Cinq raisons de visiter les Monts Pouchkine, berceau de la littérature russe

Alexandra Gouzeva; Galerie Tretiakov
Ces trois domaines de la région de Pskov (Ouest de la Russie) ne sont certes pas des destinations touristiques très prisées, mais nous parions que vous ne regretterez pas une seule minute passée dans cette région pittoresque.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Alexandre Pouchkine n’est peut-être pas aussi populaire en dehors de la Russie que Léon Tolstoï ou Fiodor Dostoïevski, mais il est sans aucun doute le poète préféré des Russes. Qui plus est, chaque Russe connaît par cœur environ cinq poèmes de Pouchkine ! Alors visiter les lieux où ont débuté son art et sa vie est considéré comme un pèlerinage incontournable pour tous les amateurs de littérature. Et même si vous n’êtes pas fan de poésie russe, cet endroit ne vous laissera pas indifférent. Voici cinq raisons pour lesquelles vous devriez visiter les Monts Pouchkine.

1. Faites la connaissance du plus grand poète russe de tous les temps

Alexandre Pouchkine

Les « Monts Pouchkine », situées à 600 km à l'ouest de Moscou, ont été nommées ainsi en 1922 lorsque la zone a été transformée en musée-réserve Alexandre Pouchkine. Elle comprend trois domaines de campagne liés à la vie du poète - Mikhaïlovskoïé, Trigorskoïé et Petrovskoïé, ainsi que le monastère Sviatogorski, où Pouchkine est enterré.

Monastère Sviatogorski

En 1824, Pouchkine a été exilé dans son domaine familial de Mikhaïlovskoïé. Il y a passé deux ans, parfois souffrant de l’ennui, visitant de temps à autres les domaines voisins mentionnés ci-dessus. Cependant, ce confinement a été une période des plus prolifiques pour le travail de Pouchkine. Il a écrit de nombreux poèmes, plusieurs pièces de théâtre et jeté les bases de nombreux poèmes et romans futurs.

Les portraits du poète sont partout dans les Monts Pouchkine

Un autre travail important réalisé ici est la rédaction de la majeure partie de son roman en vers Eugène Oneguine dont l’action se déroule notamment dans ces lieux. Tout comme son créateur, Oneguine est un élégant dandy venu de la capitale qui se retrouve dans ce coin paisible et y flâne en ruminant des questions existentielles. Au domaine de Trigorskoïé, il y a même un « banc Oneguine » sur lequel le héros, déjà fatigué de la vie alors qu'il n'avait que la vingtaine, était censé s'asseoir en contemplant un panorama de rêve.

>>> Promenade dans les domaines légendaires chantés par Pouchkine

2. Admirez la pittoresque nature russe

Une promenade en ces lieux peut transformer n'importe qui en poète. Des collines verdoyantes rejoignent des prairies et vallées parcourues de ruisseaux, des meules de foin et des moulins à vent se dressent, tandis qu’à l'horizon on aperçoit la lisière des forêts… Un spectacle des plus poétiques !

Les trois domaines possèdent d'immenses territoires où l'on peut passer toute la journée à flâner, en prenant le pouls de ces lieux chargés d’histoire. Il y a aussi des parcs avec de petits ponts, des bancs blancs, des étangs et des arbres centenaires. Respirez l’air frais et promenez-vous dans la forêt tout en cueillant des myrtilles.

Enfin, essayez de ne pas vous perdre dans l'immense et pittoresque parc anglais du domaine de Trigorskoïé - et assurez-vous de ne pas rater son cadran solaire naturel.

3. Plongez dans la peau d’un noble du XIXe siècle

Mikhaïlovskoïé et Petrovskoïé étaient des domaines concédés à l’arrière-grand-père de Pouchkine, Abram Gannibal. Il était le fils d'un prince africain qui avait été emmené en captivité en Turquie avant d’être remis à Pierre le Grand. Pierre a baptisé le garçon selon le rite orthodoxe, est devenu son parrain, l’a anobli et lui a donné une brillante éducation.

Domaine de Trigorskoïé

Abram a laissé les domaines à ses fils : Ossip Gannibal (le grand-père de Pouchkine) a hérité de Mikhaïlovskoïé tandis que son fils Pierre Gannibal a obtenu Petrovskoïé, où il a construit un parc français et un magnifique manoir. Le domaine de Trigorskoïé appartenait à la famille Ossipov-Voulf, des amis de la famille Pouchkine.

Domaine de Petrovskoïé

Après la révolution bolchevique de 1917, les paysans locaux ont incendié les trois hôtels particuliers. Les édifices modernes sont donc des répliques construites après une recherche détaillée dans les archives. Des descriptions des bâtiments et des sites du domaine proviennent de lettres écrites par des invités, tandis que d'autres ont été découvertes dans des documents officiels. Tous les domaines ont été meublés avec des accessoires et meubles d'origine du XIXe siècle.

>>> Le duel d’Alexandre Pouchkine en cinq faits

Domaine de Mikhaïlovskoïe

4. Riez avec l'écrivain émigré Sergueï Dovlatov

« Je possède une carte postale en couleur intitulée Les vastes étendues de Pskov. Et maintenant je suis ici je veux savoir - est-ce que c'est ça, la vaste étendue ? », a écrit Sergueï Dovlatov dans ses notes autobiographiques intitulées Monts Pouchkine. Lorsque l'écrivain a été interdit de publication dans des journaux, magazines ou livres soviétiques, il s’est rendu en ces lieux pour gagner de l'argent et a travaillé comme guide touristique pendant deux étés.

Il décrit le culte de Pouchkine chez les employés locaux et plaisante sur le fait qu'il faut « prouver » son amour pour le poète. Il raconte des anecdotes amusantes qui se sont produites avec des guides touristiques et des touristes. Et il décrit avec un humour amer sa propre vie, marquée par des épreuves difficiles. Paradoxalement, l'écrivain soviétique avait beaucoup en commun avec Pouchkine - tous deux avaient des problèmes avec les autorités et les femmes...

Sergueï Dovlatov et une maison qu'il a louée non loin de Mikhaïlovskoïé lorsqu'il travaillait comme guide touristique

Récemment, la petite maison délabrée que Dovlatov louait a été transformée en musée. Donc, si vous lisez à l'avance Monts Pouchkine, vous pouvez trouver ce qui y est décrit, et si vous avez un coup de chance, vous rencontrerez même un voisin encore vivant avec qui le protagoniste a bu de la vodka ...

5. Séjournez dans un hôtel charmant ou un camping de style soviétique

Il existe une option pour visiter les Monts Pouchkine dans le cadre d’une excursion d'une journée au départ de Pskov (à environ 140 km). C’est une grande ville ancienne qui mérite également une visite. Mais si vous voulez passer plus de temps à vous promener dans les Monts Pouchkine, mieux vaut y passer au moins une nuit. Et il existe plusieurs options d’hébergement.

Les sites de réservation sur Internet proposent beaucoup de maisons louées par l’habitant. De cette façon, vous pouvez séjourner dans une vraie maison en bois russe, vous allonger sur un poêle russe et aller au bania.

Hôtel Arina

>>> Dix faits intéressants sur Melikhovo, domaine de Tchekhov situé près de Moscou

On trouve aussi un hôtel confortable, Arina, du nom de la nourrice de Pouchkine, que le poète aimait beaucoup. Elle l’a diverti avec des contes folkloriques - inspiré par ces histoires, il a écrit ses contes de fées géniaux. Le bâtiment de l'hôtel ressemble à un domaine des Monts Pouchkine.

Une autre option est plus extrême - un centre touristique soviétique qui accueille des clients depuis des décennies… il ne propose peut-être pas de chambres de luxe, mais il est situé dans un vaste territoire boisé, loue des vélos et offre la possibilité de faire des barbecues.

En suivant ce lien, retrouvez justement notre quiz pour vérifier vos connaissances au sujet d’Alexandre Pouchkine.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies