Techno russe: petit guide des meilleurs DJ et artistes de la culture rave de Moscou

Sergei Bobylev/TASS
Quand on pense à la «musique russe», cela évoque probablement Rachmaninov, Tchaïkovski ou le chanteur caricatural Vitas avec sa voix de fausset. Pourtant, étonnamment pour beaucoup, l'underground russe est en phase avec son époque ...

La culture rave russe fut un bénéficiaire incontesté de la chute de l'Union soviétique. Après un début d'année 1990 riche en expérimentations électroniques et underground à Moscou et Saint-Pétersbourg, Internet a donné aux artistes techno russes la possibilité de présenter leurs sons à l'étranger et de rivaliser avec les meilleures palettes sonores de Berlin et de Londres. Voici les principaux expérimentateurs battant pavillon russe sur la scène techno mondiale.

Nina Kraviz

Si vous avez été en boîte de nuit au cours des dix dernières années, vos oreilles reconnaîtront probablement les coupes lisses de la déesse techno de la Russie.

Principalement connue pour le succès de ses singles Ghetto Kraviz et I'm Week en 2012, la native de la ville sibérienne d'Irkoutsk a obtenu toutes les distinctions possibles, notamment une résidence mensuelle sur BBC Radio One en 2016 et le « label 2015 ​​de l'année » Mixmag pour sa tournée à Berlin.

Utilisant sa confiance, son impudence et son sex-appeal à son avantage, l'ancienne résidente du club Propaganda, qui utilise souvent sa propre voix hypnotisante pour ses morceaux, incarne un style décomplexé qui a apporté une touche féminine bienvenue dans le genre. Contrairement à sa production, les DJ sets énergiques de Kraviz ont toujours démontré un niveau inégalé d'intimité avec la foule, personnifiant le côté bravache et la ferveur expérimentale qui fait de la techno le genre qu'elle devenue. Essayez seulement de l'arrêter!

Autres grands titres: I’m Gonna Get You, Desire, IMPRV, Hotter Than July

Andrey Pushkarev

Après avoir fait ses armes sur la station de radio en ligne DeepMix.ru, le DJ originaire de Votkinsk, une petite ville de l'Oural, a d'abord acquis une renommée internationale pour son impressionnante collection de 6 000 disques vinyles. Au cours des dernières années, les tournées mondiales de Pushkarev ont été très demandées, fournissant le sujet du documentaire russe de 2013 Kvadrat. Finalement, accumulant une production discographique, Pushkarev a développé un format mature et édifiant dans le style tech-house. Ses morceaux soul ont le don avéré de mélanger les percussions moelleuses et des mélodies spacieuses avec de solides lignes de basse et des synthés étranges et persistants, procurant une sensation vintage qui donne envie de repasser une chemise et de partir en boîte de nuit.

Autres grands titres: Picea Abies, Before the End, Three Roads

Lire aussi :7 groupes russes populaires qui méritent d’être connus

Nikita Zabelin

Avec une série de sorties récentes sur le label Trip de Nina Kraviz, le vétéran de Moscou a joué un rôle central dans la renaissance de la techno en Russie. Affirmant que sa musique obsédante est guidée par « la technologie et les réalités alternatives », plutôt que par des mélodies, le style industriel minimaliste du producteur est rigoureusement loyal à la dissonance décadente de la techno de Detroit.

La musique de Zabelin est intrinsèquement politique et perturbatrice, projetant le chaos d'une vie moderne basée sur la technologie sur la toile de fond sévère du Moscou post-soviétique. Il n'en est pas moins un fier interprète des sonorités de son pays, mettant en vedette le meilleur du talent russe avec son émission hebdomadaire Resonance diffusée sur Metropolis FM.

Autres grands titres: Rush, Serpentin, I'm An Employee I Do Not Sleep

Inga Mauer

Peut-être mieux connue pour ses controverses hors de la scène, la nouvelle venue Mauer a fait la une des journaux internationaux en août quand elle aurait été agressée par des vigiles de sécurité au Flow Festival d'Helsinki.

Dans les sphères underground, cependant, ce DJ russe proactif est mieux connu pour faire des vagues en tant que champion d'une techno maraudeuse et glacée de la plus haute qualité. La musique superbement imprévisible de la scène locale de Saint-Pétersbourg est à la fois sombre, mais synthétique et mélodieuse, restant provisoirement calme et dormante, avant de se transporter instantanément vers une obscurité violente à l'instant suivant. Si son récent EP Shtum 012 témoigne de ses capacités, attendez-vous à entendre de grandes choses de Mauer dans un proche avenir. Gardez un œil sur elle!

Autres grands titres: Dystopia, I’ve Nothing to Say, Metadose

Lire aussi : Sept chansons russes légendaires qui ont conquis le monde entier

Philipp Gorbatchev

À l'heure actuelle légende de la chaîne de télévision consacrée aux DJ Boiler Room, Gorbatchev, originaire de Moscou (sans rapport avec l'ex-dirigeant soviétique, bien que son père, au passage, s'appelle Mikhaïl) rôde depuis assez longtemps pour avoir consolidé son statut de pionnier de la techno en Russie. Le poids lourd de Moscou a travaillé avec une succession de labels impressionnants sur son CV, y compris Kraviz's Trip et l'illustre Cómeme de Berlin, sans oublier sa propre marque éponyme PG Tune.

Refusant de se limiter à un genre, le style turbulent de Gorbatchev rappelle autant le post-punk à la New Order que la techno contemporaine. Les artifices massifs de l'artiste et les mantras vocaux russes monotones incarnent un son aussi humble que colossal et tumultueux, nous donnant un aperçu momentané du monde anarchique de la Russie des années 1990. Pas de la musique pour un dîner festif!

Autres grands titres: In The Delta, I Want You So, Ivan Come On Unlock the Box

Easy Changes

Partageant son temps entre Moscou et Berlin, le duo russe formé par Denis Kaznachev et Kirill Silantyev a été largement acclamé pour leur label Nervmusic, qu'ils qualifient de « premier label minimaliste de Russie ».

Présentant peut-être le style le plus expérimental de tous, Easy Changes a un style erratique, lourd en percussions et avec une sensation matinale palpable. Leur ambiance posée et convaincante prend son temps, laissant de la place à des timbres chimey et à un mystère dépouillé et avant-gardiste. Musique de fond parfaite pour presque tous les scénarios!

Autres grands titres: Sviat Gepard, Indeweed for JG

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer