Que les Russes achètent-ils en masse face au coronavirus?

Anna Sorokina, @anna_rodina
Tandis que l'Europe et les États-Unis recherchent du papier toilette pour se préparer à la quarantaine, les Russes s'approvisionnent en d'autres produits stratégiques.

En raison de la pandémie de coronavirus, la quarantaine a été imposée dans de nombreux pays et les citoyens font des provisions pour rester confinés chez eux. En Russie, ceux qui ont survécu à la pénurie de produits de base en URSS et à la terrible crise économique des années 1990 ont un sentiment de déjà-vu.

En Russie, contrairement à un nombre croissant de pays européens, il n'y a pas de quarantaine totale et presque tout fonctionne, mais dans de nombreux magasins sont également apparus des rayons vides. Les représentants des chaînes de détaillants disent qu'ils n'ont tout simplement pas le temps de réapprovisionner les rayons depuis l’entrepôt en raison de la forte et soudaine demande, mais on ne sait toujours pas quelle sera la force de cette frénésie au pic de la pandémie. Que contient donc le kit russe typique pour survivre en cette sombre période ?

Du sarrasin pour l’éternité

« Par ce matin ensoleillé de lundi, notre shopping a été particulièrement admirable !!! Et productif !!! Les Moscovites, à qui apporter du sarrasin !? Ici il y en a encore », note en légende de sa photo cette habitante de Smolensk.

Nulle part dans le monde le sarrasin n'est aussi populaire qu'en Russie et dans d'autres pays post-soviétiques. Cela s'explique en partie par le fait que cette céréale est celle poussant le mieux dans les rudes conditions climatiques locales. De plus, elle s’avère riche en protéines et sans gluten. Bref, c’est le must.

« Allons chercher du sarrasin ! »

En cas d’éventuelle apocalypse, c'est le sarrasin qui disparaît donc le plus vite des magasins. Cela a été le cas à l'époque soviétique, dans les années 90, et aujourd'hui, dans ce contexte de pandémie.

Ici, un rayon de sarrasin vide.

Les Russes achètent aussi en masse du riz et des pâtes, mais de façon moins active.

>>> Comment la Russie lutte contre la pandémie de coronavirus 

La viande en conserve, véritable Saint Graal

On ne peut pas dire que la viande en conserve soit considérée comme un plat à part entière en Russie, sauf pour les rares amateurs plus âgés de pêche. Dans n'importe quel magasin ou marché, vous pouvez acheter de la viande fraîche, et elle sera moins chère que celle en conserve. Qui plus est, la viande ordinaire peut être congelée et conservée aussi longtemps que la viande en conserve, mais cette astuce ne vient pas à l’esprit de tous. Même les jeunes s'approvisionnent donc actuellement en conserves de ce type.

Le secret est simple : ces boites peuvent être conservées pendant cinq ans, voire plus, sans réfrigérateur. Et cela aidera beaucoup si l'électricité est coupée (et nous savons que de telles situations ne sont pas rares pendant les crises).

Ici, se trouvaient autrefois des paquets de riz.

Et voici un rayon viande en conserve.

Si la viande en conserve est aujourd’hui aussi prisée que le sarrasin, elle est également parfois préparée à la maison, en mettant du porc et du bœuf en bocaux.

Les Russes achètent en outre du sel et du sucre, qui peuvent être conservés presque éternellement.

Un rayon sucre, farine, etc.

Ruée sur le savon

De nombreux jeunes Russes trouvent encore chez leurs proches âgés des savons domestiques soviétiques, qui étaient autrefois achetés en grande quantité dans des boites. Il convient aussi bien pour la lessive que pour le lavage des mains. Il a une odeur spécifique, mais c'est une véritable arme de destruction massive contre les bactéries et les champignons.

Une riche réserve de savons.

Outre le savon, les Russes stockent également tous les désinfectants, de produits élaborés au chlore ordinaire. Un choix tout à fait raisonnable, les masques et les gants ne suffisant pas.

>>> Comment la Russie lutte contre la pandémie de coronavirus 

Qu'en est-il du papier toilette ?

Sur le segment russe d’Internet, les plaisanteries quant aux provisions de papier toilette ne manquent en ce moment pas.

Rire est une chose, mais tous ont quand même mis de côté quelques packs de rouleaux !

Dans cet autre article, nous vous présentons d’improbables grigris anti-coronavirus vendus par des particuliers russes sur la toile.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies