15 raisons de ne jamais aller à Saint-Pétersbourg

Tout le monde adore St-Pete, n’est-ce pas ? Après une visite de Moscou, on se précipite dans la « capitale du nord » russe. C’est un voyage court ? Pas vraiment. 687 km à peine, neuf heures de train, mais ce n’est pas grave.

Repas exquis, couchers de soleil romantiques, vues imprenables depuis les toits… Faites gaffe à ne pas tomber.

L’Ermitage. L’un des plus beaux musées du monde ? Trop banal. À d’autres.

Voiles écarlates est l’un des plus grands festivals de Saint-Pétersbourg, très prisé pour ses feux d’artifice spectaculaires, ses nombreux concerts et son spectacle sur l’eau. Il y a un vrai navire, la frégate Standart aux voiles rouges, qui sillonne la Neva. Un million de visiteurs ? Très peu pour moi.

Repas exquis, couchers de soleil romantiques, vues imprenables depuis les toits… Faites gaffe à ne pas tomber.

Les ponts se lèvent la nuit pour vous couper de la civilisation et … de votre hôtel.

Les résidences des tsars restaurées dans leur splendeur d’antan. Des palais, allées, cathédrales et monuments incessants. Autre chose, s’il vous plaît ?

Les limitations de hauteur des bâtiments donnent au centre-ville un aspect plutôt archaïque.

Des demeures horribles, délabrées. Je crois que l’idylle est finie.

Les nuits blanches. Il est l’heure de dormir.

Fédor Dostoïevski, Joseph Brodsky, Anna Akhmatova, Nicolas Gogol, Sergueï Dovlatov, Alexandre Blok et Alexandre Pouchkine ont arpenté ces rues… Il y a des monuments et des maisons-musées à gogo, mais qui sont ces gens ?

L’art. Il y en a trop. Farfelu et prétentieux. Quelle barbe.

Les meilleurs bars de Russie ? Karaoké gratuit ? Des cocktails locaux ? Des rues entières faites pour les tournées des bars ? En réalité, c’est bruyant et, à l’aube, vous avez des centaines d’amis russes et un vieux mal de crâne.

Saint-Pétersbourg n’est pas facile à prononcer, mais au moins vous ne le confondrez pas avec le vieux nom soviétique Leningrad. Ce qui est pratique, c’est que la région alentours s’appelle…région de Leningrad. Parfaitement logique.

L’eau, les rivières et les canaux. Étalé sur plus de 40 îles, St-Pete porte bien son surnom de « Venise du Nord ». Votre copine adorera une virée romantique en bateau à travers la ville. Un vrai cauchemar.

Génération après génération, la royauté russe y vivait, régnait et mourait. Je suis républicain.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer