Dix faits intéressants sur Melikhovo, domaine de Tchekhov situé près de Moscou

Vadim Razoumov/Sputnik
Anton Tchekhov a vécu dans le domaine de Melikhovo de 1892 à 1899. Il y a non seulement écrit certaines de ses œuvres les plus célèbres (le récit La Salle n°6, les pièces La Mouette et Oncle Vania), mais a aussi travaillé comme médecin de village, y a mis en place le télégraphe et a construit plusieurs écoles.

Anton Tchekhov était médecin de profession. Après s'être installé à Melikhovo, il a commencé à fournir une assistance médicale gratuite aux paysans locaux et a même mis en place une salle pour fournir des soins aux patients dans une aile de la résidence. Comme les paysans n’avaient pas toujours les moyens d’acheter des médicaments, Tchekhov leur fournissait gratuitement les préparations nécessaires. En outre, dans le jardin de Melikhovo, une parcelle spéciale a été destinée à la culture de plantes médicinales.

L'épidémie de choléra de 1892 n'a pas affecté Melikhovo, peut-être en raison du bon état de santé des résidents qui avaient reçu des soins médicaux à temps. Mais la maladie est a frappé les villages voisins et Tchekhov n’est pas resté les bras croisés. Il a lui-même proposé de rejoindre les médecins locaux. En tant que médecin hygiéniste, Tchekhov a desservi 26 villages, quatre usines et le monastère de l'Ermitage de David.

Tchekhov a alloué des fonds et lancé la construction de trois écoles à Melikhovo. Ces établissements d'enseignement étaient considérés comme exemplaires. Les écoles construites par Tchekhov étaient situées dans de spacieuses maisons en bois avec de hauts plafonds (3,5 mètres). Deux des trois écoles nous sont parvenues en bon état. Elles ont été utilisées comme établissements scolaires jusqu'au milieu des années 1970. Désormais, elles abritent un musée. Une exposition littéraire consacrée aux héros de Tchekhov est présentée dans l'ancienne école de Tchekhov du village de Novossiolki. Ce bâtiment a été construit en 1897.

C’est Anton Tchekhov qui est à l’origine du développement du réseau télégraphique dans les environs de Melikhovo. Grâce aux efforts de l'écrivain, un nouveau bâtiment de la poste locale a été construit. La collecte des signatures afin de réaliser une demande au district des postes et télégraphes de Moscou a commencé dès 1893. Ensuite, les bienfaiteurs ont organisé une collecte de fonds pour la construction. L'ouverture du bureau de poste a eu lieu le 2 janvier 1896. Et dès le 1er octobre 1896, un télégraphe a commencé à fonctionner. Le maître de poste A.V. Blagovechtchenski a invité Tchekhov à inaugurer le service télégraphique dans le bureau de poste.

Lors du recensement de 1897, Anton Tchekhov a assumé les fonctions d’instructeur-contrôleur. Il a dirigé 15 employés du recensement et a parcouru les environs. Les maisons paysannes avaient des plafonds bas et Tchekhov, qui était de grande taille, devait constamment se pencher. Ce travail l'a grandement fatigué. Par la suite, Tchekhov a reçu la médaille « Pour le travail lors du premier recensement général de 1897 ».

Un ami de Tchekhov, l'artiste Isaac Levitan, lui rendait visite à Melikhovo et a représenté le domaine en particulier dans le tableau Melikhovo au printemps. Encore aujourd'hui, vous pouvez y voir la « colline de Levitan » - un endroit sur lequel il aimait peindre. C'est un remblai artificiel près de l'étang.

Lika Mizinova, le prototype de Nina Zaretchnaïa dans la pièce de théâtre La Mouette, se rendait elle aussi régulièrement à Melikhovo. Elle enseignait dans le gymnase (école russe) pour filles avec la sœur de Tchekhov, Maria, et c'est cette dernière qui l'a présentée à son frère. Tchekhov et Lika entretenaient une relation de confiance et parcouraient souvent ensemble la « promenade de l'amour » de Melikhovo.

De nombreux événements de la vie de Melikhovo peuvent être reconstitués à partir du journal du père de l'écrivain, Pavel Tchekhov. Dans son journal, il se concentre sur les événements et les détails quotidiens. Pavel Tchekhov, un marchand ruiné, était né le fils d'un serf qui avait réussi à se racheter sa liberté.

Tchekhov a apporté de nouvelles fleurs et de nouveaux arbres à Melikhovo, et s’est occupé de l’organisation du domaine. En un printemps, il a planté plus de 100 arbustes de lilas. Les invités aimaient particulièrement venir à Melikhovo au printemps, lorsque les lilas et les arbres fruitiers fleurissaient et exhalaient leurs arômes. Le potager, dans lequel poussaient des plantes caractéristiques de pays plus chauds (asperges, artichauts, chou-rave), était appelé par Tchekhov « Le sud de la France ».

Le premier directeur du musée A.P. Tchekhov à Melikhovo était Iouri Avdeïev. Il a occupé ce poste de 1952 à 1987. Sous sa direction, tous les bâtiments du domaine ont été restaurés, y compris ceux qui avaient souffert pendant la Grande Guerre patriotique, et une vaste collection de documents, de manuscrits et d'objets liés à l'écrivain ont été rassemblés. Iouri Avdeïev était lui-même un artiste de talent, qui a réalisé de nombreux paysages et portraits.

En suivant ce lien, retrouvez notre quiz pour déterminer quel personnage de la littérature russe sommeille en vous.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies