En images: les onze plus beaux bâtiments et sites de Kazan

Komsomolskaïa Pravda/Global Look Press
Kazan est la capitale de la République du Tatarstan et l'une des plus belles villes de toute la Russie, où le christianisme orthodoxe et la culture musulmane s'entremêlent. Découvrez ses principales merveilles architecturales.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Kremlin

En 1552, quand Ivan le Terrible a conquis le Khanat de Kazan (un État tataro-mongol médiéval qui a occupé le territoire de l'ancienne Bulgarie de la Volga entre 1438 et 1552), il a convoqué deux architectes ayant érigé la cathédrale Saint-Basile sur la place Rouge, à Moscou, et leur a ordonné de bâtir une citadelle sur les ruines de l'ancien fort des khans de Kazan.

Aujourd'hui, ce magnifique kremlin est l'une des principales attractions de la ville. Surplombant les rivières Volga et Kazanka, il abrite la résidence officielle du président du Tatarstan.

Ce site historique a été inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité en 2000.

Mosquée Qolsharif

Cette mosquée emblématique a été détruite pendant le siège de Kazan au XVIe siècle et n'a été reconstruite qu'en 2005. Elle est alors devenue la plus grande mosquée de Russie (avant d'être dépassée en 2008 par la mosquée « Le cœur de la Tchétchénie », également connue sous le nom de mosquée Akhmad Kadyrov, à Grozny, en Tchétchénie).

Bien qu'elle soit située à l’intérieur du kremlin, elle doit être considérée comme un site distinct en raison de son apparence unique et frappante.

Cathédrale de l'Annonciation

Il s’agit d’un autre « enfant » de la victoire d'Ivan le Terrible sur le Khanat de Kazan. Après la conquête de la ville par son armée, le premier des tsars a entamé la construction du kremlin. Naturellement, il avait besoin d'une cathédrale afin de faire de cette forteresse un bastion du christianisme dans cette région musulmane nouvellement conquise.

Les constructeurs de la cathédrale Saint-Basile de Moscou ont également contribué au chantier de la cathédrale de l'Annonciation, qui est devenue un centre du christianisme dans la région, mais aussi beaucoup plus loin à l’est.

Aujourd'hui, ce lieu de culte est l'une des principales attractions culturelles de la ville. Curieusement, ses couleurs s’accordent avec celles de la mosquée Qolsharif au sein du kremlin.

Lire aussi : Trois excursions d'une journée hors de Kazan pour découvrir l’époustouflante province tatare

Université fédérale de Kazan

C'est l'une des plus anciennes universités de Russie, fondée en 1804 par décret de l'empereur Alexandre Ier. Depuis lors, l’établissement s'est agrandi pour accueillir d'autres bâtiments acquis ou construits.

Pourtant, la principale perle architecturale du site est sans doute le bâtiment principal de l'université, conçu par l'architecte Piotr Piatnitski dans les années 1820.

L'université a accueilli de nombreux savants célèbres pour leurs recherches révolutionnaires dans des disciplines comme la géométrie, les mathématiques, la chimie et la physique. Cependant, son ancien élève le plus connu est sans nul doute Vladimir Lénine, qui y a étudié en 1887, avant d'être expulsé cette même année pour avoir participé à des manifestations contre le gouvernement tsariste.

Pont du millénaire

Ce pont inhabituel est sorti de terre en 2005 pour commémorer le millénaire de Kazan. Il a alors naturellement reçu le nom de « Millennium » afin de marquer cet événement majeur.

Après son achèvement, il est devenu le plus grand pont de la ville. Au milieu se trouve une lettre géante « M » – clin d’œil à son nom – de 45 mètres de haut et 64 de large. Impressionnant à tout point de vue.

Palais des Agriculteurs

Bien que ce bâtiment soit relativement récent – il n'a été construit qu'en 2010 – il est rapidement devenu l'un des plus emblématiques d'une ville pleine de sites anciens et où la concurrence architecturale est féroce. Combinant les styles architecturaux classique et Empire, il rappelle quelque peu le Petit Palais de Paris.

Malgré la richesse de son extérieur, l'intérieur du bâtiment est plutôt modeste et sert de siège au ministère de l'Agriculture du Tatarstan.

Temple de toutes les religions

C'est sans doute le site le plus inhabituel de notre liste des plus beaux bâtiments de Kazan. Le Temple de toutes les religions, malgré ce que son nom suggère, n'est pas un lieu de culte, mais une maison d'habitation construite par un artiste local, Ildar Khanov. Il est situé à l'écart du centre-ville, au bord de la Volga.

Le design du bâtiment, qui a donné naissance à son nom particulier, ressemble à un ensemble de plusieurs types d'architecture religieuse, dont une église orthodoxe, une mosquée et une synagogue. Malgré son statut résidentiel, le site attire des visiteurs et accueille des conférences, ainsi que d'autres événements socio-éducatifs.

Lire aussi : Comment découvrir pleinement Kazan sans se ruiner? (vidéo)

Tour Suyumbike

La tour Suyumbike est l'un des points de repère architecturaux les plus reconnaissables de Kazan. Située au cœur du kremlin, ce qui la rend si particulière, est qu’elle apparait penchée, semblable à la célèbre tour de Pise. Jusqu'à présent, l'inclinaison est estimée à 1,98 mètre.

Les historiens ne sont pas unanimes quant à la date exacte de sa construction. Certains pensent qu'elle est aussi ancienne que le khanat de Kazan, tandis que d'autres, au contraire, la datent du début du XVIIIe siècle. La légende locale veut que la régente du khanat de Kazan, Suyumbike, ait sauté de la tour érigée en son honneur pour protester contre les avances d'Ivan le Terrible.

Musée national de la République du Tatarstan

C'est l'un des plus grands musées historiques et culturels de toute la région de la Volga et aussi le plus vieux musée du Tatarstan. Le bâtiment est un ancien Gostiny dvor – un terme russe historique désignant un marché couvert ou une cour de commerce. Aujourd'hui, il contient une collection de pièces de monnaie, de manuscrits et de livres anciens imprimés, ainsi que d'autres objets de valeur de la culture tatare.

Centre familial de Kazan

Ce bâtiment singulier est un centre d’État civil ayant ouvert ses portes en 2013, sur la rive de la rivière Kazanka. Sur le toit, se trouve une plateforme d'observation à deux étages d'où s'offre une magnifique vue panoramique sur les deux rivières, le kremlin, et les parties anciennes et nouvelles de la cité. La forme étrange de cet édifice, rappelant celle d’un chaudron, est en réalité une référence au nom même de la ville, puisque « Kazan » proviendrait du mot tatar désignant ce récipient.

Des statues de « zilants » – créatures légendaires s’apparentant aux dragons et symbolisant Kazan – et de léopards (symbole du Tatarstan) sont les gardiennes emblématiques de ce lieu. Aujourd'hui, les environs du Centre familial de Kazan permettent d’agréables promenades sur les berges.

Théâtre de poupées Ekiat

Fondée en 1934, cette institution a élu en 2012 domicile dans ce nouveau bâtiment, qui s’impose désormais comme l’un des plus grands théâtres de poupées du pays. Aux allures de château féérique, l’édifice comprend deux salles de représentations, d’une capacité de 250 et 100 places.

À noter que des spectacles y sont proposés tant en russe qu’en tatar, permettant au jeune public de préserver la langue de ses ancêtres.

Dans cet autre article, nous vous présentions les plus beaux bâtiments et sites de la cité balnéaire de Sotchi.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies