Pourquoi les Russes sont-ils si étranges?

Konstantin Chalabov/Sputnik
Si cette question est largement débattue sur les forums en ligne, nous sommes parvenus à distinguer différentes raisons rationnelles expliquant cette singularité d’apparence à laquelle vous pourriez être confronté dans le pays.

Distances

« Les Russes sont bizarres car pendant que vous vous plaignez d’avoir eu un vol de trois heures sans option de repas végan, ils voyagent vers et depuis la Sibérie en train pendant une semaine avec rien d’autre qu’un t-shirt, des sous-vêtements de rechange, un paquet de cigarettes et quelques boîtes de nouilles instantanées », avance Thomas Hulber, qui réside en Russie, sur le site de questions-réponses Quora.

Et oui, ce n’est pas une exagération. La Russie est vaste et les trajets sont à son image. Par exemple, mes amis de la ville de Tioumen (1 711 kilomètres à l’est de Moscou) considèrent que c’est quelque chose de banal et de quotidien que de prendre un avion pour aller voir leurs parents un week-end, à 1 000 kilomètres aller-retour, tout comme un Européen prendrait le bus pour se rendre à quelques bornes de là.

« Je suis sorti avec une fille originaire de Russie. Elle a grandi à côté de Moscou. "À côté" étant environ 160 kilomètres à l’est. Là où j’ai grandi, si vous parcourez cette distance dans n’importe quelle direction, vous traversez une frontière », écrit Murphy Barrett.

Mais quelles qualités les longues distances peuvent-elles inculquer ? Tout d’abord, la patience. Depuis leur plus tendre enfance, les Russes ont appris que l’attente serait longue. Très longue. Ils ont donc une approche sensiblement différente du temps.

Lire aussi : Pourquoi la Russie est-elle si déprimante?

Le temps

« Ils ne sont jamais à l’heure », soutient un utilisateur de Tripadvisor à propos des principales habitudes des Russes. « Mon petit-ami américain a finalement eu une bonne leçon lorsqu’il s’est fait réprimandé par mes parents pour être arrivé au diner exactement à l’heure. Ils n’étaient absolument pas prêts », rapporte de son côté une utilisatrice russe. Et elle n’a pas tort, nous n’aimons pas embarrasser les gens en arrivant alors qu’ils viennent tout juste de commencer à mettre la table.

Parmi les autres traits caractéristiques, Buzzfeed cite les longs toasts, les longues anecdotes et les longues conversations, et ce, toujours autour d’une table des plus festives !

La langue

Cela peut ne pas sembler évident si vous n’étudiez ou ne connaissez pas le russe, mais il existe une multitude de choses étranges que les Russes sont capables de faire avec leur idiome. On peut par exemple évoquer les nombreuses intonations et la subtile ironie en fonction de la façon de prononcer les mots ou de les placer dans la phrase. De plus, le russe comprenant un système de déclinaisons, il est possible de réaliser tout un tas de jeux de mots des plus raffinés.

« Les Russes ont ce truc "bizarre" quand ils peuvent faire de chaque nom ou mot un diminutif. Par exemple "DChK" devient "Douchka", qui est l’abréviation de la mitrailleuse lourde soviétique "Gros calibre Degtiarev-Chpaguine". Ils ont appelé leur premier véritable lance-roquettes multiple Katioucha, ce qui veut dire "Petite Katia". Je trouve ça hilarant et charmant».

Les Russes font également preuve d’inventivité en matière de grossièretés, grâce à divers mélanges et hybrides lexicaux dont eux seuls ont le secret.

Un pays multi-ethnique

Le russe est loin d’être la seule langue parlée dans ce pays, et même les Russes ethniques comptent différents dialectes. Avec environ 190 ethnies différentes, la Russie est en réalité une véritable mosaïque.

« Les Russes sont étranges. Toutes les cultures ont leurs propres idiosyncrasies, mais les Russes sont les rois dans ce domaine. Il est difficile de combiner Vikings, Slaves, Mongols et de nombreux autres groupes ethniques sans obtenir quelque chose d’extraordinaire », souligne Stephen Powers.  

Et même si tous se disent Bouriates, Evenks, Tatars, Tchouktches ou encore Nénètses, ils ne se considèrent pas moins Russes. Et cela paraît absolument normal en ces terres. Il n’est donc pas étonnant que les cultures de Russes impliquent de nombreuses croyances et superstitions indigènes, allant de l’orthodoxie au bouddhisme en passant par l’islam et les petits rituels païens quotidiens.

Lire aussi : Pauvreté, désespoir et chiens errants: quelles peurs tourmentent les Russes?

Traditions et superstitions

En effet, les Russes perpétuent encore aujourd’hui de nombreuses traditions, comme celle de s’asseoir quelques instants avant de se lancer dans un long trajet. Ces coutumes proviennent généralement du paganisme et des croyances pré-chrétiennes. En réalité, elles sont aussi ce qui connecte les Russes à leurs ancêtres, qui étaient persuadés qu’il était mal de se serrer la main sur le seuil, ce dernier apparaissant comme une frontière entre deux mondes.

Certaines superstitions sont cependant issues de pensées tout à fait rationnelles. On croit par exemple que renverser du sel entraine une dispute et cela, en raison du fait qu’au XIXe siècle, les prix de cette denrée, qui permettait de conserver la nourriture durant les longs hivers, étaient très élevés. L’habitude de placer les bouteilles sous la table une fois vidées vient quant à elle de l’ancienne pratique dans les bars et auberges qui consistait à établir l’addition en fonction du nombre de bouteilles vides sur la table.

Mais au final, toutes les étrangetés des Russes ont donc une explication ?

Les Russes ne sont pas bizarres

« La seule raison pour laquelle la Russie est si étrange est qu’elle est différente de votre propre expérience, et c’est vrai également à propos de votre pays aux yeux de quelqu’un qui n’a peu ou pas d’expérience sur son sol. Pour un Russe, la Russie est parfaitement normale, et les autres lieux sont bizarres. Mon conseil : parcourez le monde, voyagez dans les lieux "étranges", embrassez cette "étrangeté" et chérissez-la », conclut Leo Moran, professeur d’anglais.

Dans cet autre article, découvrez les bizarreries auxquelles vous êtes susceptible d’être confronté lors de vos voyages en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies