Pourquoi les Russes sont-ils fous du sarrasin?

Russia Beyond; Legion media
Vous serez surpris de la signification que possède ce gruau pour les Russes, ainsi que de sa facilité de préparation ! Et en plus, il est bon… Voici votre guide complet sur le « monde » du sarrasin.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La première chose qui a disparu des étagères des magasins d'alimentation en mars 2020, lorsque l'épidémie de Covid-19 a éclaté en Russie, était le sarrasin (avec, dans un autre registre, le papier toilette). Le sarrasin est l'un des principaux éléments du « kit de survie » russe.

Les anciens Russes disaient « Щи да каша - пища наша », ce qui signifie « soupe aux choux et gruau de céréales - c'est notre nourriture ». Par « gruau », ils entendaient le sarrasin, ou « gretchka », comme nous l’appelons en russe.

La gretchka avec de la viande en conserve était la nourriture la plus emblématique de l'armée pendant la Seconde Guerre mondiale, et ce plat est encore fréquemment servi lors des célébrations du jour de la Victoire comme symbole de la « cuisine du front ». C’est un code culturel extrêmement important pour les Russes.

Lire aussi : La cuisine russe est-elle bonne? Nos lecteurs s’expriment 

Une version moderne de la nourriture ancienne

La gretchka est sur les tables des paysans depuis au moins le XIIe siècle. Aujourd'hui, la Russie est le premier producteur mondial de sarrasin. Le fagopyrum est une plante céréalière sans prétention qui peut facilement pousser dans les rudes latitudes de la Russie, et peut être cultivé dans un sol qui est loin d'être très fertile.

De nos jours, le sarrasin est utilisé non seulement pour produire le grain de gretchka, mais aussi pour faire du miel, qui a une couleur sombre et est également très apprécié en Russie. Il sert même à faire du thé, qui a un goût incroyable : c’est comme si vous buviez des biscuits !

Les Russes vivant à l'étranger ont beaucoup de nostalgie pour le sarrasin ! Julia vit en Europe depuis huit ans, et demande toujours à des amis russes en visite de lui rapporter du sarrasin. « Je n’ai jamais mangé autant de sarrasin à la maison, mais étant loin de la Russie, j’ai réalisé que c’était un super aliment, très nutritif et savoureux. Et particulièrement utile lorsque vous essayez de rester en forme ».

Lire aussi : Sept types de bouillie russe pour bien commencer la journée 

Clé d’une alimentation saine

Les grains de gretchka sont généralement frits avant d'être emballés et vendus - c'est pourquoi ils arborent une couleur brune. Mais la tendance moderne du mode de vie sain utilise du sarrasin dit « vert », cru et non transformé. Les gens pensent qu'il préserve mieux les vitamines. Il peut être mangé tel quel, utilisé pour des smoothies, ou germé et ajouté dans les salades.

La gretchka est également un aliment de base pour les menus rapides russes, et c'est un excellent repas pour les végétaliens car il est riche en protéines. Dans le même temps, ses glucides à libération lente donnent beaucoup d'énergie pendant une longue période.

Si les voyageurs russes, en particulier les randonneurs, emportent de la nourriture pour un voyage, ce sera forcément de la gretchka ! C’est parce qu’elle est très facile à cuisiner et que son goût est délicieux ! Vous pouvez même la préparer dans une tasse thermos en y ajoutant simplement de l'eau chaude.

Aujourd'hui, la gretchka est également vendue dans de petits sacs prêts à bouillir, ce qui est très pratique à cuisiner. Les Russes peuvent manger de la gretchka au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner, en accompagnement ou en plat principal. Il existe de nombreuses façons de le faire cuire - on peut même faire de la farine à partir de sarrasin et l’utiliser au lieu de la farine ordinaire. Et oubliés, les problèmes d’embonpoint !

Dans cette autre publication, nous expliquons où goûter les meilleurs plats russes. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies