À éviter absolument: Top-5 des routes russes les plus dangereuses

Getty Images
En voyageant sur ces routes, vous risquez de vous retrouver sous des chutes de roches, de tomber d'un pont sans barrière ou de rester bloqué au milieu de nulle part entouré d'animaux sauvages...

1. Ancienne route de montagne Adler-Krasnaïa Poliana (Territoire de Krasnodar)

Avant que le nouveau tunnel d'Akhtsu n'ouvre entre les villes d'Adler et de Krasnaïa Poliana en 2005, les gens étaient obligés d'utiliser une vieille route de montagne dangereuse. Construite au XIXe siècle, la route a été activement utilisée pendant l'ensemble du XXe siècle.

Elle fourmille de zigzags et d'éboulements de roche permanents. Une des sections les plus dangereuses de la route était communément connue sous le nom de « Dieu, fais que tout se passe bien ! » La route est bordée par de nombreux monuments commémoratifs aux victimes d'accidents, et même à des dizaines de soldats de l'Armée rouge qui ont été exécutés ici par les Blancs durant la guerre civile russe (1917-1922).

De nos jours, la route est fermée à la circulation et ses entrées sont gardées, mais les cyclistes extrêmes et les amateurs de sensations fortes parviennent toujours à l'atteindre.

Lire aussi : Surprenante Russie: douze «aéroports en bois» toujours en activité

2. Route R504 de la Kolyma (Extrême-Orient)

L'une des principales routes de l'Extrême-Orient russe, la route de la Kolyma, longue de 2 032 km, relie les villes de Magadan et de Iakoutsk. Bien que les travailleurs chargés de la route essaient de le maintenir dans un état satisfaisant, la voie regorge de dangers. De nombreuses pierres tranchantes coupent les pneus et la poussière des voitures en mouvement réduit la visibilité à près de zéro.

La route est parfois inondée par des rivières, ce qui paralyse complètement le trafic. En hiver, la température chute à moins 60 degrés. Et un voyageur solitaire et glacé qui tomberait en panne au milieu de nulle part sur l'autoroute R504 vide est le repas parfait pour les animaux sauvages qui vivent autour...

Lire aussi : Kolyma, «terre promise» du Far East devenue royaume du goulag

3. Voie automobile sur la Grande ligne ferroviaire Baïkal-Amour (Sibérie, Extrême-Orient)

La voie automobile longeant la ligne de chemin de fer longue de 3 819 km en Sibérie orientale et en Extrême-Orient russe est parallèle à celle-ci. C'est une route de terre et de gravier qui est parfois traversée par des marécages et des rivières. Elle comporte cependant des ponts enjambant les grandes rivières.

L'un des plus connus d'entre eux est le pont sur la rivière Vitim. Il fait 560 mètres de long et n'a absolument aucune clôture. Les camions qui circulent sur ce pont étroit avec des poutres qui tremblent en permanence risquent de tomber d'une hauteur de 15 mètres.

Le pont Vitim n'est pas officiellement ouvert, mais il a été utilisé pendant des années.

Lire aussi : Comment obtenir votre permis de conduire en Russie?

4. Route Akhty-Khnov (Daghestan)

Située dans la République du Daghestan, cette route de montagne relie les villages d'Akhty et de Knhov. Les conducteurs disent qu'ils sont parfois forcés de rouler sur cette « route de la mort » sous des chutes de roches sans fin.

La route est particulièrement dangereuse après les pluies qui la rendent extrêmement glissante. Cela augmente considérablement les chances que les voitures tombent de la falaise en sortant de cette étroite route en épingle à cheveux.

5. Route vers le mont Aï-Petri (Crimée)

La route menant au mont Aï-Petri, dans le sud de la Crimée, fait partie de l'autoroute Yalta-Bakhtchisaraï, et constitue la partie la plus dangereuse de la route. La route de 23 km menant de Yalta au plateau de montagne contient pas moins de 280 virages.

Lire aussi : 11 idées d’aventures qui vous donneront envie de vous envoler sur le champ pour la Russie

La route est souvent fermée pendant les mois d'hiver à tous les types de transport, à l'exception des véhicules tout terrain équipés de pneus cloutés et de chaînes.

Conduire sur la route d'Aï-Petri exige une forte concentration. Novices ou conducteurs endormis, s'abstenir !

Quelle est la meilleure façon de voir la Russie : voiture, train ou avion ? Trouvez la réponse dans notre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies