Comment louer une voiture en Russie sans le moindre souci?

Vladimir Sergeev/Sputnik
Vous êtes peut-être habitué à louer une voiture pour traverser votre pays, voire un peu plus, mais le faire en Russie est une chose bien différente. Voici quelques conseils pour vous permettre de parcourir les routes de ce vaste pays, sans encombre.

1. Passez par les agences de location de voitures

Si vous souhaitez louer une voiture pour une durée supérieure à un jour, les bonnes vieilles agences sont l’option la plus adéquate.

Notre meilleur conseil est de contacter l’une des principales agences de location de voiture. Ces entreprises ont souvent des partenariats avec les compagnies aériennes russes et offrent parfois des réductions et des programmes avantageux pour les touristes. De plus, ils possèdent des sites internet dans plusieurs langues. Les conditions de location varient d’une société à une autre, veillez donc à vérifier la caution nécessaire, l’âge ainsi que l’expérience requis, et le kilométrage inclus dans le prix de location.

Lire aussi : Comment Moscou lutte contre les embouteillages?

Vous pouvez louer une voiture en ligne ou bien au bureau de l’agence. Réserver en avance ne change pas beaucoup le coût, mais permet un plus grand choix dans les modèles de voitures.

Par exemple, pour louer une Hyundai Solaris avec boîte automatique et air conditionné par la compagnie Sixt, il faudra compter 3 700 roubles par jour (50 euros). Bien sûr, en règle générale, plus longtemps vous louez la voiture, plus le prix sera avantageux. Par exemple, si vous la louez pour quelques jours supplémentaires, le prix de location passe déjà à 3500 roubles quotidiens (47 euros). La caution pour ce modèle est de 15 000 roubles (environ 200 euros) et sera retenue sur la carte de crédit du client. Le prix inclut l’assurance et un kilométrage illimité. En règle générale, la voiture est louée avec le réservoir d’essence plein et doit être retournée dans les mêmes conditions, bien que vous puissiez la rendre vide, moyennant un coût supplémentaire.

Le même véhicule loué chez Europcar coûte 2 300 roubles (environ 30 euros) par jour mais cela n’inclut que 150 kilomètres. La compagnie retiendra 12 000 roubles (environ 160 euros) de caution.

Lire aussi : Entre musique live et lapins qui courent: 5 expériences uniques dans les trains de banlieue russes

En général, les compagnies de location internationales possédant une filiale en Russie ont les mêmes conditions d’utilisation que dans les autres pays. Vous pouvez aussi louer des équipements supplémentaires (par exemple un siège enfant ou un navigateur GPS). Mais il y a un détail important à retenir : certaines compagnies ont des restrictions quant aux régions dans lesquelles il est possible de conduire leurs voitures.

Afin de louer un véhicule, vous devrez vous munir de votre passeport, votre permis de conduire (lisez-en plus sur votre permis de conduire en Russie ici) et votre carte de crédit suffisamment approvisionnée pour payer la caution.

Liens utiles :

Sixt

Europcar

Avis

Rentalcars

2. L’autopartage

L’autopartage est arrivé récemment en Russie et est devenu très populaire dans les grandes villes. Moscou à elle seule regroupe dix compagnies d’autopartage et 4 500 véhicules. Vous pouvez y trouver des berlines familiales comme des véhicules électriques éco-responsables. Ce service est proposé pour un prix très raisonnable si vous avez besoin d’une voiture pour quelques heures et ne souhaitez pas payer pour un jour entier. De plus, il existe un bonus non négligeable : certaines compagnies fournissent des places de parking gratuites, même en centre-ville !

Lire aussi : Tous à bord! Neuf trains qui vous donneront envie de parcourir la Russie de long en large

L’une des plus grosses compagnies russes d’autopartage est Delimobil, fondée en 2015, qui gère 1900 véhicules et opère à Moscou, Saint-Pétersbourg, Oufa, Nijni-Novgorod, Ekaterinbourg, Grozny, Samara et Novossibirsk. Afin de profiter de ses services, il faut être âgé de plus de 23 ans et posséder son permis de conduire depuis au moins trois ans.

Une autre société d’autopartage, BelkaCar, propose un service en « classe business » à Moscou. Elle dispose en effet de 100 Mercedez-Benz CLA disponibles pour des conducteurs de plus de 25 ans et avec au moins cinq ans d’expérience de conduite.

En Russie, ces services ne requièrent pas de payer une adhésion. Il vous faut simplement fournir une copie de votre passeport, de votre permis de conduire et vos informations bancaires à la compagnie. Le seul point négatif est que vous devez signer un contrat pour chaque compagnie d’autopartage afin de bénéficier de leurs véhicules (bien qu’il soit possible de le faire en ligne).

Ce qu’il vous faut : votre passeport, permis de conduire, carte de crédit et un smartphone.

Liens utiles :

Delimobil

BelkaCar

Yandex. Carsharing

Lisez-en plus à propos de ce que pensent les Moscovites du fait de partager leur voiture et comment ils s’en servent pour tester des Ferrari.

3. Emprunter la voiture d’un ami

Lire aussi : La meilleure façon de voir la Russie: voiture, train ou avion?

Bien sûr, il est possible d’emprunter la voiture de votre ami russe. Mais si vous faites ce choix, assurez-vous que votre permis de conduire vous autorise à conduire en Russie et que vous, ou la voiture, êtes couvert par une assurance. Selon le droit russe, l’assurance obligatoire (OSAGO) doit inclure votre nom ou bien être valable pour tout conducteur sans limite. Prenez donc toutes les précautions nécessaires, sans quoi vous et votre ami pourriez foncer droit dans les problèmes avec la police routière.

Il vous faudra : votre passeport, permis de conduire, l’assurance ainsi que la carte grise de la voiture.

Si vous souhaitez plutôt découvrir Moscou à vélo, voici cinq itinéraires aussi agréables que magnifiques !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer