OVNI et yétis: le guilde ultime des mystères de Russie

Beaucoup de ces énigmes restent à ce jour entières. Serez-vous aussi intrigués que nous?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Aliochenka, le nain de Kychtym

Une créature étrange, considérée comme humanoïde, a été trouvée dans les bois près de la petite ville de Kychtym, dans la région de l'Oural (1 764 km à l'est de Moscou), au cours de l'été 1996.

Elle a été découverte par une femme, qui a alors adopté la créature comme son « fils » et lui a même donné le nom de son propre enfant, Aliochenka (diminutif d'Alexeï).

Les autres habitants du coin ont été déconcertés et confus quant à l'origine de cet être. Venait-il de l'espace, était-ce un extraterrestre ou juste un humain terriblement difforme ? Ces questions ont hanté la ville de Kychtym et, plus tard, le monde entier.

Néanmoins, lorsque la « mère adoptive » du « nain de Kychtym » a été internée pour schizophrénie, Alioshenka est mort et son corps a été transféré à la police, avant de disparaître complètement des radars.

À ce jour, personne ne sait si Aliochenka était bien un alien et où son corps se trouve désormais.

Cliquez ici pour lire l'histoire complète.

Explosion de la Toungouska

Le 30 juin 1908, un objet inconnu a explosé dans une forêt déserte de Sibérie. Les dégâts causés ont été aussi importants que ceux d'une bombe à hydrogène : la masse forestière sur 20 kilomètres autour de l'épicentre a été anéantie (des dégâts ont même été constatés jusqu’à une centaine de kilomètres) et des orages magnétiques ont alors fait rage dans tout l'hémisphère nord.

L'objet (ou ses débris) ayant explosé n'a jamais été découvert, malgré de nombreuses expéditions de recherche dans la région. De multiples théories sur la cause de ce phénomène sont donc apparues au fil des ans, allant de la seconde venue du Christ à une expérience de Nikola Tesla qui aurait mal tourné.

Certains pensent que l'explosion massive a été causée par une comète de glace qui aurait fondu à l'impact. Pourtant, en l'absence de toute preuve concluante, l'explosion de la Toungouska demeure encore un mystère non résolu.

Cliquez ici pour en savoir plus. 

Zone-M

Semblable au triangle des Bermudes, la Zone-M, située dans la nature sauvage russe, est un sujet d'intérêt pour les ufologues du monde entier.

Ce site mystérieux se trouve dans une forêt dense de la région de Perm. Les visiteurs de la Zone-M, également connue sous le nom de Zone d’anomalie de Perm, rapportent souvent des hallucinations, un état physique et mental inhabituellement exalté ou au contraire amoindri, ainsi que des observations présumées d'OVNI et de lumières mystérieuses. Des dysfonctionnements des boussoles et de l'électronique ont également été signalés.

Malgré des missions de recherche régulières sur le site, personne n’a été en mesure d’expliquer ces phénomènes.

Cliquez ici pour en savoir plus. 

La tragédie du col Dyatlov

Une nuit de février 1959, un groupe de neuf randonneurs est mort dans les montagnes du nord de l'Oural dans des circonstances très obscures.

L'enquête officielle a conclu que « la cause du décès était une force impérieuse inconnue que les randonneurs n'ont pas pu surmonter ». Visiblement, quelque chose a poussé les randonneurs à quitter leurs tentes au milieu de la nuit, car leurs corps dénudés ont été découverts plus tard à une certaine distance de leur campement. Leurs dépouilles faisaient état de traumatismes considérables : yeux et langues arrachées, cages thoraciques broyées, …

Les multiples enquêtes menées par des professionnels et des amateurs n'ont jamais donné de résultats concluants. C'est pourquoi l'incident du col Dyatlov a captivé l'imagination des adeptes de mystères du monde entier. OVNI, yéti, jeux d'espionnage, tests militaires secrets et magie noire ont tous été cités comme explications possibles de cette étrange tragédie. Cependant, personne ne sait avec certitude ce qu'il est advenu de ces neuf randonneurs expérimentés.

Cliquez ici pour lire un compte rendu détaillé de l'incident du col Dyatlov. 

Yéti russe

L'histoire de cette imposante créature vivant dans la nature sauvage fait partie du folklore mondial depuis des siècles. En URSS aussi, l'abominable homme des neiges a fait l'objet de recherches gouvernementales.

Dans les années 1950, une commission spéciale a été créée par l'Académie des sciences soviétique afin de confirmer l'existence du yéti. Elle a mené des expéditions, mais tout a été arrêté lorsqu'elle n'a pu obtenir aucune preuve fiable.

Pourtant, plusieurs témoins ont depuis affirmé avoir aperçu cet être humanoïde à travers le pays.

Cliquez ici pour en savoir plus. 

La bibliothèque d’Ivan le Terrible

La légende veut que Sophie Paléologue, nièce du dernier empereur byzantin Constantin XI, ait apporté, depuis Rome vers la Russie, une collection unique de précieux manuscrits, lorsqu'elle a épousé Ivan III, le grand prince de Moscou.

Cette collection, aujourd’hui disparue, est vue dans le monde comme le Saint Graal des scientifiques et des rats de bibliothèque. Elle contiendrait en effet des ouvrages anciens et inestimables et sa découverte potentielle ferait de son découvreur une célébrité internationale.

Des chercheurs infatigables ont cherché la bibliothèque perdue pendant des années, mais personne n'a encore réussi et d'autres pensent que tout cela n'est qu'une légende. Pourtant, certaines théories du complot soutiennent que la bibliothèque est peut-être encore intacte, attendant d'être découverte quelque part à Moscou, dans une autre ville russe ou, peut-être même, au Kremlin.

Cliquez ici pour en savoir plus. 

Mort d’Alexandre Ier

Alexandre Ier est l'empereur qui a dirigé l'armée russe dans la guerre contre Napoléon. Pendant son règne, la Russie a écrasé l'Empire français et s'est fermement établie comme l'une des principales puissances mondiales, ses troupes ayant occupé Paris.

Au plus fort de ce succès, la mort soudaine du tsar de 47 ans, en bonne santé, à cause de la fièvre typhoïde, a secoué la Russie. L'empereur est mort en novembre 1825 dans la ville de Taganrog, à 964 kilomètres au sud de Moscou.

Son décès a suscité un sentiment de tristesse. Le corps d'Alexandre a été placé dans un cercueil fermé, et presque personne n'a vu son visage. Ceux qui en ont eu l’occasion ont témoigné que le défunt ne ressemblait pas à l'empereur.

Étant donné qu’à la fin de sa vie Alexandre était devenu un fortement pieux et qu'il passait ses journées à prier, laissant ses ministres diriger la Russie, les rumeurs sur sa prétendue abdication secrète et sa fuite pour une vie solitaire sous une fausse identité de moine se sont rapidement répandues. Les gens ont même identifié un moine en particulier qui aurait pu être l'empereur.

Cliquez ici pour en savoir plus. 

Le vaisseau fantôme Orlova

Le paquebot de croisière Lioubov Orlova a navigué sur les mers de 1976 à 1999, lorsque sa compagnie propriétaire a fait faillite. Il était censé être remorqué en République dominicaine pour être transformé en ferraille, mais le navire a été perdu en mer lorsque les câbles ont lâché pendant une tempête.

Ces quatre tonnes d'acier sans lumière et sans système électronique ont effrayé les autres marins qui risquaient de se heurter au géant dans l'obscurité de la nuit. L’Orlova a depuis été perdu à jamais et les rumeurs de rats cannibales géants à bord continuent. Qu'il ait coulé ou qu'il dérive encore quelque part dans l'océan, le navire est depuis lors un sujet de fascination.

Cliquez ici pour en savoir plus. 

Soldats psychiques dotés de superpouvoirs

Depuis les années 1980, l'armée russe aurait développé la technique du méta-contact, de l'interrogation non verbale et de la lecture de pensées. Entraîne-t-elle donc des super-soldats ?

Cette affirmation audacieuse est apparue dans un article de Armeïski Sbornik, le magazine officiel du ministère russe de la Défense.

Bien que certains aient pensé que l'article était un canular, beaucoup pensent que les scientifiques soviétiques ont mené des expériences dans le domaine de la parapsychologie pour essayer de découvrir des pouvoirs humains phénoménaux.

Cliquez ici pour en savoir plus. 

Le puits de l’enfer

Pendant l'époque soviétique, la légende veut qu'une équipe de chercheurs et de géomètres se soit rendue en Sibérie à la recherche de pétrole et d'autres ressources naturelles. Ils ont alors foré un trou entier dans le sol et ont été choqués de voir les compteurs de profondeur et de pression indiquer des données absurdes : la température rayonnant du trou s’affichait à environ 1 093°C.

Les scientifiques ont également entendu des bruits faibles et sourds provenant du trou lui-même. Ils ont fait descendre un microphone dans le trou : un bruit erratique s'est transformé en un gémissement faible et les microphones ont commencé à capter des cris qui étaient indubitablement humains.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette légende et sur d'autres légendes urbaines effrayantes de l'URSS. 

Le plaque de Tchandar

Une pierre mystérieuse a été découverte dans le Sud de l’Oural en 1999. Elle semblait être une carte détaillée en 3D de la région et n’avoir pu être réalisée qu'à l'aide de relevés aériens ou satellitaires. Des canaux, barrages et digues coïncidaient avec le terrain réel et étaient marqués sur la carte, tout comme des inscriptions dans une langue inconnue.

L'origine de la mystérieuse carte rocheuse reste inconnue.

Cliquez ici pour en savoir plus. 

Les grottes de Sablino

Sablino est un labyrinthe souterrain situé près de Saint-Pétersbourg qui s'étend sur des dizaines de kilomètres. Les grottes sont artificielles : certains pensent que les passages sont le résultat de travaux pour produire du quartz, tandis que d'autres prétendent qu’ils sont l’œuvre de l’armée. En tout cas, ce réseau de mines et de puits est aujourd'hui abandonné.

Pourtant, il attire beaucoup de chercheurs d'aventures, qui croient que les grottes sont une anomalie spatio-temporelle. De nombreux cas de disparition dans les cavernes de Sablino ont en effet été signalés. Des personnes se sont peut-être perdues ou ont été aspirées dans la masse visqueuse. Ou, peut-être, ces cas de disparition sont-ils encore plus sinistres que cela ?

Cliquez ici pour en savoir plus. 

Dans cet autre article, nous vous présentons cinq mystères entourant les joyaux des tsars russes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies