Il existe un système de location de vélos à Saint-Pétersbourg. Si vous souhaitez explorer la ville à vélo, il est préférable de faire une excursion organisée par Peterswalk.

7. Quel est le niveau de criminalité?

Dans les années 1990, Saint-Pétersbourg était connue comme la capitale criminelle de la Russie. Aujourd'hui, le niveau de criminalité est inférieur à la moyenne nationale. Selon les dernières statistiques, 50 000 crimes ont été commis en 2017, dont 198 meurtres/tentatives de meurtre (la population de la ville est de 5,3 millions de personnes). En 1994, le nombre de meurtres/tentatives de meurtre était 4,5 fois plus élevé. Les crimes les plus courants sont le vol et les affaires liées à la drogue.

Pourtant, les pickpockets sont un grave problème dans le centre touristique. Nous vous conseillons également de ne pas boire avec des inconnus.

8. Les habitants parlent-ils anglais?

Malheureusement pas tous, loin de là. Il est plus probable que les jeunes de 20 à 30 ans vous parlent en anglais, ainsi que les serveurs et les caissiers des cafés centraux. Si vous avez besoin d’aide pour vous déplacer, visitez l’un des bureaux d’information touristique de la ville ou utilisez Google Translate.

Lire aussi : Profiter de Saint-Pétersbourg comme ses habitants: 12 conseils pour chaque mois de l'année

9. Y a-t-il le WiFi gratuit partout?

Saint-Pétersbourg offre le WiFi gratuit presque partout, y compris dans le métro, les restaurants, les cafés et les bars. Cependant, la plupart des lieux nécessitent un enregistrement via un numéro de téléphone russe. Pour en obtenir un, lisez notre guide sur l'achat d'une carte SIM russe.

10. De combien de temps ai-je besoin pour explorer Saint-Pétersbourg?

« Saint-Pétersbourg est la capitale culturelle de la Russie, il vous faudra donc des années pour l'explorer », vous dira un historien local. Un réaliste dirait que trois jours suffisent, et une semaine est nécessaire pour voir et sentir la ville en profondeur et sans précipitation.

Si vous n’avez qu’un jour ou deux à passer à Saint-Pétersbourg, nous avons préparé un guide sur ce qu’il faut y voir en 24 ou 48 heures.

11. Puis-je boire l'eau du robinet?

Pas vraiment. Même les habitants utilisent généralement des filtres spéciaux, la font bouillir ou commandent de l'eau provenant de sources naturelles situées loin de la ville. Donc, mieux vaut acheter une bouteille de 5 litres et ne prendre aucun risque.

Maintenant que vous savez pratiquement tout sur cette ville, prenez connaissance du  portrait-robot du Saint-Pétersbourgeois typique.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies