Cinq documentaires étrangers pour mieux comprendre les Russes

Stanislav Petrov

Stanislav Petrov

Legion Media
Ces œuvres accessibles sur YouTube sont consacrées tant à un homme ayant sauvé des millions de vies aux États-Unis, qu’à de simples citoyens ayant dû se réinventer après avoir vu leur pays s’effondrer. La diversité des personnages représentés dans ces cinq films est étonnante et reflète à merveille le peuple russe.

Russia Beyond désormais sur Telegram! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Red Army (2014)

Lorsque l'Amérique et l'URSS étaient des ennemis idéologiques, le sport s’apparentait à un énième champ de bataille. Ce brillant documentaire reconstitue l'histoire de la montée et de la chute de la « Grande machine rouge », surnom donné à l'équipe de hockey soviétique en Occident.

L'Union soviétique avait en effet adopté un système unique et brutal de promotion des joueurs de hockey professionnels formés pour « écraser » leurs adversaires du bloc capitaliste. Les camps d'entraînement donnaient réellement l'impression que les sportifs se préparaient pour une guerre, et non pour un match de hockey.

« L'individu n'avait pas son mot à dire », affirme l'un des personnages du film, soulignant à quel point, au plus fort de la guerre froide, le personnel était sacrifié pour l'idéologique. L'histoire déchirante d'un joueur de hockey à qui l’on a interdit de rendre visite à son père mourant avant le match suivant n'est ainsi que l'un des exemples du système ayant favorisé les champions du monde, au détriment de l’humain.

Espionnage, propagande, attrait de l'argent, fierté nationale, confrontation idéologique, KGB et choix personnels – ce remarquable documentaire primé est un incontournable pour ceux qui s'intéressent au sport, à l'histoire et à la Russie.

Lire aussi : Les dix blogueurs russes les plus influents de YouTube

The Man Who Saved the World (2015)

Lorsque le système soviétique de prévention des frappes nucléaires a rapporté par erreur un lancement de missile contre l'URSS en provenance des États-Unis, Stanislav Petrov, un officier en service cette nuit-là, a dû prendre une décision qui allait affecter des millions de personnes vivant sur Terre.

Petrov a alors soupçonné que quelque chose clochait avec le système et a réussi à convaincre ses supérieurs de ne pas lancer une attaque contre les États-Unis en réponse à l'alerte.

Dans le film, des images documentaires de l'interview de Petrov sont combinées avec des reconstitutions de cet épisode de 1983 qui aurait pu se transformer en véritable catastrophe.

Happy People: A Year in the Taiga (2013)

Ce documentaire acclamé est le fruit d'une collaboration entre le réalisateur légendaire Werner Herzog, auteur de films aussi célèbres que Grizzly Man, Into the Abyss, et Bad Lieutenant : Escale à La Nouvelle-Orléans, et le réalisateur russe Dmitri Vassoukov.

Dans la taïga sibérienne, se trouve un petit village sur le fleuve Ienisseï, où vivent quelque 300 personnes coupées de la civilisation. Survivant dans l'environnement rude de la forêt éternelle, ces Russes sont parvenus à faire la paix avec la nature au travers de leur lutte. Le documentaire suit des trappeurs sibériens et raconte l'histoire d'une société soudée et préservée de la modernité. Werner Herzog en personne joue le rôle de narrateur.

Lire aussi : Dix clips musicaux venus de l'Est et ayant accumulé plus de 100 millions de vues sur YouTube

Revolution – New Art For A New World (2016)

Le documentaire de Margy Kinmonth a marqué le centenaire de la Révolution bolchévique. Comme sujets principaux, la réalisatrice britannique a choisi des artistes russes devenus symboles de la nouvelle ère postrévolutionnaire.

Revolution - New Art For A New World, raconte l'histoire de l'avant-garde russe, un mouvement artistique ayant radicalement rompu avec les traditions de l'ordre abandonné. Le nouvel État avait besoin d'un nouvel art, auquel ces artistes se sont efforcés de donner vie.

Chagall, Kandinsky, Malevitch, et d'autres pionniers avant-gardistes voient ainsi  leurs histoires de vie être relatées par la voix de leurs descendants et d’experts. Ces artistes ont créé un art nouveau pour un monde nouveau et se sont épanouis... avant de tomber en disgrâce dans le système qu'ils avaient eux-mêmes contribué à cultiver.

My Perestroika (2011)

Que se passe-t-il lorsque des vies ordinaires rencontrent des événements extraordinaires ? C'est ce que tente de déterminer ce documentaire largement loué : comprendre ce que cela a été pour les citoyens lambda que de grandir durant les derniers jours de l'URSS et ensuite, soudainement et irrévocablement, de se retrouver dans un pays totalement différent, guidé par de nouveaux principes et idéologies.

Ce documentaire narre l'histoire personnelle de cinq anciens camarades de classe : un punk rocker, une mère célibataire, un entrepreneur et deux enseignants mariés. Ils étaient la dernière génération à avoir grandi derrière le rideau de fer juste avant qu'il ne tombe brusquement. Les cinq individus se trouvent dans une position où ils doivent se réinventer et trouver leur place dans un Moscou complètement différent de ce qu'ils avaient connu.

Dans cet autre article, nous vous présentons cinq chaînes YouTube en français qui vous aideront à devenir un as de la langue russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies