Les trois mystères les plus fascinants de Russie, autres que l'incident du col Dyatlov

Getty Images, Chris Carter/Ten Thirteen Productions, 1993
Une mystérieuse explosion, une zone d’anomalie et une macabre créature découverte dans la forêt – ces étranges mystères russes demeurent eux aussi non résolus à ce jour.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

X-Files dans l'Oural

Durant l’été 1996, Tamara Prosvirina, une femme schizophrène qui vivait dans la petite ville de Kychtym, dans la région de Tcheliabinsk (Sud de l’Oural, 1 764 km au sud-est de Moscou), a trouvé une étrange créature vivante dans les bois et l'a ramenée chez elle.

Elle l’a alors appelée « Aliochenka » (diminutif d'Alekseï), en souvenir de son fils qui était à l'époque en prison pour vol.

Les gens qui ont vu la créature ont dit qu'elle n'avait aucunement l'air humaine : « Sa bouche était rouge et ronde, il nous regardait. Il avait l'air triste, je ressentais de la douleur en le regardant », a témoigné la belle-fille de Prosvirina, qui a eu la chance de voir Aliochenka.

Néanmoins, lorsque Tamara a été hospitalisée dans un établissement psychiatrique, la créature est morte, n’ayant personne pour s'occuper d’elle. Son corps a été momifié par l'ami de Prosvirina et ce n'est que plus tard qu'il a été récupéré par la police locale, qui ne s'est pas montrée intéressée à enquêter sur son origine.

L'officier de police local Vladimir Bendline, qui sera plus tard surnommé « Fox Mulder » (en référence à l’agent de la série X-Files) par la presse, est la première et la seule personne à avoir tenté de donner un sens à cette histoire. Il a conservé le corps de la créature dans le réfrigérateur de sa maison et a commandé des rapports qui, malheureusement, allaient aboutir à des conclusions mutuellement exclusives : l'un affirmait qu'Aliochenka n'était pas humain, l'autre qu'il s'agissait d'un enfant avec de terribles déformations – une hypothèse pas si invraisemblable que cela, puisque la ville de Kychtym avait été le site de la première catastrophe nucléaire de l'histoire soviétique, comparable à Fukushima et Tchernobyl.

Aujourd'hui, une conclusion décisive sur l'origine de la mystérieuse créature ne semble que trop lointaine, car presque toutes les personnes impliquées dans ce mystère sont décédées, le corps d’Aliochenka a disparu et sa « mère », Tamara Prosvirina, a été mortellement renversée par un camion en pleine nuit.

Lire aussi : Perdu en mer: trois histoires de vaisseaux fantômes venues de Russie

La Zone-M

Observations d'OVNI, hallucinations, rapports de lumières mystérieuses dans le ciel et dysfonctionnements des boussoles et de l'électronique sont autant de caractéristiques de l'une des zones d’anomalie se trouvant dans les étendues sauvages de Russie.

Une zone de 45 kilomètres carrés située dans une forêt dense de la région de Perm est connue par de nombreuses personnes à l'intérieur et à l'extérieur de la Russie comme le Triangle de Molebski, la Zone d’Anomalie de Perm, ou encore la Zone-M.

Plusieurs témoins rapportent de multiples événements étranges dans la région, allant de la détection de mystérieuses orbes de lumière à la sensation de maladie physique ou, à l'inverse, d'une élévation mentale et physique, en passant par le fait de faire face à des anomalies météorologiques ou techniques ou de subir de profondes hallucinations. D'innombrables rapports d'observations d'OVNI participent également à l'excitation du public à propos de la zone M.

Des flots d'ufologues et de touristes réguliers à la recherche de réponses se dirigent vers ce lieu, y compris des émissions de télévision grand public. Aucun de ces visiteurs n'a toutefois pu résoudre le mystère de la Zone-M. Jusqu'à présent.

L'explosion de la Toungouska

Le 30 juin 1908, un objet inconnu a explosé dans une forêt déserte de Sibérie. Les scientifiques ont estimé qu’il avait explosé dans le ciel au-dessus de la rivière Podkamennaïa Toungouska et avait causé des dommages aussi puissants que l'aurait fait une explosion de bombe H. En conséquence, des orages magnétiques ont fait rage dans tout l'hémisphère nord et la masse forestière voisine autour de l'épicentre a été anéantie.

Comme l'explosion a été ressentie dans des lieux de peuplement situés jusqu'à 800 km de l'épicentre et que personne n'a découvert de débris (d'une météorite, par exemple), les habitants ont avancé diverses théories sur l'origine de ce mystérieux événement. Certains chrétiens pensaient par exemple qu’il s’agissait du second avènement du Christ, de son côté, la population païenne indigène pensait que c'était l'arrivée de son dieu du tonnerre, et d'autres encore craignaient que ce soit le début de la seconde guerre russo-japonaise (la première venait alors tout juste de se terminer, en 1905). Certains ont même attribué cet événement à une expérience de l'inventeur américain Nikola Tesla qui aurait mal tourné.

Même si la science a progressé et que de multiples expéditions ont tenté d'établir la cause de ce phénomène, l'explosion de la Toungouska reste à ce jour un mystère. La raison principale est l'absence totale de cratère et de débris de l'objet qui aurait pu provoquer l'explosion. Diverses théories plus ou moins réalistes subsistent donc encore aujourd'hui. Certains croient qu'il s'agissait d'un vaisseau spatial extraterrestre à propulsion nucléaire, d'autres d'un amas d'antimatière, tandis que d'autres encore croient qu'il s'agissait d'une comète de glace qui aurait fondu à l'impact.

Dans cet autre article, retrouvez trois théories sensationnelles quant au fascinant incident du col Dyatlov.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies