Sept artistes russes d’electro à ajouter à votre playlist

Kedr livanskiy

Kedr livanskiy

Kedr livanskiy
De Poima à Kedr Livanskiy, voici quelques-uns des groupes techno et house les plus éclectiques qui offrent une touche underground à la Russie contemporaine.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La musique électronique russe n'est pas une étrangère pour les fans occidentaux de techno et de house. Ces dernières années, la culture des clubs et des raves dans le plus grand pays du monde s’est fortement développée, avec de nouveaux labels et de nouveaux noms apparaissant chaque année sur la scène internationale.

Si vous vous êtes déjà familiarisé avec des noms aussi importants que Nina Kraviz, Nikita Zabelin et Philipp Gorbachev, il est temps d'aller plus loin. Nous avons rassemblé ici quelques-unes des plus talentueuses figures de l’electro russe, que vous avez peut-être manquées !

Poima

« Deux types du Sud de la Russie », à savoir la ville de Voljski, Alexander Lestioukhine et Semion Kaspian font des vagues sur la scène internationale des clubs depuis quelques années. Jouant ensemble sous le nom de Poima (« plaine d'inondation » en russe), ils se sont fait un nombre considérable de fans dans le monde entier. On peut souvent les voir en concert à Moscou, alors gardez l'œil ouvert si vous êtes en ville !

Anton Kubikov

Anton Kubikov, originaire de Moscou, a commencé sa carrière de DJ en 1994. Il est connu comme l'un des pionniers du son techno en Russie, a joué dans tous les clubs de la capitale et a effectué des concerts à travers l’ensemble du pays. En 2005, Anton a co-fondé le label Pro-Tez, et est basé à Prague depuis 2014, où il a ouvert un magasin de vinyles. Aujourd'hui, il se produit régulièrement en Europe et, à l'occasion, dans sa ville natale, Moscou.

Buttechno

Pavel Miliakov, alias Buttechno, est un autre artiste intrigant forgé par la scène musicale underground moscovite. Inspiré par « le japanoise, la musique des ordinateurs des années 80, la musique concrète et la poésie parlée », il produit non seulement ses propres morceaux, mais dirige également son propre label baptisé RASSVET. Cette année, il jouera en Allemagne, en Finlande et en Espagne (Primavera Sound 2020), alors ne manquez pas l'occasion de l'entendre en live.

Lire aussi : Sept groupes modernes ayant propulsé la scène musicale de Russie en avant

Kedr Livanskiy

La productrice moscovite Iana Kedrina (alias Kedr Livanskiy) est l'un des noms représentant au mieux la nouvelle scène électronique russe. Elle est dans la musique depuis un certain temps déjà, ayant commencé par jouer dans un groupe pop-punk féminin, avant de rejoindre la communauté musicale John's Kingdom. Ses grooves mélodiques ont déjà attiré l'attention des fans internationaux et elle se produit fréquemment en dehors de la Russie. Au cours de ce printemps, elle jouera par exemple au Royaume-Uni.

OL 

Oleg Bouïanov, l'homme derrière OL, est un producteur basé à Moscou et un membre important du label russe Gost Zvuk. Fortement influencé par la scène musicale de la fin des années 90, il expérimente un mélange de sons étranges et abstraits, qu'il retravaille pour en faire quelque chose de proche de la musique de club. En 2016, après avoir sorti un EP au sein du label anglo-italien Wilson Records, Oleg a rejoint le label Detroit Fit Sound. Il joue régulièrement en Russie et peut être repéré occasionnellement en train de faire des concerts en Europe.

Flaty

Flaty est le projet d'Evgueni Fadeïev, un musicien russe de Saint-Pétersbourg, également artiste de Gost Zvuk. Il joue habituellement dans des clubs de Moscou et de Saint-Pétersbourg et adore explorer la scène musicale locale. Ses mixes tournent donc autour de ce qu'on appelle la « hazy-neo-tech-house russe », comme il dit. Il possède également sa propre plateforme, ANWO Records, qui est plutôt un laboratoire de recherche pour ses explorations créatives dans l'interaction entre le son, l'art visuel et la technologie.

Mujuice

Avec une liste de morceaux qui oscillent entre la techno, la musique classique et le jazz contemporain, Mujuice (de son vrai nom Roma Litvinov) a rapidement acquis la réputation d'être l'un des musiciens électroniques les plus innovants de Russie. L'artiste moscovite a fait ses premiers pas sur la scène en 2004, et s'est depuis lors hissé au premier rang de l'électronique russe, certains le nommant « le roi du son électronique de Moscou ». Il refuse cependant d'être étiqueté comme un producteur strictement électronique, estimant que les artistes contemporains doivent utiliser tous les supports disponibles.

Dans cet autre article, nous vous présentons cinq clubs prouvant que Moscou est le paradis de la techno.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies