Comment célèbre-t-on Noël en Russie?

Participantes des festivités de Noël dans le village de Lojgolovo, dans la région de Saint-Pétersbourg

Participantes des festivités de Noël dans le village de Lojgolovo, dans la région de Saint-Pétersbourg

Aleksandr Galperine/Sputnik
Les Russes attendent-ils aussi les cadeaux du Père Noël le 25 décembre? Non, ils ont des traditions complètement différentes et célèbrent même cet événement un autre jour!

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les Russes célèbrent Noël le 7 janvier et non le 25 décembre (pour savoir pourquoi, suivez ce lien). Et pour la plupart d'entre eux, la principale fête hivernale est en réalité le Nouvel An, lorsqu’ils se réunissent en famille pour un repas festif, recevoir des cadeaux du Grand-père Gel (équivalent russe du Père Noël) et décorer le sapin (oui, ils font tout cela précisément pour le Nouvel An !). Les Russes perçoivent Noël, tout d'abord, comme une fête strictement religieuse, puis comme une fête familiale. Alors, que font-ils de nos jours à l’occasion de cette date ?

Liturgie de Noël et dîner traditionnel

Métropolite Nikodim de Novossibirsk et Berdsk durant la liturgie de Noël dans la cathédrale de l’Assomption de Novossibirsk.

Les chrétiens orthodoxes considèrent Noël comme la deuxième fête religieuse la plus importante (après Pâques), et cela inclut le jeûne du 28 novembre au 6 janvier. Traditionnellement, la nuit du 6 au 7 janvier, les croyants assistent à la « veillée nocturne » et prient toute la nuit. S'ils ne peuvent pas y prendre part, ils la regardent à la télévision : certaines chaînes d'État diffusent la liturgie depuis la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou. Selon la tradition (que peu de Russes suivent aujourd'hui), une famille religieuse doit aussi préparer un dîner traditionnel le jour de Noël, composé de koutia (bouillie sucrée de céréales), de viande et poisson cuits au four, de koulebiaks (épaisse tourte) au chou ou aux champignons, et de desserts aux fruits (comme la pastila).

Cependant, la plupart des Russes ne fêtent plus Noël de cette façon. Selon un récent sondage, Noël est célébré par les deux tiers des Russes, parmi lesquels seuls 19% se rendent à l'église le soir du 6 janvier.

Lire aussi : Combien y a-t-il de Pères Noël en Russie?

Prédire l'avenir

Une jeune femme tente de lire l'avenir, dans le village cosaque de Kidych

L'une des traditions les plus populaires en cet événement est la prédiction de la bonne fortune la veille de Noël. La période du 6 au 19 janvier (Théophanie) est appelée « Sviatki » (dérivé du mot « sviatoï »/« saint ») et a des racines païennes profondes ; en réalité si profondes, que même l'Église n’a pu l'interdire complètement. Les Slaves croyaient qu’il s’agissait d’une période où les esprits devenaient fous, et l'utilisaient pour prédire leur avenir. Pendant que les paysans essayaient de deviner la météo et le niveau de récolte, les jeunes femmes pensaient à leurs futur époux. Et certaines femmes le font encore aujourd'hui !

Valentina de Saint-Pétersbourg affirme que son rituel de voyance préféré est d’allumer une bougie et d’analyser les formes prises par  la cire fondue. Parmi les autres moyens les plus sûrs, il est possible de brûler du papier et d’en observer les cendres, ou tout simplement de tirer les cartes. Ioulia, originaire de Nijni Novgorod, préfère quant à elle allumer une bougie et prédire l'avenir en regardant ses ombres sur le mur ; tradition qu’elle partage avec sa mère.

En plus d’entrevoir le futur, certains Russes rédigent par ailleurs des plans pour l'année tout juste entamée et les comparent avec ceux des ans précédents.

Rendre visite aux proches

La principale façon de célébrer le Noël orthodoxe à la russe est simplement de rendre visite (ou d'inviter) à des parents muni de cadeaux symboliques. En Russie, la période allant du 1er au 8 janvier est fériée, et il est d'usage de passer ces journées en compagnie d’êtres chers. À Noël (le 7 janvier), personne n'organise de fêtes bruyantes et l’on se contente habituellement de préparer un modeste dîner en famille.

Les convives apportent alors généralement des gâteaux et boivent du thé. De temps en temps, des cadeaux sont échangés, mais il s’agit souvent de présents utiles pour le foyer de l'hôte : du linge de maison, des albums photos, ou une collection de thé. Ce n'est cependant pas obligatoire, et du thé avec des friandises seront amplement suffisants.

En suivant ce lien, retrouvez en vidéo notre délicieuse recette de Noël de biscuits traditionnels russes au pain d’épices.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies